Ajoutez ce site comme page de démarrage

Miville Couture (1916-1968) et la radio

Miville Couture en action

Miville Couture en action

Par André Garant

Dans les décennies 1920-1930, la vie rurale était des plus paisibles. Jugé farfelu, Miville, le fou à Couture, s’amusait ferme avec son ami Robert Cliche de Saint-Joseph-de-Beauce. Les petites pestes, Couture et Cliche « se payaient volontiers la tête des gens. Assis sur le perron de la pharmacie (de Saint-Joseph), ils faisaient mine de soutenir de grandes conversations en langue étrangère. Les passants étaient ébahis certes, mais ils restaient perplexes quant à l’avenir de ces jeunes hommes fantasques et singuliers. »

Beaucoup plus tard, Miville Couture sera une tête d’affiche de Radio-Canada, avec son émission : « Chez Miville, l’esprit a des dents. Il heurte le bourgeois, il dégonfle le snob, il brocarde le politicien, il démasque le précieux ridicule et pourchasse le sot », tel que rapporté par Normand Hudon (1929-1997).

Origine

Fils du courriel postal et taxi Georges Couture et de Rose-Anna Bolduc, Miville naît le 27 mai 1916 à Saint-Malachie de Bellechasse. Il est le frère de Jean-Marie, Adéoda et Roland Couture. En bas âge, Miville déménage à Saint-Joseph-de-Beauce. Il étudie à Sainte-Marie-de-Beauce chez les Frères Maristes et à Vallée-Jonction.

À 20 ans, il devient journaliste au Guide de Sainte-Marie-de-Beauce et au Dorchester. Ensuite, à la Perron Gold Mines, en Abitibi, il est interprète en Allemand et en Italien. Polyglotte, Miville Couture parlait Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, se débrouillait en Russe et possédait des bases en Grec et Arabe. Paraît-il qu’il rêvait de devenir avocat et diplomate.

À l’été 1938, Miville aura eu le temps de fonder l’éphémère journal L’Hebdo St-Georges, à Saint-Georges-de-Beauce. À la même époque, à 22 ans, il devient annonceur à CHRC Québec. Un an plus tard, il transfert à CJBR, à Rimouski, Il y rencontre son épouse, Lucie Violette (1914-1984), fille d’Exias Violette et de Marie-Adée Bourgoing. Le 26 avril 1941, ils s’épousent à Saint-Germain de Rimouski. Ils auraient eu un fils.

L’animateur Miville Couture, au centre, et ses compagnons Jean Mathieu et Jean Morin animent la populaire émission matinale Chez Miville. Photo : ©Antoine Désilets, BANQ

L’animateur Miville Couture, au centre, et ses compagnons Jean Mathieu et Jean Morin animent la populaire émission matinale Chez Miville. Photo : ©Antoine Désilets, BANQ

Miville à Radio-Canada

De 1941 à 1967, Miville est à l’emploi de Radio-Canada, à Montréal. Comme Louis Francoeur est décédé en 1941, Miville lui succède à Radio-Canada-Montréal, de 1941 à 1967. Rapidement, en 1944, il devient annonceur-chef. Brillant conférencier, comédien enjoué (Herman Fickel, entre autres), il a la répartie facile. Joueur de tours pendables… Dans son entourage, on osait à peine répondre au téléphone, tant le cher Miville changeait sa voix au gré de personnages les plus loufoques. Au fil des ans, il devient peintre du dimanche.

De 1947 à 1952, avec le renommé René Lecavalier (1918-1999), il anime Le P’tit train du matin. Imitateur aux cent voix, il épate la galerie. Le feuilleton La fiancée du commando met à profit ses talents. Miville œuvre aussi  avec Jovette Bernier à Quelles nouvelles?

Gilles Bernier, de Montréal à Saint-Georges

Fait à remarquer, le jeune Gilles Bernier, né en 1934 sur la rue Saint-Hubert à Montréal, se rend souvent dans les studios de Radio-Canada à Montréal. Un bon jour, Miville Couture appelle Miville Dechenes de la radio à Montmagny. Il lui recommande Gilles Bernier…qui y gagnera au début 12$ par semaine. Trois mois plus tard, le grand Gilles Bernier déménage à Saint-Georges et est augmenté à 16$ par semaine, à CKRB Radio Beauce ! M. Bernier fera une carrière radiophonique jusqu’en 1981.

Chez Miville, le chant du coq du matin !

En 1956, le réalisateur Paul Legendre crée Chez Miville, une émission de textes humoristiques sur l’actualité, diffusée jusqu’en 1970. Normand Hudon disait : « Chez Miville, c’est le chant du coq qui chaque matin annonce les premiers rayons du soleil de l’esprit et de la gaiété..» La mémoire populaire se rappelle des drôleries de cette émission avec les Jean-Paul Nolet, Jean Mathieu, Jean Morin, Ambroise Lafortune (1917-1997), Roger Lesourd (1928-2006), Louis-Martin Tard (1921-1998), Albert Brie, Jean-Raymond Boudou, Paul Legendre et le caricaturiste Normand Hudon (1929-1997). En 1958, Chez Miville est si populaire qu’elle passe d’une émission hebdomadaire à une quotidienne, éclipsant l’émission matinale Au lendemain de la veille !

À la même époque, de 1941 à 1977, une autre populaire radiophonique fait des ravages : Les joyeux troubadours avec Rolande Desormeaux (1926-1963), Robert L’Herbier (1921-2008), Gérard Paradis (1921-2013), Estelle Caron (1926-2010) et Jean-Maurice Bailly (1920-1990). »Ne jamais croire, toutes ces histoires, c’est comme ça qu’on est heureux. Aimer la vie et ses folies… »

Miville Couture décède du cancer à Montréal, le 23 avril 1968. La Ville de Montréal s’est donné un Parc Miville-Couture, sur la rue Amherst. La Maison de Radio-Canada à Montréal a baptisé son restaurant Chez Miville.

https://www.youtube.com/watch?v=4gq-ufIKQCg  Chez Miville, comme si vous y étiez

Miville, un p’tit air de Beauceron d’antan

André Garant

Sources :

Ancestry.ca

BMS2000

Gilles Bernier, Collection D’Hier à aujourd’hui, site internet de Normand DeLessard.

L’Éclaireur, 1968

Le Petit Journal, 1968

Le Québec, une histoire de famille

http://monsieurjeff.ca/crbst_195.html

Photo : Miville…comme si vous y étiez, Éditions du Jour

Robert Cliche, collectif d’auteurs, Les Quinze éditeur, 1980

Wikipedia

Couture

Guillaume Couture / 25 mai 1614, Rouen, Saint-Godard, France / Madeleine Mallet

Guillaume Couture (1618-1701)/ 16 novembre 1649, Notre-Dame, Québec / Anne Émard (1627-) (Jean Émard et Marie Bineau )

Il aurait émigré de France en 1641. Menuisier, interprète, coureur de bois, donné pour les Jésuites et juge sénéchal. Le 15 mai 1647, il est le premier colon de la Pointe-Lévy, seigneurie de Lauzon. Le 12 janvier 2015, le Boulevard de la Rive-Sud de Lévis sera baptisé Boulevard Guillaume-Couture.

Guillaume Couture (1662-1738) / 7 février 1691, Saint-Pierre, Ile d’Orléans / Madeleine Côté (Martin Côté et Suzanne Pagé)

Joseph Couture / 12 janvier 1732, Beaumont / Suzanne Turgeon   (Zacharie Turgeon et Élisabeth Leroy dit Roy)

Étienne Couture / 7 février 1763, Saint-Charles, Bellechasse / Angélique Paquet (Antoine       Paquet et Angélique Rousseau)

Antoine Couture / 27 août 1787, Saint-Michel, Bellechasse / Françoise Lamontagne (Jean-Baptiste Bacquet dit Lamontagne et Angélique Quéret)

Antoine Couture / 13 janvier 1824,Saint-Charles, Bellechasse / Marguerite Royer (Jean-Baptiste Royer et Marie Lepage)

Napoléon Couture / 29 août 1871, Saint-Édouard, Lotbinière / Justine Couture (François Couture et Reine Pilote)

Georges Couture (1885-) / 24 septembre 1906, Saint-Odilon de Cranbourne, Dorchester /Rose-Anna Bolduc (1883-) (Damase Bolduc et Marie Cloutier)

Miville Couture (1916-1968) / 26 avril 1941, Saint-Germain, Rimouski / Lucie Violette (1914-1984) (Exias Violette et Marie-Adée Bourgoing)

André Garant

CarteDanaki
St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]