Ajoutez ce site comme page de démarrage

L’UPA accueille deux leaders du Senégal

Par: Joffre Grondin

Luce Bisson (membre du comité d’accueil), Paul Doyon (président de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches), Fatou Benetou Diop, Normand Côté (membre du comité d’accueil), Ndiawar Diop, Jean Lambert (2e vice-président de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches) et François Gamache (agent syndical à la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches et coordonnateur du comité d’accueil).

Luce Bisson (membre du comité d’accueil), Paul Doyon (président de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches), Fatou Benetou Diop, Normand Côté (membre du comité d’accueil), Ndiawar Diop, Jean Lambert (2e vice-président de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches) et François Gamache (agent syndical à la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches et coordonnateur du comité d’accueil).

Deux leaders d’organisations paysannes en provenance du Senégal, Mme Fatou Benetou Diop et M. Ndiawar Diop, étaient reçus en Beauce par la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches, dans une mission de 10 jours au Québec, dans le cadre d’un projet d’appui d’UPA Développement international et de l’Année internationale de l’agriculture familiale.

Mme Fatou Benetou Diop est animatrice rurale à l’Union des groupements paysans de Mécké (UGPM), et M. Ndiawar Diop est président de la Fédération des périmètres autogérés (FPA).

S’inspirer de la Chaudière-Appalaches

La première moitié de leur séjour sera en Chaudière-Appalaches, où ils visiteront des fermes aux productions variées et des entreprises de transformation agricole aux quatre coins du territoire, le tout en compagnie de représentants de l’UPA de la région. De retour au Sénégal, ils partageront avec les membres de leur organisation paysanne ce qu’ils ont trouvé inspirant pour leur communauté paysanne.

Monsieur Diop affirmait d’ailleurs que l’expression québécoise « souveraineté alimentaire, est très populaire chez nous ».

Soutien d’UPA DI

Fondée en 1993 par l’Union des producteurs agricoles du Québec, l’UPA Développement international appuie l’UGPM et la FPA depuis 10 ans pour mettre en place des services aux membres, un modèle de coopération « de paysans à paysans ».

Avec cette aide, ces deux organisations paysannes ont développé, entre autres, la production de semences certifiées de riz, d’arachide, de mil et de niébé (une légumineuse). Depuis quelques années, leur organisation joue un rôle important dans l’approvisionnement des paysans du Sénégal en semences certifiées.

Multinationales envahissantes

Les deux visiteurs informent que le défi est grand pour l’agriculture de leur pays, car des multinationales de pays occidentaux exercent une forte pression pour accaparer les plus belles terres irriguées du Sénégal. Le gouvernement du pays, qui possède une bonne partie de ces terres, a concédé le droit d’en exploiter des dizaines de milliers d’hectares à ces multinationales, provoquant une crise sociale dans de nombreux villages qui a même entraîné des morts.

Pour éviter de voir toutes leurs terres ainsi accaparées, les paysans doivent démontrer à l’État qu’ils sont en mesure de les exploiter eux-mêmes de façon productive.

L’UGPM

L’UGPM est composée de 82 villages regroupant 5 000 membres, dont 61 % sont des femmes, et comptant 2 050 entreprises familiales. L’UGPM a la volonté d’aider les familles à développer leurs exploitations agricoles à travers des pratiques agroécologiques durables, tout en diversifiant leurs sources de revenus. L’UGPM soutient le retour au local, la protection de l’environnement et la solidarité, en luttant pour que le paysan puisse acquérir une véritable viabilité économique et sociale. Allez voir ici : http://www.fongs.sn/spip.php?article82

La FPA

La FPA est une association de huit unions hydrauliques du delta du fleuve Sénégal qui gère et exploite près de 8 000 hectares de terre irriguée pour 9 000 exploitations familiales et 191 groupements. La mission initiale de la FPA, la défense des intérêts communs, s’est élargie à la production des semences, à l’achat groupé d’intrants et à la commercialisation du riz.

On visite

Parmi les entreprises visitées, mentionnons la Ferme Porc plaisant (porcs) de Saint-Isidore, où les deux Sénégalais logeront. De plus, Fatou et Ndiawar visiteront la Fromagerie Gilbert de Saint-Joseph, la Ferme La Rosée du matin (petits fruits et légumes) de Saint-Antoine-de-Tilly, la Ferme Genest (fruits et légumes variés) et la Cidrerie et vergers Saint-Nicolas (produits de la pomme) de Saint-Nicolas, La Cabane à Pierre (produits de l’érable) de Frampton, la Ferme Ayr-Pur (lait) de Saint-Marcel, Cassis et Mélisse (chèvres) de Saint-Damien-de-Buckland et la Ferme Amoporc (moutons) de Saint-Magloire.

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo