Ajoutez ce site comme page de démarrage

La Nature a besoin de vous

Pétition CumberlandC’est peut-être la Mère Nature qui demande votre aide. Les humains construisent des autoroutes. Ils oublient que les animaux ont aussi besoin d’autoroutes. Les humains appellent ça des « corridors de connectivité ». C’est une façon de faire comprendre qu’il ne faut pas que les milieux soient coupés les uns des autres. 

Que faire ?

Si vous comprenez le principe, voici une pétition pour la protection des dernières terres publiques en Beauce.

Une pétition.

En date du 4 avril, 1378 personnes avaient signé la pétition qui suit. Aidez à recevoir rapidement le plus d’appui possible (lettre demandant la préservation ou signature de la pétition) pour signifier au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles l’intérêt de la population pour leur conservation.

Voici le texte de la pétition:

Pour que les dernières terres publiques de la Cumberland, en Beauce, soient protégées.

Nous voulons que soient préservés les derniers 317 hectares de terres publiques de la Cumberland, en Beauce, afin de maintenir un corridor de connectivité entre la réserve naturelle de la Cumberland et les grandes forêts Appalachiennes.

Toutes les propriétés acquises par l’Association pour la protection des milieux humides de la Cumberland (APMHC) depuis 2010, le sont dans le but de constituer une réserve naturelle à perpétuité et ainsi assurer la survie de la faune en créant le « Corridor d’aires protégées de la Cumberland ». Ce projet nécessite la préservation des forêts publiques de ce secteur qui sont essentielles pour garder le cerf de Virginie dans son milieu naturel plutôt que dans les zones habitées par l’homme. Les terres publiques font également le lien entre le domaine forestier et les zones humides pour assurer la survie de nombreuses espèces.

Depuis 2008, les caractérisations effectuées par des professionnels ont confirmé la présence de plus de 200 espèces animales sur ce territoire. Du castor d’Amérique à l’orignal, en passant par le lynx roux, la paruline du canada et la salamandre cendrée, sans compter plusieurs espèces menacées tels le Goglu des prés, le pioui de l’est, la grive des bois, le martinet ramoneur, l’engoulevent d’Amérique, de même qu’une des dernières colonies de tortues indigènes en Beauce ont été répertoriés. Les nombreux amphibiens, reptiles, mammifères aquatiques et semi-aquatiques font état de la richesse exceptionnelle de ce secteur et de son importance écologique.

Conserver les terres publiques de la Cumberland est essentiel à la création d’un véritable corridor d’aires protégées dans la Cumberland et à la préservation de ce qu’il reste de notre biodiversité sud-québécoise.

Notre vision d’avenir est de contribuer à la réalisation d’un corridor vert reliant les divers habitats fauniques. L’appui massif du milieu environnemental ainsi que la conscientisation grandissante de la population locale ont rendu cette vision d’avenir possible.

M. le Ministre Pierre Arcand: Protégez les dernières terres publiques de la Cumberland du développement domiciliaire et de l’exploitation forestière!

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Ministre_Pierre_Arcand_Ne_vendez_pas_les_terres_publiques_de_Cumberland_aux_lotisseurs/?tcQfLdb

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo