Ajoutez ce site comme page de démarrage

NOS PILOTES EN L’AIR

Grondair vise l’international

Le directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, Mario Landry et Martin Nadeau, directeur général de Grondair.

Le directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, Mario Landry et Martin Nadeau, directeur général de Grondair.

Un partenariat conclu entre le Cégep Beauce-Appalaches et Grondair permettra à l’école de pilotage de Saint-Frédéric de Beauce de poursuivre le recrutement de candidats-pilotes à l’étranger. En s’associant au Cégep qui possède le statut d’établissement d’enseignement désigné, Grondair devient la première école de pilotage d’avion de l’Est du Québec à répondre aux nouvelles exigences du Ministère canadien de la Citoyenneté et de l’Immigration.

 La formation reçue par les étudiants de Grondair sera de plus reconnue par une Attestation d’études collégiales.

Grondair forme des pilotes depuis près de 40 ans.  Son école accueille une majorité d’étudiants provenant de l’Europe et de l’Afrique qui permettent d’atténuer la pénurie de pilotes locaux.  Les nouvelles règles d’immigration obligent désormais les écoles de pilotage à posséder le statut d’établissement désigné pour recruter et former cette clientèle internationale.

Grondair prend les devants.

Le directeur général de Grondair, Martin Nadeau précise qu’ils ont décidé de « prendre les devants en nous associant au Cégep Beauce-Appalaches déjà reconnu comme établissement d’enseignement désigné. Nous envisagions une telle association avant même la modification des règles. L’expertise en enseignement du Cégep ajoutée à la nôtre en aviation nous rendra encore plus performants. L’attestation d’études collégiales qu’obtiendront nos étudiants sera également une valeur ajoutée pour eux ».

Grondair souhaite que l’association avec le Cégep Beauce-Appalaches contribue à mieux faire connaître l’entreprise sur le marché local. « Les débouchés sont nombreux pour les pilotes que nous formons, ajoute monsieur Nadeau. Les diplômés étrangers ne suffisent pas à combler les emplois disponibles pour nos propres services de nolisement et de travail aérien. Les pilotes locaux sont nécessaires pour les vols vers les États-Unis puisque les étrangers ne peuvent voler outre-frontière tant qu’ils n’obtiennent pas leur citoyenneté canadienne ».

Le Cégep Beauce-Appalaches soutient que le partenariat répond à un besoin économique de la région pour aider à l’entreprise pour répondre aux besoins en formation identifiés dans la région.

Les cours donnés par Grondair ont été structurés en un programme élaboré par compétences menant à l’obtention d’une attestation d’études collégiales. L’institution sera également responsable du processus d’inscription et de la supervision de l’enseignement.

Grondair : l’entreprise

Grondair possède une flotte de 40 appareils (Cessna, Piper Navajo, Beechcraft King Air) qui servent à l’école de pilotage, au nolisement, aux patrouilles de surveillance des incendies de forêts et au combat contre les insectes et maladies qui touchent les forêts.

L’entreprise qui effectue également la maintenance d’aéronefs dispose d’un aéroport privé muni d’une piste de 3600 pieds, d’un terminal, de quatre hangars, de deux salles de classe, d’un simulateur de vol, de logements sur le site et de salles d’étude et de débriefing.

Grondair forme en moyenne à chaque année environ 35 pilotes privés, une cinquantaine de pilotes commerciaux (et autres annotations) et cinq instructeurs de vol.

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo