Ajoutez ce site comme page de démarrage

Justin Trudeau en Beauce

Par: Joffre Grondin

Adam Veilleux, candidat libéral de Beauce, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, et Mario  Cantin, président de la Chambre de commerce de la Nouvelle-Beauce à la table d’honneur.

Adam Veilleux, candidat libéral de Beauce, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, et Mario Cantin, président de la Chambre de commerce de la Nouvelle-Beauce à la table d’honneur.

C’est un parterre de partisans libéraux et de gens d’affaires oscillant autour de 300 personnes qui a accueilli le chef du Parti libéral du Canada Justin Trudeau qui de passage en Beauce le vendredi 30 janvier 2015.

Monsieur Trudeau était accompagné de plus d’une quinzaine de candidats, d’une « grande diversité d’âge et d’expérience », dont le candidat local, Adam Veilleux.

« C’est la quatrième fois que je viens en Beauce, et je compte revenir », a déclaré le chef libéral dans son allocution d’une trentaine de minutes à la Cache à Maxime, sous les applaudissements nourris de la salle.

Dans cette allocution dans laquelle il a promis de « faire de la politique ouverte et transparente », avec une « approche collaborative », monsieur Trudeau a abordé l’économie nationale et provinciale, mais aussi régionale, mentionnant la qualité de la Beauce entrepreneuriale. « Vous créez tellement d’emploi que vous manquez de travailleurs », a-t-il observé.

Quelques flèches avec ça

« Le Canada doit repenser son économie », soutient monsieur Trudeau, car le gouvernement Harper a « une vision d’une autre époque », en ayant tout misé sur le pétrole, sabré dans la recherche, laissé tomber le secteur manufacturier et ignoré les changements climatiques.

Pour nous, « la classe moyenne sera prioritaire » clame le député de Papineau, promettant de créer des emplois en région et d’aider les PME.

Monsieur Trudeau a même signé des authographes pour son récent livre

Monsieur Trudeau a même signé des authographes pour son récent livre

C’était fatal que le député Bernier ait droit à quelques pointes… pas vraiment méchantes finalement. Un ou deux jeux de mots jouant sur le nom du lieu, dont…

« Étant à La cache à Maxime, je ne peux m’empêcher de penser que les Conservateurs ont caché Maxime Bernier ! Je ne me souviens pas de l’avoir vu se lever en chambre pour défendre un dossier régional », a déploré Justin Trudeau.

Faits divers

 Le président de la chambre de commerce de la Nouvelle-Beauce remet un panier de produits beaucerons à monsieur Trudeau qu’il qualifie de « produit gustatif ».

Sécurité

Il est à noter que dans ces occasions il est normal que l’organisation s’assure de la sécurité du visiteur, surtout quand il s’agit du chef du Parti libéral du Canada. En l’occurrence, elle était présente, mais très discrète.

Ce n’est sûrement pas de la partisanerie de faire le constat que Justin Trudeau est un homme sympathique, chaleureux et charismatique. Il a fait le tour de la salle, parlant et écoutant chacun (« Il s’est rappelé de mon nom » a dit quelqu’un, très surpris), dédicaçant même un livre en passant. Plusieurs ont eu droit à plus de 5 minutes à vue de nez ; loin du « Bonjour, ça va ? Bye ».

Et…

Et cela fait ressurgir le souvenir de la visite à Mégantic d’un certain Stephen Harper, premier ministre du Canada de son état, qui avait convoqué une conférence de presse à 14 heures dans un local de la polyvalente Montignac, et qui l’a donné dans une autre pièce avec quelques journalistes choisis, laissant poiroter les autres dans l’ignorance.

Certains journalistes vont s’en souvenir longtemps de celle-là.

St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]