Ajoutez ce site comme page de démarrage

Le premier surplus en sept ans, mais...

RETOUR À L’ÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE POUR LA CSBE

Par: Joffre Grondin

Le directeur du Service des finances, M. Patrick Beaudoin, le président de la CSBE, M. Charles-Henri Lecours, et le directeur général M. Normand Lessard.

Le directeur du Service des finances, M. Patrick Beaudoin,
le président de la CSBE, M. Charles-Henri Lecours, et le directeur général M. Normand
Lessard.

Pour la première fois en sept ans, la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (CSBE) a renoué avec l’équilibre budgétaire, présentant même un maigre surplus de près de 17 500 $ sur un budget d’un peu plus de 200 M$.

La CSBE a annoncé ce surplus le 28 octobre lors de la présentation de ses états financiers pour l’année 2014-2015, qui avaient été présentés et votés la veille par le conseil des commissaires. Ce surplus de 17 498 $ a été ajouté au surplus accumulé de la commission scolaire qui est maintenant à 17 345 369 $.

Cependant, ce n’est pas le montant utilisable. Si l’on enlève la valeur des terrains (10,1 M$) ainsi que le montant pour les avantages sociaux futurs (6,1 M$), le surplus accumulé disponible est de 1 092 250 $ ce qui représente 0,54 % du budget de la CSBE. « Si on fait le calcul de ce montant sur un revenu familial de 60 000 $, c’est comme si on avait économisé 5,24 $, soit deux cafés », a imagé le directeur général, Normand Lessard.

Le président, Charles-Henri Lecours, précise que malgré les compressions de 2,9 M$ imposées par Québec, la CSBE a tout de même réussi à atteindre l’équilibre budgétaire. Selon lui le conseil des commissaires a adopté des orientations responsables en ce qui concerne l’utilisation des fonds publics tout en tentant d’affecter le moins possible les services aux élèves. « Je reste convaincu qu’un conseil formé d’élus est la meilleure instance pour représenter la population quand vient le temps d’établir les priorités budgétaires », indique-t-il.

Les services aux élèves sont touchés

Malgré l’équilibre budgétaire, les coupures totalisant 14,8 M$ dans les dernières années ont touché les services aux élèves lors de l’année 2014-2015 puisque la CSBE ne pouvait plus piger dans ses surplus budgétaires comme elle le faisait lors des années précédentes pour équilibrer son budget.

Avec les nouvelles règles, seulement 10 % du surplus de 1 092 250 $ peut-être utilisé pour l’année. C’est environ 100 000 $. C’est beaucoup, et peu, « quand on sait qu’un hiver froid peut coûter 400 000 $ de chauffage », précise monsieur Lessard.

Par ailleurs, la CSBE a de nouveau réduit légèrement ses dépenses administratives même si la marge de manœuvre est faible. Celles-ci comptent pour 3,9 % du budget total, ce qui implique que pour chaque dollar, 0,96 $ vont en services directs aux élèves.

Six postes administratifs ont été supprimés.

La CSBE avait créé un comité sur l’équilibre budgétaire dans le but de ne pas être en déficit pour une huitième année.

Revenus et dépenses

Le total des revenus se chiffre à 200 473 876 $ soit un peu plus de 3 M$ de plus que l’année précédente. Même si les revenus provenant de la taxe scolaire ont augmenté de près de 2 M$ en raison de l’augmentation du rôle foncier, les subventions de fonctionnement du ministère (péréquation) ont été réduites malgré la hausse de la clientèle et la hausse des salaires, explique le directeur des finances, Patrick Beaudoin.Revenuspartype

Les autres hausses de revenus se trouvent du côté des droits de scolarité (projet avec la Chine) et du côté de la vente de biens et services (175 enfants de plus dans les services de garde).

Les dépenses ont augmenté d’un peu plus de 1 M$ par rapport à l’an dernier. La hausse des salaires représente une augmentation d’un peu plus de 1,3 M$. Les dépenses pour les activités de soutien à l’enseignement (les professionnels comme les orthophonistes ou les orthopédagogues) ont diminué d’environ 300 000 $ puisque cinq postes ont été supprimés. Les activités relatives aux biens meubles et immeubles ont aussi diminué d’un peu plus de 500 000 $ puisqu’avec le nouveau bâtiment pour la charpenterie-menuiserie, la CSBE n’a plus à louer de locaux pour offrir ce programme.Dépensesparsecteurs

Investissements.

dans les immeubles 2014-2015 : 76 projets, pour 11 238 918 $ 

Quelques exemples :

1.  Réfection des toilettes, de l’éclairage, du revêtement de plancher à l’école De Léry : 700 000 $
2.  Remplacer le système de ventilation, et réfection des murs à la polyvalente de Saint-Georges : 800 000 $
3.  Réfection de la cuisine et de la toiture – CFP Pozer : 900 000 $

Investissements pour l’année 2015-2016 : 8 502 125 $ 

Quelques projets parmi les plus importants :
1.  Réfection des fenêtres, de l’enveloppe extérieure, des salles de toilettes, des revêtements de plancher aux écoles d’Youville et Lambert : 750 000 $
2.  Réfection des services alimentaires au CIMIC : 600 000 $
3.  Construction d’un gymnase à la polyvalente Saint-François : 1 000 000 $
4.  Réfection des fenêtres, des portes, de la toiture et drainage du terrain à l’école Rayons-de-Soleil : 700 000 $
Les états financiers complets devraient bientôt être sur le site de la commission scolaire. http://www.csbe.qc.ca

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo