Ajoutez ce site comme page de démarrage

Drouin et Paquet, épicerie-boucherie

Par: André Garant

L’épicerie-boucherie Drouin & Paquet, est ouverte en 1924 par Théodule Drouin. La photo a été prise le 7 avril 1936. À ce moment,  Donat Drouin, le futur propriétaire, travaille pour son oncle Théodule. L’épicerie fermera en 1993, frisant les 70 années d’existence.  Source : Société historique Sartigan.

L’épicerie-boucherie Drouin & Paquet, est ouverte en 1924 par Théodule Drouin. La photo a été prise le 7 avril 1936. À ce moment, Donat Drouin, le futur propriétaire, travaille pour son oncle Théodule. L’épicerie fermera en 1993, frisant les 70 années d’existence. Source : Société historique Sartigan.

Par André Garant

Les années passent. Les souvenirs d’une époque envolée refont surface. Dans la décennie 1950, la 1re avenue de l’est de Saint-Georges grouille de vie. Les commerces et services s’y entassent. 

Les automobiles n’ont pas à observer le sens unique. Quelques rares attelages de chevaux s’aventurent dans cette nouvelle ville, proclamée en 1948. Bientôt chicanes de voisins, chicanes de clochers ! Toutefois, habitués de magasiner sur la rue principale, les habitants de la campagne georgienne profitent de la messe du dimanche pour traverser le pont : au coin nord du pont, l’épicerie Roméo Lacasse, Charles-Eugène Roy barbier, Paul-Maurice Bégin chaussures, Catellier Radio-TV…

Joseph Paquet, boucher. La photographie date de 1940. Deux ans plus tard il sera l’associé de Donat Drouin.  Source : André Garant

Joseph Paquet, boucher. La photographie date de 1940. Deux ans plus tard il sera l’associé de Donat Drouin. Source : André Garant

Semaine comme dimanche, côté sud du pont de fer, on retrouve la Bijouterie Éphrem Poulin, Paquet Sportif et R. Farmer 5-10-15 (site de l’ex-magasin général de Thomas Cliche). Avoisinant la boutique de sports des cousins John et Pat Paquet, la porte de l’épicerie-boucherie Drouin et Paquet invite à y faire escale. Inaugurée en 1953, la radio de CKRB et les pages publicitaires du journal Le Progrès de Saint-Georges, fondé en 1943 par le vétérinaire Henri-Georges Hébert (1950-1955), vantent la qualité et la grande diversité des produits de cet établissement…

DROUIN & PAQUET

épicerie-boucherie

Donat Drouin (1906-1992) naît à Saint-Georges-de-Beauce le 24 mai 1906. Il est le fils d’Achille Drouin (1873-1945) et de Delphine Rancourt (1880-1952). En 1924, à la fin de ses études, il sera à l’emploi de son oncle Théodule Drouin (1868-1942), boucher. Le service personnalisé est au goût du jour.

Donat Drouin, photographié le 7 octobre 1967 par Rosaire Gamache. Source : Société historique Sartigan.

Donat Drouin, photographié le 7 octobre 1967 par Rosaire Gamache. Source : Société historique Sartigan.

En 1942, au décès de son oncle, Donat s’associe avec Joseph Paquet (1893-1948), époux d’Armandine dite Maria Poulin (1893-1947) à David. Jos Paquet et Armandine dite Maria sont les parents de Patrick Paquet (1925-2015). En 1949, Pat, comme ses amis le prénomment, devient copropriétaire de Paquet Sportif avec son cousin John alias Jean-Eudes Paquet (1926-1987), fils d’Odilas. Tout près de l’épicerie-boucherie, Mme Alexia Dulac tient un petit casse-croute, le Café Cony, acheté en 1940 par Romain Drouin (1908-1947), frère de Donat Drouin.

L’épicerie-boucherie Drouin et Paquet est née. Sur le site actuel du stationnement de l’Hôtel Le Georgesville, l’abattoir de Drouin-Paquet trône en plein centre-ville. Ainsi, dès 1948, Donat Drouin devient l’unique propriétaire de ce commerce, surnommé, dans la décennie 1950 : Le premier super marché de la Beauce ! Ajoutons que M. Drouin a déjà été directeur de l’Association des détaillants en alimentation de Beauce-Dorchester.

Intérieur de Drouin & Paquet, « le premier super marché de la Beauce », en 1958.  Source : Société historique Sartigan.

Intérieur de Drouin & Paquet, « le premier super marché de la Beauce », en 1958. Source : Société historique Sartigan.

Entre-temps, le 24 juin 1936, à Saint-Georges-de-Beauce, il épouse Isabelle Gendron (1911-1986), fille de Joseph-Alphonse Gendron (1885-1968), premier chef de gare à Saint-Georges, et de Marie-Anna Voyer (-1982). Ils sont les parents de Pierre (1937— ), Paule (1939 —), Rock (1940-1944), Hubert (1944— ) et Bernard.

À remarquer que l’aîné de la famille, Pierre Drouin, a été missionnaire en Amérique du Sud pendant trente ans. Ensuite, Pierre est douze ans  Supérieur général des Eudistes à Rome. Enfin, depuis le 1er janvier 2011, il devient Provincial des Eudistes.

Au bas de la 123e rue à Saint-Georges, tout près de la maison familiale,  le commerce se situe sur la 1re avenue Est. On se souvient de quelques employés : Yvon Roy à J.A.Gérard (1925— ), Gilles Drouin à Louis (1935-2014), Fernand Labbé à Joseph-Omer (1908-1992), M. Mme Josaphat Paquet, Paul-Yvan Poulin à Raoul (1941-2010), Donald Lessard à Ernest (1940-2004) et Claude Rodrigue à Édouard, Jean-Paul Breton, Lucille Bolduc, Lily Veilleux.

Donat Drouin décède le 26 mars 1992 et est inhumé à l’Assomption, à Saint-Georges-de-Beauce.

L’épicerie Drouin & Paquet, sise au 12320, 1re Avenue à Saint-Georges. Photo prise en 1958 par Rosaire Gamache. Source : Société historique Sartigan

L’épicerie Drouin & Paquet, sise au 12320, 1re Avenue à Saint-Georges. Photo prise en 1958 par Rosaire Gamache. Source : Société historique Sartigan

DEROUIN DIT DROUIN

Afin de commémorer le 325e anniversaire du décès de l’ancêtre Robert Drouin (1607-1685), ses descendants se sont réunis le 2 octobre 2010 dans le but d’inaugurer ce magnifique monument. Robert était tuilier et briquetier et il fut le 19e colon arrivé en Nouvelle-France en 1634.

Le monument est situé sur la terre ancestrale au 8955 de l’avenue Royale à Château-Richer.

Il comprend le blason de l’Association des Drouin d’Amérique, son nom en grosses lettres, une plaque où se trouve gravée une courte notice biographique et sous cette plaque, trois tuiles ou briques provenant de sa maison natale ou de ses environs au Pin-la-Garenne, au Perche.

(Source : Association des Drouin d’AmériqueArbre généalogique Robert Drouin

Robert Drouin, tuilier / France / Marie Dubois

Enfants : Jean, Michel, Jacqueline, Roberte, Barthélémy, Rose, Robert, Hilaire, Marie

Robert Drouin, maître-briqueteur, veuf d’Anne Cloutier / 29-11-1649, Québec / Marie Chapelier, veuve de Pierre Petit (Jean Chapelier et Marguerite Dodier)

Nicolas Drouin /6 novembre 1674, Saint-François, Île d’Orléans /Marie Loignon (Pierre Loignon et Françoise Roussin)

Enfants : Pierre, Nicolas, François

Pierre Drouin /7 avril 1704, Saint-François, Île d’Orléans/Louise Létourneau (David Létourneau et Françoise Chapelain)

Enfants : Pierre, Brigitte, Étienne

Pierre Drouin, veuf de Josette Marquis /11 février 1734, Saint-François, Île d’Orléans/Madeleine Deblois (Germain Deblois et Marie-Madeleine Dupont)

Enfants : Amable, Jean-Baptiste, Jérôme, Félix, Pierre

Amable Drouin /4 février 1771,Sainte-Famille, Île d’Orléans/Marie Perreault (Joseph Perreault et Charlotte Blouin)

Enfants : Louis, Joseph, Pierre, Catherine, Jean-Baptiste, Marie, Charles-Amable

Louis Drouin /10 février 1801, Sainte-Marie, Beauce/Geneviève Grenier (Paul Grenier et Angélique Parent).

Enfants : Louis, Geneviève, Pierre, Charles

Louis Derouin dit Drouin /24 février 1824, Sainte-Marie, Beauce/Julie Audet (Jean-Baptiste Audet et Agathe Poulin)

Enfants : Louis, Julie, Soulange, Richard, Basilisse, Julie, Adèle, Vital, Marie, Philomène, Modeste, Jean, Émilie, Charles.

Louis Drouin /13 janvier 1852, Sainte-Marie, Beauce /Marie Bisson (François Bisson et Louise Perron).

Enfants : Théodule (1868-1942), Achille (1873-1945), Domithilde, Louis (-1892), Frédéric, Napoléon, Vital, Cyrille, Ombéline, Lucie, Victoria.

Achille Drouin (1873-1945)/27 juin 1898, Saint-Georges, Beauce/Delphine Rancourt (1880-1952) (Louis Rancourt et Marie Rodrigue).

Enfants : Émérence (1900-1985), Wilfrid (1901-1971), Louis (1902-1981), Florian (1904-1985), Donat (1906-1992), Romain (1908-1947), Fernand (1911-1994), Juliette (1918-2005),  Isabelle (1920-2009).

Donat Drouin (1906-1992)/24 juin 1936, Saint-Georges, Beauce/Isabelle Gendron (1911-1986) (Joseph-Alphonse Gendron et Marie-Anna Voyer).

Enfants : Pierre (1937-), Paule (1939-), Rock (1940-1944), Hubert (1944-). Bernard

Une épicerie qui perdure, Drouin & Paquet.  Photographe inconnu. Source : Société historique Sartigan.

Une épicerie qui perdure, Drouin & Paquet. Photographe inconnu. Source : Société historique Sartigan.

André Garant

Sources :

Ancestry.ca

BMS2000

Fichier origine

L’Éclaireur 1908-1958, 50 ans d’histoire, 153 pages

Recueil de généalogie Beauce-Dorchester-Frontenac, tome III, Éloi-Gérard Talbot, 1948

NOTE DE L’ÉDITEUR : Nous tenons à remercier la Société historique Sartigan pour une collaboration jamais démentie au cours des années ; mesdames Anne Dutil et Nicole Bisson sont particulièrement appréciées.

Rappelons que la Société se fait un plaisir de vous accueillir quand vous voulez partager vos photos de famille. Une grande valeur ajoutée vient du fait que si vous pouvez les identifier, la mémoire se perpétuera d’autant plus facilement. Vous pouvez repartir avec vos photos, car la Société en fera une copie. N’attendez pas, c’est la Société historique Sartigan qui vous attend au 418 227-6176, ou à shsartigan@hotmail.com  Dites-le à vos proches qui ne sont pas sur internet. Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais l’Histoire se fie à vous.

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]