Ajoutez ce site comme page de démarrage

Les Lexoviens sont là

Par: Joffre Grondin

Un autre belle réception Saint-Georges/Lisieux

Un autre belle réception Saint-Georges/Lisieux

Pour ce 7e échange étudiant annuel avec la ville de Lisieux, organisé par le Comité de jumelage Saint-Georges/Lisieux, c’est à la chapelle du Centre Marie-Fitzbach qu’on avait choisi de les recevoir en 2015. L’an dernier nos quatre recevaient leur quatre, mais comme les années se suivent et ne se ressemblent pas, donc coïncidence, pour le 7e, nos sept reçoivent leur sept.

Le nombre de personnes varie d’une année à l’autre. Et c’est justifié.

Pour ceux qui suivent le dossier, même de loin, soulignons que la qualité « mur à mur » de ces étudiants des deux côtés de l’Atlantique et de leurs parents ne se dément pas d’une année à l’autre. Le maire Claude Morin ayant été en France, mais à 40 ans, lancera : « vous êtes choyés par vos parents… vous allez vous en souvenir toute votre vie ». Il sait de quoi il parle, il en a ramené une épouse.

Le président du Comité, Guy-Paul Côté n’a pas manqué de souligner que l’expérience a montré « qu’il y a des suites à ces échanges », voulant dire par là que plusieurs se revoient plus tard et entretiennent le contact. Ce qui est une richesse.

À garder et encourager

Il ne faut pas oublier que le programme doit son existence aux parents des deux côtés de l’Atlantique, car ce sont eux qui paient. Il faut avouer que des deux côtés, on semble viser, en fait il serait plus juste de dire qu’on vise la qualité. Tout le monde en profite. « Le monde est à vous », se réjouissait Guy-Paul Côté.

Il vaut peut-être la peine de souligner qu’en ces temps de négociations difficiles dans le secteur public, Christian et Jean-Pierre Lagueux, deux enseignants membres du Comité depuis plusieurs années, ont poursuivi leur travail bénévole dans le Comité malgré les moyens de pression plus ou moins efficaces, « comme d’habitude » pourrait-on dire..

Nom de nom !

Différences de cultures, différences de patronymes, ce sont parties des éléments qui sont sujets à mélanges actifs et productifs quand mis en contact dans des conditions favorables. Et c’est le cas.

Les jumelages : Pauline Guenault et Karine Gagné-Fluet ; Pauline Maheut et Marianne Maheux ; Perrine Amaury et Alexia Mathieu ( de la polyvalente Bélanger)  ; Antonot Quentin à Benjamin Lacroix ; Charlotte Leroux à Ann-Frédéric Faucher ; Clara Vigan à Anne-Julie Lavoie ; Lilou Raveneau à Anne-Marie Vachon. Ceux-là pourront dire avec sincérité : « je connais quelqu’un en France » ou « je connais quelqu’un au Québec », et réaliser que leur horizon est vaste. Rien de tel qu’un ou une amie quelque part.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo