Ajoutez ce site comme page de démarrage

Trouilles et citrouilles

Par: Joffre Grondin

Certaines finiront avec une chandelle dans la bouche et d’autres, espérons-le, en une de ces délicieuses tartes que ma belle-mère savait si bien faire.

Certaines finiront avec une chandelle dans la bouche et d’autres, espérons-le, en une de ces délicieuses tartes que ma belle-mère savait si bien faire.

Si vous croyez avoir remarqué qu’il y a de plus en plus de décorations pour Halloween, et qu’elles sont de plus en plus élaborées, hideuses, épeurantes quoi, vous avez raison. La fête est de plus en plus populaire à tous les niveaux depuis quelques années. Les produits offerts sont presque hallucinants dans leur diversité. 

Halloween, « ça swing à mort ! » Les gazons sont pleins de cadavres, de squelettes, de sorcières, de divers objets dégoulinants, et autres plaisirs pour la vue. C’est donc beau !

Non seulement une pléthore de déguisements et de décorations est proposée, mais on va toujours plus loin. Jusqu’à Ricardo Cuisine qui vous propose créativement des idées de recettes, dont les cupcakes cimetière et des cerveaux dans le formol http://www.ricardocuisine.com/themes/halloween/

Une grosse business

En 2009, nos amis les Amaricains ont infusé dans la citrouille 5,8 milliards de $. La même année au pays de la police montée, Statistiques Canada révèle des ventes de 331 millions de dollars en bonbons seulement.

La National Retail Federation, l’association américaine de commerce de détail la plus grosse au monde visait des ventes de 609 milliards pour l’Halloween, 75 $ par personne, alors qu’en 2005, c’était 30 $.

Le Conseil canadien du commerce de détail nous apprend qu’au Canada on célébrait encore plus. En 2007, 68 % des Canadiens avaient participé à une fête d’Halloween.

Alors qu’en 2010 l’américain moyen avait mis 66,28 $ en bonbons, costumes et décoration, en 2011, une enquête du Village des Valeurs découvrait que le Canadien moyen projetait de dépenser 300 $ et en plus, que les propriétaires d’animaux de compagnie y allaient d’un 59 $ supplémentaire pour habiller leur ami à fourrure : http://bit.ly/13qmmRp

Canadian Tire

Après Noël et les ventes d’été, c’est Halloween qui génère le plus gros volume de vente chez Canadian Tire.

Une citrouille de compétition

Une citrouille de compétition

Pas seulement les enfants

Les enfants sont encore une importante clientèle, mais ce sont les adultes qui dépensent de plus en plus d’argent pour des soirées très fréquentées où les gens portent des costumes très élaborés. Mais pas seulement les 18-24 ans qui y vont à 70 %, mais aussi les 25-34 à 65 % et les 35-44 à 60 %, selon la National Retail Federation en 2013.

Ce n’est pas tout

Le même organisme révèle que 40,1 % vont se déguiser, 11,5 % vont aussi habiller la pauvre bête, 33,3 % vont à, ou font un party, 72,2 % donnent des bonbons, 46,3 % découpent une citrouille, 31,1 % passent par les maisons avec leurs enfants et 50,1 % décorent leur maison.

Origine

Allhallows’ Eve devenu Halloween vient de all tout ou tous, de Hallow, un vieux mot pour « Saint » et de Eve, la veille, ce qui donne la veille de tous les saints, la Toussaint, la fête de tous les saints, une fête chrétienne correspondant à l’ancienne fête des Morts, et aussi le festin des morts. La croyance originelle étant que c’était un temps où les décédés revenaient visiter leurs anciens foyers. Dans certains pays, on préparait feu, nourriture et boisson pour ces esprits visiteurs.

Le 31 octobre est aussi l’un des quatre plus importants sabbats des sorcières. Il y a beaucoup d’endroits où l’on peut retrouver les origines « païennes, oh ! que c’est affreux » de cette fête. En voici un, pas pire que les autres : http://www.info-sectes.org/haloween/haloween.htm  On y parle de sorcières et de sabbats sataniques, d’un temps où c’était pris très au sérieux.

Ont-ils des balais ?

Il y a encore aujourd’hui des associations de sorcières. Ne me croyez pas sur parole, allez voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wicca ou ici : http://www.lesitedelawicca.fr/cequenestpaslawicca.htm  C’est la Witches’ International Craft Association une association de sorcières. Le mouvement ne semble pas inquiétant.

Au http://sunnewsonline.com/new/?p=72891  on y parle de la National association of witches and wizards of Nigeria (WITZAN) C’est très sérieux. Tapez WITZAN dans un moteur de recherche. C’est un peu inquiétant.

Ho ! Ho ! Ho !

Pas question de dire un mot de tout ça aux enfants, ça gâcherait tout le plaisir. « Motus et bouche cousue là-dessus », m’a conseillé, débordé de travail, le père Noël, l’autre jour.

Nous tenons à dire merci à Maxime Fortin, bénévole à la Société historique Sartigan, pour l’idée de départ de cet article.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo