Ajoutez ce site comme page de démarrage

L’ÎLE VUE DE L’EAU OU L’EAU VUE DE L’ÎLE !

« Projet Chaudière » récidive

Par: Joffre Grondin

Sylvie Bolduc, Pierre Bourque,  Guillaume Cormier et Isabelle Lessard du « Projet Chaudière ».

Sylvie Bolduc, Pierre Bourque, Guillaume Cormier et Isabelle Lessard du « Projet Chaudière ».

Le regroupement « Projet Chaudière » vous invite à une seconde activité de nettoyage des berges de la rivière Chaudière avec un nouveau parcours de huit kilomètres entre Saint-Georges et Notre-Dame-des-Pins. Il faut dire que le but est de changer de trajet chaque année… pour nettoyer toute la rivière.

Le départ devrait se faire le 6 juin dès 13 h. Cependant, il faut compter avec la température et le niveau de l’eau. Donc… il est possible que les départs se fassent le 7 au lieu du 6, ou encore le 13 ou le 14 juin, si la température est favorable.

Imprévisible climat

Il sera donc important de consulter la page Facebook du Projet Chaudière : https://www.facebook.com/projet.chaudiere ou de téléphoner au 418-215-0259 ou au 418-226-8187 pour des nouvelles de dernière minute. Vous pouvez vous inscrire au même endroit. C’est gratuit.

Une petite croisière

Disons tout de suite que les berges, vues de la rivière, sont complètement différentes et donnent une impression de liberté sur un mouvement de l’eau. Quand on flotte sur l’eau, le point de vue est vraiment différent. On perd quelquefois la route de vue et par moments, on se croirait très loin de toute l’agitation à laquelle la Ville nous habitue.

Des experts naturalistes seront sur place pour informer les participants au sujet de la faune et de la flore de la rivière, et des membres du GOBE (Groupe d’ornithologue amateur de la Beauce-Etchemin) pagayeront la rivière afin d’observer la faune aviaire.

Une tonne !

L’an dernier a été formidable, en 2014, près d’une tonne de déchets ont été retirés de la rivière entre Beauceville et Saint-Joseph, par une trentaine de participants seulement.

La quantité de déchets ramassés sera encore compilée cette année, ainsi que des observations relatives au milieu naturel de la rivière.

On peut même ajouter que le ministère de l’Environnement a demandé à la biologiste, Isabelle Lessard, de jeter un œil particulier à la présence de pétrole dans la rivière, suite évidemment au drame de Mégantic.

De l’ordinaire à l’inusité

On nettoie, on nettoie, on nettoie, et on trouve beaucoup d’objets divers, de sacs en plastique aux sacs pour ces botteaux de foin, qui, de loin, ressemblent à d’énormes guimauves. On y trouve évidemment des pneus et on y a aussi trouvé un panier d’épicerie, un Zodiac troué, et « pouach », un veau mort depuis un certain temps.

Départ

Les canots, kayaks, et même quatre rabaskas du club de canotage de Saint-Georges, « Canotage Beauce », partirons à Saint-Georges près de l’usine d’épuration, le 6 juin prochain à compter de 13 h pour se terminer au parc du Pont-Couvert à Notre-Dame-des-Pins.

Collaborations appréciées 

Vous n’avez pas de canot ? MF Aventure, une entreprise de Saint-Georges spécialisée en tourisme d’aventure, offrira des embarcations en location en plus d’initier les participants à différentes techniques de canotage en début de parcours.

« C’est un événement magique. On a eu beaucoup de choses gratuitement, gants, sacs, même les navettes », assure Pierre Bourque, directeur à l’environnement du Groupe Canam. En effet, grâce à la collaboration d’Autobus Breton, un service de navette permettra aux participants de laisser leur automobile à Notre-Dame-des-Pins après avoir déposé leur embarcation au point de départ à Saint-Georges.

« Nous invitons tous les Beaucerons en très grand nombre à pagayer la rivière Chaudière et à participer au nettoyage des berges, a exprimé Guillaume Cormier, l’un des initiateurs de cette corvée typiquement beauceronne ». De la trentaine de l’an dernier, on attend, comme disent les Belges, une septantaine de personnes.

Avec plus de monde, plus de choses sont ramassées. On vise à long terme le propre, propre, propre, une rivière impeccable.

« La rivière Chaudière fait partie de l’ADN des Beaucerons, pourtant peu de gens connaissent sa valeur récréative et naturelle, explique la biologiste et cofondatrice de Projet Chaudière, Isabelle Lessard. La vallée de la Chaudière offre un paysage et une perspective totalement différents une fois sur l’eau, sans compter toutes les espèces animales et les oiseaux qu’on peut y apercevoir, comme le garrot à œil d’or, le canard colvert et l’hirondelle de rivage, une espèce menacée qui niche dans les berges érodées de la rivière. »

Origine

« Projet Chaudière » est né d’une initiative citoyenne visant à sensibiliser les communautés riveraines à la richesse naturelle et touristique de la rivière Chaudière.

Inscriptions… gratuites. 

il suffit de consulter la page Facebook du Projet Chaudière : https://www.facebook.com/projet.chaudiere ou de téléphoner au 418-215-0259 ou au 418-226-8187.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo