Ajoutez ce site comme page de démarrage

UNE CERTAINE TRISTESSE!

L’édifice Bon-Pasteur n’est plus qu’un souvenir

Par: Yvon Thibodeau

Yvon Thibodeau, collaboration spéciale

Amorcés il y a 8 mois, les travaux de démolition de l’édifice Bon-Pasteur sont sur le point d’être terminés. Il ne reste plus qu’à effectuer la récupération de plusieurs tonnes de briques présentes sur le terrain, qui seront revendues à une entreprise de Saint-Georges. Elle s’en servira notamment comme matériau de remblai lors de la construction de routes. 

Il faudra également procéder à la pose d’un revêtement temporaire sur le mur ouest du Centre culturel Marie-Fitzbach, dans le but d’en rendre l’apparence plus présentable.

On se rappelle que le Foyer Bon-Pasteur, dont la construction a débuté en 1944, avait comme but d’y loger une cinquantaine d’étudiantes.

 En 1947, on y a accueilli les 100 jeunes polonaises que l’industriel Ludger Dionne avait fait venir d’Europe afin de travailler à son usine de textiles, la «Dionne Spinning Mills».

Les Soeurs du Bon-Pasteur devaient alors veiller à l’éducation et à la protection de ces nouvelles venues, dont la présence en ces murs n’était  pas passée inaperçue auprès de la gent masculine de l’époque.

Des pièces de béton d'une pesanteur d'environ 15 000 livres ont dû être déplacées par cette immense grue, qu'on avait fait venir tout spécialement de Montréal.

Des pièces de béton d’une pesanteur d’environ 15 000 livres ont dû être déplacées par cette immense grue, qu’on avait fait venir tout spécialement de Montréal. Crédit photo : Yvon Thibodeau

Acquise au coût de 250 000 $ par l’ancien Conseil de ville, dans le but de permettre entre autres l’agrandissement de la bibliothèque municipale, cette construction faite de blocs de béton dont le poids total se situe à près de 4,000 tonnes est maintenant chose du passé.

Démolition contrôlée

C’est la firme Démolition Roland & Guy Vachon, de Thetford Mines, qui avait déposé la plus basse soumission conforme et obtenu le contrat, pour un montant de 803 675.25$. La soumission la plus haute, présentée par une firme beauceronne, atteignait presque le double de celle qui fut acceptée.

Depuis le début des travaux, 1,100 tonnes d’amiante mêlées au terracotta ont dû être retirées de la structure. Afin d’éviter que le mur adjacent au Centre culturel Marie-Fitzbach ne s’effondre, dues aux vibrations causées par les travaux de démolition, on a décidé de  créer une brèche entre les deux édifices, en retirant plusieurs dalles de béton pesant chacune une quinzaine de milliers de livres.

Les travaux de démolition de l'édifice Bon-Pasteur tirent à leur fin. Il ne reste plus qu'une infime partie de cet immeuble, dont la construction avait débuté en 1944.

Les travaux de démolition de l’édifice Bon-Pasteur tirent à leur fin. Il ne reste plus qu’une infime partie de cet immeuble, dont la construction avait débuté en 1944. Crédit photo : Yvon Thibodeau

Décision pas facile à prendre

DSC_6369

Crédit photo : Yvon Thibodeau

Rencontré sur place le 1er juin dernier, le maire Claude Morin nous avait affirmé que ce n’était pas de gaieté de cœur que le Conseil de ville a dû prendre la décision de démolir cet édifice. « Nous sommes conscients que la population aurait aimé qu’on puisse le conserver, car il a fait partie de l’Histoire de Saint-Georges. Plusieurs millions de dollars auraient cependant dû y être investis afin de le rendre conforme aux normes en vigueur de nos jours. La plomberie, le système électrique et de chauffage auraient dû être complètement refaits. Sans compter que la présence de colonnes autoportantes rendait toute transformation impossible ».

DSC_5780

Crédit photo : Yvon Thibodeau

Qu’adviendra-t-il de l’espace ainsi libéré? Il semblerait que pour une période indéterminée, un stationnement temporaire pourrait y être aménagé, ce qui serait bien utile dans ce secteur très achalandé. Une autre partie sera vraisemblablement recouverte de gazon. Et si les subventions gouvernementales sont un jour présentes au rendez-vous, un édifice à vocation culturelle pourrait éventuellement y être construit.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo