Ajoutez ce site comme page de démarrage

Vers le Maine

Par: Joffre Grondin

Claude Morin maire de Ville de Saint-Georges et Maxime Bernier député fédéral de Beauce ont fait une annonce conjointe ; l’autoroute 73 doit rejoindre le Maine.

Claude Morin maire de Ville de Saint-Georges et Maxime Bernier député fédéral de Beauce ont fait une annonce conjointe ; l’autoroute 73 doit rejoindre le Maine.

C’est devant un parterre constitué de maires, d’ex-maires et de deux préfets que le député de Beauce, Maxime Bernier et le maire de Saint-Georges, Claude Morin ont décidé d’unir leurs visions pour presser Québec de prioriser le prolongement de l’autoroute de la Beauce jusqu’au Maine. 

Il faut un consensus régional le plus large possible pour que le Québec place le projet parmi ses priorités, car, comme le dit Maxime Bernier, « Chantiers Canada donne, mais Québec priorise ».

Pourquoi penser au Maine , alors que la A-73 n’est pas encore ouverte jusqu’à Saint-Georges ? Voyons voir.

Petit détour

Rappelons que, d’ici l’automne 2015, l’autoroute 73 se rendra à Beauceville à 4 voies, et sera à Saint-Georges à l’automne 2016. Rappelons également que la fin de l’autoroute se trouve au carrefour giratoire sur la Route 204, ce qui ne permettra pas au trafic lourd de contourner la ville.

Rappelons, tant qu’à y être, que c’est de haute lutte que la A-73 ne s’est pas arrêtée à la 74e Rue, comme il était prévu.

Il faut donc de la vision à long terme, commencer tôt, être patient et tenace.

Gaston Létourneau maire de Saint-Théophile, Jean-Rock Veilleux préfet de la MRC Robert Cliche, Claude Morin maire de Ville de Saint-Georges, Maxime Bernier député fédéral de Beauce, Pierre Bégin préfet de la MRC Beauce-Sartigan et le maire de Saint-Côme-Linière, Yvon Paquet

Gaston Létourneau maire de Saint-Théophile, Jean-Rock Veilleux préfet de la MRC Robert Cliche, Claude Morin maire de Ville de Saint-Georges, Maxime Bernier député fédéral de Beauce, Pierre Bégin préfet de la MRC Beauce-Sartigan et le maire de Saint-Côme-Linière, Yvon Paquet

Revenons à nos moutons et à Chantiers…

On signera dans les prochaines semaines la nouvelle entente de 5 ans du Programme d’aide financière Fonds Chantiers Canada-Québec. « On parle de milliards pour le Québec », affirme le ministre Bernier.

Le conseil et le maire de Ville de Saint-Georges, monsieur Claude Morin, appuient sans réserve le projet de prolongement de l’Autoroute 73 au sud de la Route 204 à la hauteur du carrefour giratoire. « C’est un projet d’une importance capitale qui a pour but de faire dévier une partie de la circulation lourde à l’extérieur du périmètre urbain de Ville de Saint-Georges », affirme le maire.

Claude Morin cite la fuite de gaz survenue la veille (15 octobre) au Georgesville. Le périmètre de sécurité a bloqué le trafic pendant 2 heures. « On ne veut pas devenir un bouchon comme l’est le pont Pierre-Laporte » d’insister le maire.

Ce prolongement permettra d’améliorer grandement la fluidité de la circulation et la sécurité à des endroits névralgiques dont aux intersections majeures de la municipalité. Nous n’avons qu’à penser à celles du boulevard Lacroix et de la 127e Rue où l’on retrouve une école primaire à proximité.

Au premier plan, l’ex-maire de Saint-Georges, Roger Carette, rappelle que le Fédéral est intervenu au moins 5 fois, 2004 avec Claude Drouin ; de nouveau avec Maxime Bernier en 2008 pour les 4 voies et lance la volée de millions qui en a résulté pour la Beauce.

Au premier plan, l’ex-maire de Saint-Georges, Roger Carette, rappelle que le Fédéral est intervenu au moins 5 fois, 2004 avec Claude Drouin ; de nouveau avec Maxime Bernier en 2008 pour les 4 voies et lance la volée de millions qui en a résulté pour la Beauce.

Pas d’hier

Mais également, et c’est tout aussi important, il faut penser autoroute transfrontalière avec nos voisins du sud. L’idée n’est pas d’hier, le premier ministre Maurice Duplessis parlait déjà d’une route Québec Boston en 1936.

Nous avons besoin de cette infrastructure tant pour les usagers de la route que pour nos enfants qui fréquentent nos écoles qui longent le boulevard Lacroix », de souligner le maire de la métropole beauceronne.

« Si la population est derrière nous, pour presser le gouvernement du Québec d’agir, je m’engage à aller chercher la part du gouvernement fédéral. Je crois que nous avons ici une volonté de toute la Beauce », a exprimé M. Bernier.

Le carrefour giratoire sur la 204. Une fin qui devrait être un nouveau début.

Le carrefour giratoire sur la 204. Une fin qui devrait être un nouveau début.

Le député de Beauce-Sud Robert Dutil n’était pas présent, mais le maire Morin a assuré qu’il était au courant du dossier, et qu’il n’avait « vu aucun politicien contre l’autoroute ».

Un dossier à suivre.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo