Ajoutez ce site comme page de démarrage

Un monument et un recueil : Zéphirin et Émérentienne

Par: André Garant

Le texte de la plus vieille pierre tombale : À la mémoire de Zeph. Loignon, époux de Mathilde Veilleux, décédé le 5 juillet 1893, à l’âge de 81 ans. R.I.P. Les trois lettres signifient Requiescat in pace; en latin, qu’il repose en paix.

La pierre tombale de Zéphirin Loignon. Le texte dit : À la mémoire de Zeph. Loignon, époux de Mathilde Veilleux, décédé le 5 juillet 1893, à l’âge de 81 ans. R.I.P. Les trois lettres signifient Requiescat in pace; en latin, qu’il repose en paix.

Par André Garant

Le monument funéraire de Zéphirin Loignon (1813-1893) et de son épouse Martine Veilleux (1814-1876) est le plus ancien du cimetière du secteur ouest de Saint-Georges. En mauvais état, il tient toujours la garde, malgré ses 138 ans ! Legs du passé à préserver. 

Ajoutons que jadis, un curé de Saint-Georges entreposait, près d’un chalet du haut du ruisseau de l’Ardoise, des pierres tombales brisées et non réclamées… De nos jours, si le locataire d’un emplacement du cimetière reste inconnu en cas de bris ou autres, la Fabrique de la paroisse peut de plein droit relouer le même lot à un autre paroissien. Détrompons-nous, nous ne sommes pas locataires à vie de ce lot de famille du cimetière…

Savez-vous jusqu’à quelle date précise un membre de votre famille est locataire dudit numéro de lot et jusqu’à quand l’entretien a été payé ? Comme personne n’est immortel, il faudrait prévoir le legs du lotissement funéraire familial. Le temps passe, nous aussi.

Le couple Loignon-Veilleux s’est marié à Saint-François-de-Beauce (Beauceville) le 6 novembre 1838. Fille d’Olivier Veilleux (1787-1860) et de Marie-Louise Rodrigue (1788-1829), Martine Mathilde (au baptistère) Veilleux, décède à Saint-Georges-de-Beauce, le 7 juillet 1876. Réfugié en Beauce, M. Durnais, un soldat français (de la Guerre de Sécession américaine ?), poinçonne l’épitaphe. Zéphirin encadre la pierre d’ardoise en bois de cèdre et la surmonte d’une petite croix de fer forgé. L’autre moitié de la pierre tombale est réservée à Zéphirin, qui meurt à son tour le 5 juillet 1893.

Vers 1900, à la construction de l’église actuelle, le curé Alfred Dionne fait exécuter 42 translations. Ainsi, les restes de Martine sont exhumés et placés dans la fosse de son époux. Les deux pierres sont alors collées l’une sur l’autre.

Le recueil de généalogie d’Émérentienne

Émérentienne Loignon (1901-1983), Religieuse du Bon-Pasteur, est la fille de Pierre Loignon (1855-1940) à Zéphirin et de Sophie Veilleux (1856-1936). Le 4 mars 1930, elle publie Mon grand-père, une brève, mais fort intéressante biographie du premier forgeron de Saint-Georges-de-Beauce, Zéphirin Loignon.

Né le 26 août 1813 à Sainte-Famille de l’île d’Orléans, Zéphirin apprend son métier de forgeron d’un dénommé Côté de son village. En 1834, il quitte pour Waterville, Maine. Après deux jours de marche, il se retrouve à Saint-François-de-Beauce. Au Maine, il gagnera 2.50 $ par semaine pour fabriquer des fourches et des râteaux pour les Américains.

Assez difficile à lire à certains endroit, le texte était celui-ci : CI GIT Marie Martine Veilleux épouse de Zéphirin Loignon décédé le 7-7bre 1876 ???? Agée de 62 ans Priez pour elle Zeph Loignon 5-7-93

Le texte de la plus vieille pierre tombale du cimetière, assez difficile à lire à certains endroit, était celui-ci : CI GIT Marie Martine VEILLEUX épouse de Zéphirin LOIGNON décédée le 7-7bre 1876 AGÉE de 62 ANS Priez pour elle!! ZEPH. LOIGNON 5-7-93

En octobre 1835, il revient à Saint-Georges-de-Beauce. Augustin Grenier l’aidera à s’y implanter. Grenier demeure au futur site d’Édouard Lacroix (Caisse Populaire actuelle de l’Est georgien). De tradition orale, Émérentienne collige par écrit toutes sortes de petits faits de la vie du temps de son grand-père : les vêtements (bottine de prunelle, souliers français avec jambières noires, tuque grise ou rouge avec des barres blanches). Sur sa chaise bretonne, Zéphirin allume sa pipe avec une éclisse de cèdre. En 1859, Zéphirin Loignon est marguillier de la paroisse de Saint-Georges.

Avec le monument funéraire, ces trente-trois pages dactylographiées, qui forment un petit recueil, sont des gages de transmission sérieuse du patrimoine familial. La petite et la grande histoire, des inséparables. Il y a sûrement un membre de notre famille capable de faire une sérieuse généalogie et l’histoire la plus complète possible de ses membres, assaisonnée de dates de naissances et baptêmes, des décès et sépultures, des déménagements, des métiers. Anecdotes familiales diverses, photos incluses. Ensuite, si possible, de grands traits de l’histoire de notre localité, de notre région. Laisser des traces de notre passage…

Sur le lot du forgeron Zéphirin et de son épouse, une descendante y est inhumée : l’épouse de René Baillargeon, Angéline Loignon, née à Saint-Philibert-de-Beauce, le 2 avril 1945. Elle décède le 9 février 1999.

GÉNÉALOGIE DES LOIGNON

Denis Loignon /Moussonvillier, Perche, France  / Françoise Chapelier

Pierre Loignon (vers 1625-1690)/8 oct. 1652, Notre-Dame,Québec/Françoise Roussin (1631-1691) (Jean Roussin et Madeleine Giguère). Engagé 4 mars 1647 par Noel Jucherau, manoeuvre à La Ventrouze, Orne, France. Enfants : Sébastienne, Nicolas-Joseph, Pierre, Marie, Jean-Baptiste, Anne, Françoise, Marie, Catherine, Jeanne, Charles, Marie-Françoise.

Charles Loignon /7 février 1701, Château-Richer/Marie Roulois (Michel Roulois et Catherine Drouin). Charles a pris épouse 3 fois avec Madeleine Morissette en 1695,  avec Marie Roulois en 1701 et avec Marie Bilodeau en 1734.Enfants Loignon-Roulois : Marguerite, Catherine, Charles, Madeleine, Jean-Baptiste…

Jean-Baptiste Loignon /12 août 1743, Sainte-Famille, Île d’Orléans/Angélique Létourneau (Jean Létourneau et Marguerite Caron). Enfants :

Pierre Loignon (1753-1829)/17 juillet 1809, Saint-Pierre, Île d’Orléans/Madeleine Rouleau (1770-1819) (Charles Rouleau et Geneviève Gosselin). Enfants : Zéphirin, Firmin, Magloire

Zéphirin Loignon (1813-1893)/6 nov. 1838, Saint-François-de-Beauce/Martine Veilleux (1814-1876) (Olivier Veilleux et Marie-Louise Rodrigue). Enfants : Zéphirin, Olivier, Fortunat,  Marie, Angèle, Thomas, Pierre

Pierre Loignon (1855-1940)/14 juillet 1874, Saint-Georges, Beauce/Sophie Veilleux (1856-1936) (Pierre Veilleux et Angèle Poulin).Enfants : Delvina, Edmond, Albert, Hormidas, Claude, Gédéon et trois religieuses du Bon-Pasteur : Rose-Anna, Émérentienne, Valéda dite Sr Saint-Zéphir

Albert Loignon (1882-1973)/21 oct. 1913, Saint-Georges, Beauce/Marie-Louise Paquet (1892-) (Pierre Paquet et Marie Poulin). Enfants : Lucienne, Henri, Joseph, Philippe, Bernadette, Marie-Ange, Madeleine, Anne-Marie, Yvonne, Victor, Pierre-Albert, Jean-Paul, Antoine, André, Rachel

Philippe Loignon (1919-2012)/16 sept. 1940, Saint-Côme, Beauce/Agathe Paquet (Ernest Paquet et Fédora Gagnon). Enfants : Germain, Annette, Carmelle, Angéline, Rémi, Noëlla, Gabrielle, Rita, Jean

Angéline Loignon (1945-1999)/16 août 1969, Saint-Georges, Beauce/René Baillargeon(1938-) (Hippolyte Baillargeon et Jeanne Baillargeon). Enfants : Stéphan, Esther, Annie, David, Michel.

Sources :

Ancestry.ca

Arbre généalogique de Bernadette Loignon, www.NosOrigines.qc.ca

BMS2000

Mon grand-père, Émérentienne Loignon, 1930

Photos du monument Zéphirin Loignon, Joffre Grondin, 2014

Recueil de généalogies Beauce-Dorchester-Frontenac, Tome VII, Éloi-Gérard Talbot

 

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo