Ajoutez ce site comme page de démarrage

LES PROFITS FARAMINEUX DES BANQUES

Signerez-vous la pétition de Sarâ Julia ?

Par: Joffre Grondin

Sarâ Julia s’insurge !

Sarâ Julia s’insurge !

Le gouvernement canadien aurait autorisé des banques privées à imprimer et à prêter de l’argent au gouvernement, depuis 1974, et ce avec intérêts, ce que l’article 91 de la Constitution interdit. Il y a eu poursuite et jugement. La pétition vise à rendre public ce jugement.

Il faut dire que de prime abord, cela semblait assez stupéfiant pour justifier une vérification. Quelques sites plus tard, le terme stupéfiant semble faible. Le fait que les grands médias n’aient pas couvert un jugement si important fin janvier semble un peu hallucinant.

À vous de juger, voici des faits qui semblent, ma foi, justes.

Jugement

« Le comité pour la Réforme économique et monétaire du Canada vient de gagner, dans un silence médiatique assourdissant, son procès contre la Banque du Canada. L’avocat de ce collectif de résistance a prouvé que la Banque était contrôlée par des banques privées depuis 1974 et l’a fait condamner de manière à ce qu’elle soit désormais au service du pays ».

Cette citation est tirée d’un site cité plus bas.

 Ne confondons pas les choses ; aux États-Unis, la banque centrale est effectivement contrôlée par des intérêts privés, fait qui n’est pas connu de tous les Amaricains, MAIS, il est écrit, à l’article 91, de la constitution canadienne que seul le gouvernement a le droit d’imprimer de l’argent, ce qu’il a fait de 1934 à 1974. Notre gouvernement n’a donc aucune raison de payer des intérêts aux banques, car c’est lui seul qui peut imprimer de l’argent. Pourquoi donc le fait-il ?

C’était le point de départ de la poursuite et maintenant de cette pétition pour rendre public le jugement.

Un peu d’histoire

À partir de 1934, année à laquelle la banque du Canada a été créée, le gouvernement ne prêtait pas l’argent, mais s’en servait pour créer des projets publics et sociaux.

Jusqu’en 1974, le gouvernement canadien imprimait de l’argent, pratiquement sans intérêts. Depuis 1974, il émet des bons et les banques impriment de l’argent qu’ils prêtent au gouvernement avec intérêts.

Dans un rapport en 1993, le vérificateur général du Canada révélait que pour un emprunt annuel de 37,5 milliards, la dette accumulée depuis 1974 était de 423 milliards, dont 386 milliards en intérêts.

En 2006, Jim Flaherty envoie à tous les parlementaires un rapport dans lequel il est révélé que 137,48 milliards seront payés en intérêts aux banques sur 4 ans.

Poursuite

Deux Canadiens — William Drehm et Ann Emmett — avec un collectif, poursuivent la banque du Canada. Voici ce qu’on peut lire en introduction sur ce site : http://www.mondialisation.ca/silence-mediatique-le-peuple-canadien-gagne-un-proces-historique-contre-la-banque-du-canada/5433212 Rendez viral — Procès — Le peuple CVS Banque du  Canada. L’avocat se nomme Rocco Galati.

« Le comité pour la Réforme économique et monétaire du Canada vient de gagner, dans un silence médiatique assourdissant, son procès contre la Banque du Canada. L’avocat de ce collectif de résistance a prouvé que la Banque était contrôlée par des banques privées depuis 1974 et l’a fait condamner de manière à ce qu’elle soit désormais au service du pays. Quand viendra le tour de l’Europe ?

30 janvier 2015 »

Il y a aussi cet exposé très clair, mais en anglais seulement, de l’historique des banques canadiennes ici : https://www.youtube.com/watch?v=JuP2hH0Kpro Canadian Banking System Exposed — Bill Abram, interviewé in 2007.

On peut écouter également, toujours en anglais la conférence de presse sur : https://www.youtube.com/watch?v=TN2USVC6QYQ en décembre 2011, de Press For Truth : seule la presse indépendante assistait à cette importante conférence de presse donnée par Rocco Galati. Stupéfiant, aucun des médias nationaux n’y assistait. Pourtant, d’après Peter Moore, c’était « le procès le plus important de l’heure et possiblement de l’histoire de tous les Canadiens ».

Pour signer la pétition

Voici le texte de la pétition que Sarâ Julia vous demande de signer :

Chers amis, 

Je viens de créer une  pétition et espère que vous pourrez la signer. Elle s’intitule : M. Steven Harper, premier ministre du Canada : Rendre public le procès du comité pour la Réforme économique et monétaire du Canada contre la Banque du Canada.

Le comité pour la Réforme économique et monétaire du Canada vient de gagner, dans un silence médiatique assourdissant, son procès contre la Banque du Canada. L’avocat de ce collectif de résistance a prouvé que la Banque était contrôlée par des banques privées depuis 1974 et l’a fait condamner de manière à ce qu’elle soit désormais au service du pays. Parce qu’on se fait exploiter et contrôler par des intérêts privés depuis trop longtemps et que cela doit être rendu public !  

Ce que ça veut dire : c’est que le Canada appartient à ces personnes qui possèdent les banques ! Nous sommes à l’ère de la transparence et tout ce contrôle doit être dénoncé. Pourquoi M. Harper ne voulait-il pas que ceci soit dévoilé ? Je vous laisse en tirer vos propres conclusions ! Des élections fédérales s’en viennent : les gens doivent être informés de ces cachotteries qui manipulent nos vies.

Ensemble on peut changer les choses. Si vous la signez puis la transmettez à vos amis et contacts, nous atteindrons bientôt mon objectif de 10,000 signatures et aurons un moyen de pression pour obtenir le changement que nous voulons.

Pour en savoir plus et signer la pétition, cliquez ici : https://secure.avaaz.org/fr/petition/M_Steven_Harper_premier_ministre_du_Canada_Rendre_public_le_proces_du_collectif_REMC_contre_la_Banque_du_Canada/?Day2Share

De telles campagnes démarrent toujours timidement, mais prennent de l’ampleur lorsque des gens comme vous s’impliquent : prenez un instant en signant et en faisant passer le mot.

Merci mille fois, 

Sarâ Julia

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo