Ajoutez ce site comme page de démarrage

Le Dr Pierre Morisset (1908-1994)

Par: André Garant

Le Dr. Pierre Morisset vers 1953. Photo du Club Richelieu, prise par Rosaire Gamache. Tirée des archives personnelles d'André Garant.

Le Dr. Pierre Morisset vers 1953. Photo du Club Richelieu, prise par Rosaire Gamache. Tirée des archives personnelles d’André Garant.

Par André Garant

Devoir de mémoire, il importe de souffler sur les cendres du passé pour raviver le feu. Comme disait Joffre Grondin : « On dirait que même le passé est en mouvement parce qu’il y a toujours quelque chose de nouveau du passé qu’on retrouve dans le présent. »  

Voici un personnage fort important dans l’histoire de Saint-Georges : le Dr Pierre Morisset.

Pierre Morisset naît le 29 juin 1908 à Sainte-Hénédine de Dorchester. Il est le fils du Dr Alfred Morisset (1874-1952) et de Fabiola Vézina et petit-fils du Dr Alfred Morisset (1843-1896) et d’Aglaé Dion. Morisset et non pas Morissette. En 1932, Pierre devient le 3e médecin de cette famille.

De 1904 à 1913, son père Alfred devient député libéral provincial de Dorchester et whip en 1912-1913. Ensuite, de 1913 à 1952, le père de Pierre est greffier du Conseil exécutif du Québec. Madeleine Morisset-des-Rivières, infirmière, la sœur du Dr Pierre, sera auteure de contes et de biographies.

Le grand-père de Pierre Morisset se nomme Alfred (1843-1896) et il est aussi médecin; victime d’un accident à 36 ans, il écrit des poèmes, publiés en 1914 sous le titre de Ce qu’il a chanté.

Le 4 octobre 1933, dans la paroisse Saint-François-d’Assise de Québec, Pierre Morisset épouse Germaine Julien (1910-1995), infirmière. Ils seront les parents de : Monique, Renée, et de Jacques Morisset, célibataire, directeur de production à la radio CHRC de Québec.

À Saint-Georges-de-Beauce, les médecins Georges Cloutier (1867-1946) et Joseph Michaud (1877-1941) prennent de l’âge. Alors, il y a place pour un jeune médecin. Diplômé en médecine en juin 1932, il s’installe à Saint-Georges-de-Beauce en novembre 1932. Avec le Dr Victor Cloutier (1901-1984), Saint-Georges compte quatre médecins.

En pleine crise économique, il faut souvent s’accommoder de 50 sous par jour… et de paiement en sirop d’érable, bois, etc.

La résidence Lemelin

Le marchand général Georges Lemelin (1853-1907) aurait fait bâtir sa résidence sur le site actuel de l’édifice Manac. La beauté de l’architecture de cette maison est due aux frères Ludger (1866-1935) et François Bérubé (1864-1946). Le Dr Aurèle Nadeau (1871-1946), beau-frère du Dr Henri-Séverin Béland, s’en porte acquéreur. Déménagé à Beauport vers 1922, le Dr Nadeau vend sa belle résidence à un dentiste Veilleux.

Plus tard, le Dr Pierre Morisset (1908-1994) l’achète d’Amédée Dionne (1873-1965). L’hôtelier Victor Loubier (1928-2010) vendra la superbe maison à Marcel Dutil qui la déménagera en juin 1986 sur la 8e avenue, sur les coteaux du Cegep Beauce-Appalaches.

La Maison Lemelin est maintenant sur les coteaux, la 8e Avenue.

La Maison Lemelin est maintenant sur les côteaux.

Une forte implication sociale

Au fil des ans, M. Morisset emprunte des parcours importants dans l’histoire sociale de Saint-Georges-de-Beauce :

— 1945-1946 : président de la Société Saint-Jean-Baptiste

— 1947 : président de la Société Médicale de Beauce-Dorchester-Fronteac

— 1948 : président de la ligue du Sacré-Cœur

— Président du Centre d’Accueil Quirion

-1953-1954 : Président-Fondateur du Club Richelieu

-1968 : Président du Centre d’Accueil de Saint-Georges

Le 10 mai 1947, l’expérimenté et généreux Dr Pierre Morisset est élu président de la nouvelle Corporation du Petit Séminaire de Saint-Georges.

En 1947, Pierre Morisset devient président du Bureau médical et membre du Conseil d’administration de l’Hôtel-Dieu Notre-Dame de Beauce de Saint-Georges. L’Hôpital Saint-Georges ouvre le 19 mars 1950. Aussi, de 1948 à 1950, à l’Hôtel-Dieu de Québec et à l’Hôpital Saint-Sacrement, il suit une spécialisation en système circulatoire et en maladies cardiaques. En 1951, à Paris, il pousse plus loin sa spécialité en cardiologie. En 1952, il poursuit ses études à Boston. Ainsi, le 17 juin 1952, il reçoit son certificat en médecine interne.

Enfin, le 12 mai 1954, Pierre Morisset est reconnu Fellow de l’American College of Chest Physicians. Malgré toutes ses obligations, le Dr Morissset enseigne pendant 15 ans à l’École des Infirmiers-Infirmières de Saint-Georges.

Pierre Morisset prend sa retraite en 1975 et se retire à Québec. Il décède le 9 novembre 1994. M. Morisset et son épouse sont inhumés au cimetière l’Assomption de Saint-Georges-de-Beauce.

Le Dr. Pierre Morisset. Crédit photo : Société historique Sartigan

Le Dr. Pierre Morisset. Crédit photo : Société historique Sartigan

André Garant

Sources :

Ancestry.ca

BMS2000

Fichier origine

Notes personnelles

Personnalités beauceronnes, Roger Bolduc, 86 ans, 1971.

Morisset dit Mauricet

Paul Morisset /France/Mathurine Guillois. Enfants : Marthe (1639— ), Jean (1641-1699), Élisabeth (1647 —), René (1655— ), François 91656 —).

Jean Morisset (1641-1699)/14 janvier 1669, Chapelle de Beauport, et enregistré à Notre-Dame, Québec/Jeanne Charest (Mathieu Choret et Sébastienne Veillon)

Nicolas Morisset, veuf de Anne Cadrin /28 août 1714, Château-Richer/Anne Cloutier (Jean Cloutier et Jeanne Bélanger)

Michel Morisset /8 fév. 1762, Notre-Dame-du-Bon-Secours, L’Islet-sur-Mer/Marie-Claire Fortin (Jean Fortin et Marie-Françoise Bélanger)

Michel Morisset /5 nov.1787, Saint-Henri, Lévis/Marie-Anne Morin (Jacques Morin et Marie-Anne Morin [Jacques Morin et Marie-Anne Gendron]

Louis Morisset /16 nov. 1830, Notre-Dame, Québec/Catherine McMahon (Andrew McMahon et Margaret Walsh)

Alfred Morisset [1843-1896], médecin/6 fév. 1872, Sainte-Hénédine, Dorchester/Aglaé Dion [Éloi Dion et Adeline Castonguay]. Enfants : Alfréda, Alfred [1874-1952], Roméo, Léon, Louis-Henri, Léonie [1881-1964], Maurice.

Ami intime du poète et politicien Louis Fréchette. En 1914, ses fils décident de publier ses poèmes, sous le titre de Ce qu’il a chanté. Une de leurs filles, Léonie [1881-1964], épouse de Georges Morisset [1878-1961], père de l’Expo provinciale en 1923, a une fille, Jacqueline [1916-1990] qui épousa Raymond Lesage [1915-1946], frère de l’ancien premier ministre du Québec, Jean Lesage [1912-1980]

Alfred Morisset [1874-1952], médecin/8 oct. 1901, Saint-Jean-Baptiste, Québec/Fabiola Vézina [Adolphe Vézina, comptable, et Virginie Morisset]. Enfants : Pierre [1908-1994], Paul, Jean, Monique [1922— ].

Le canton Morisset, situé dans la municipalité de la Baie-James, est nommé en sa mémoire. Il fut président de la Société du parler français de Québec, de l’Association des anciens du Petit Séminaire de Québec. Alfred est aussi administrateur de l’Institut canadien.

Pierre Morisset [1908-1994], médecin/4 oct. 1933, Saint-François-d’Assise, Québec/Germaine Julien [1910-1995] [Georges Julien et Cécile Gosselin]. Enfants : Monique [1935-2005], Renée Morisset [Dr Claude Marchand] et Jacques Morisset [1939-1965]. Pendant 4 ans, Jacques Morisset est annonceur à CKRB, Radio Beauce. De 1958 à 1962, il étudie les sciences politiques et l’administration.

André Garant

CarteDanaki
St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]