Ajoutez ce site comme page de démarrage

CEB ET CLD : unir les forces et véhiculer une seule Beauce

M. Denis Breton, président du Conseil économique de Beauce,  M. Serge Jacques, président du CLD Robert-Cliche et M. André Bonneville, président du CLD de la Nouvelle-Beauce.

M. Denis Breton, président du Conseil économique de Beauce,  M. Serge Jacques, président du CLD Robert-Cliche et M. André Bonneville, président du CLD de la Nouvelle-Beauce.

Les acteurs du développement économique doivent travailler encore de plus près et partager des ressources et services, donc resserrer leurs liens, pour assurer leur pérennité. Voilà la conclusion des CLD de La Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche ainsi que du Conseil économique de Beauce (CEB). 

La situation économique a changé. Annoncé à l’automne 2014, le projet de loi 28 qui devrait être adopté très bientôt par le gouvernement provincial.

Le 28, en gros

Le projet de loi 28 reconnaîtra aux villes et municipalités régionales de comté (MRC) le pouvoir, entre autres, de voir au développement économique de leur région. Le tout sans l’obligation de reconnaître un organisme indépendant responsable de ce mandat sur leur territoire respectif tel qu’il en avait toujours été depuis la création des CLD.

Ce projet de loi entraîne une nouvelle réalité liée à la réduction majeure de l’implication financière du gouvernement du Québec à leur endroit et en parallèle au soutien au développement économique des régions.

Les CLD de Robert-Cliche, de La Nouvelle Beauce et le Conseil économique de Beauce continuent d’aller de l’avant. En effet, fort d’un appui moral et financier des élus municipaux de chacune des MRC à sauvegarder leur organisme, les administrateurs ont fait face à cette annonce sans aucune intention de s’apitoyer sur leur sort. Un geste qui ne serait d’ailleurs pas à l’image des Beaucerons et des gens d’affaires que ces organismes servent, et des entrepreneurs qui les ont toujours appuyés soit financièrement, soit par leur bénévolat dans les comités ou activités, par l’entraide et le réseautage, une belle complicité à notre endroit, et particulièrement, leur désir de faire grandir la Beauce.

Le CEB et les CLD disent comprendre la réalité financière actuelle et souhaitent au gouvernement un franc succès dans l’atteinte de ses objectifs.

Dans ce contexte, nos trois organisations ont fait une réflexion afin de tout mettre en œuvre pour assurer la continuité et l’amélioration des services qui doivent répondre aux besoins de nos entrepreneurs. Ceci impliquait de passer en revue les méthodes de travail, la révision des champs d’activités, etc., mais particulièrement de voir comment la coopération entre les trois organismes pourrait être améliorée.

Collaboration déjà existante

La collaboration n’est pas nouvelle, et date de plusieurs années. À titre d’exemple : le Répertoire des entreprises et produits manufacturés de la Beauce ; la conférence de presse annuelle sur les résultats du sondage manufacturier ; l’organisation d’activités au nom de la Beauce pour recevoir des invités de prestige. Plus important et significatif encore est l’exemple de la promotion touristique par l’entremise de Promotion Beauce.

Le succès de Promotion Beauce relève de la contribution financière des trois MRC. S’ajoute la participation d’employés des trois organisations, accompagnés d’intervenants touristiques de chacun des territoires qui travaillent ensemble depuis des années dans la même direction en accompagnant les acteurs touristiques dans leur promotion et dans leur développement de la Beauce.CEB+CLDs

Du nouveau

Partant de cette expertise, les directions ont conjugué leurs efforts en travaillant ensemble dans de nouveaux projets en 2015. Ces dossiers sont :

— La Beauce embauche pour le CLD de Robert-Cliche et de Beauce-Sartigan ;

— Le recrutement de main-d’œuvre immigrante par le dossier France 3 ;

— Le Rendez-vous Acadie/Québec ;

— Et depuis peu, de la sous-traitance entre les CLD et CEB au niveau des ressources humaines.

Ce dernier volet représente une opportunité, car d’une part cela permet d’offrir des conditions de travail intéressantes (temps plein), ce qui est profitable dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. De plus, cette façon d’agir permet d’aller encore plus loin dans la connaissance des modèles d’affaires entre des participants, la possibilité de s’en enrichir, de les appliquer et même de les améliorer.

En conclusion

Au cours de l’année 2015 et pour les suivantes les trois organisations verront en fonction des besoins identifiés sur chacun de leur territoire à continuer à développer davantage leur offre de services en :

  1. Réalisant des projets communs ;
  2. Favorisant l’échange de services ;
  3. Partageant des ressources, lorsque pertinent.

L’objectif principal est de bien desservir la clientèle (affaires, touristique, rurale et culturelle) et cela, au bénéfice du développement socioéconomique de chacune des MRC qui sont leurs partenaires principaux. Les trois organismes affirment être toujours être à l’écoute des entrepreneurs, car les projets naissent des besoins des entreprises créatrices d’emplois et de richesses.

L’année 2015 est une année importante de transition et d’apprentissage pour unir les forces en véhiculant une seule Beauce. « Nous y sommes bien engagés et nous travaillons à modeler le futur avec optimisme », insistent les partenaires.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo