Ajoutez ce site comme page de démarrage

MOULIN METGERMETTE

À la recherche de la tricoteuse perdue !

1-IMG6266Avec l’arrivée de l’été, la fin des classes, l’arrivée des vacances, des fêtes et des festivals de toutes sortes, les citoyens ont amplement le choix d’activités. On peut faire toutes sortes de choses, comme visiter le Vieux moulin Metgermette, que monsieur Victor Vannier a fait construire.

Tous ne savent pas que le village de Sainte-Aurélie est né grâce à l’une des dernières tentatives de colonisation en Amérique du Nord. Le village était, et est toujours basé sur l’industrie du bois. On peut voir le moulin ultra moderne actuel juste à l’arrière du vieux moulin. L’ancien moulin engageait une cinquantaine d’ouvriers ; le nouveau, quelques-uns seulement, tout est mécanisé et informatisé, et la production est évidemment infiniment supérieure.IMG_6263

Le vieux moulin

Trois étages, 60 pieds de longueur par 40 de largeur sur trois étages et 30 pieds de hauteur, la structure a été montée au complet, et ensuite les murs. Il faut voir les corbeaux, pièces pour renforcer la structure, taillés dans une souche parce que le grain est courbe, et ainsi plus solide. La structure générale est de toute beauté et vous est expliquée par le ou la guide.

Le moulin est resté en opération jusque dans les années cinquante, et la majorité de la machinerie originale est encore en place.

C’est ça un corbeau. Un souche à l’envers pour supporter solidement la structure.

C’est ça un corbeau. Un souche à l’envers pour supporter solidement la structure.

Autosuffisance

Parmi la quelque cinquantaine d’employés, certains fabriquaient les engrenages coniques dont l’extérieur était fait de bois dur, pour la solidité et l’intérieur de bois mou, pour la friction nécessaire à l’entrainement des poulies dont l’axe principal, sous le moulin avait 75 pieds, soit toute la longueur du moulin et par lequel toutes les autres poulies étaient mues. Vous pouvez voir les vieux engrenages durant votre visite.

Pour remplacer les morceaux d’équipement usés ou brisés, plusieurs pièces de métal étaient fabriquées sur place, grâce à la forge, et rendaient ainsi le Moulin presque autosuffisant.

Appel à tous pour tricoteuse perdue

C’est à la fin de la visite seulement qu’on aperçoit une machine, un appareil assez fascinant, qui est un mécanisme conçu pour tricoter.

 Monsieur Paulin Tanguay, près de la tricoteuse qu’il aimerait beaucoup voir fonctionner à nouveau. Il possède même une boite d’aiguilles.

Monsieur Paulin Tanguay, près de la tricoteuse qu’il aimerait beaucoup voir fonctionner à nouveau. Il possède même une boite d’aiguilles.

En tournant la poignée, vous pouviez tricoter. Et ça marchait. Notre guide, monsieur Paulin Paquet, membre du conseil d’administration, nous le certifie. Il a vu sa mère opérer la chose.

Apparemment, tous les morceaux sont là, cependant, il était trop jeune pour se rappeler comment le tout était monté. Gros gros problème. Il faut un appel à tous.

Regardez la photo et, surtout, informez-vous à des personnes féminines ou masculines, si elles n’auraient pas de connaissance de cet appareil. Qui sait !

Autre angle de la tricoteuse.

Autre angle de la tricoteuse.

Expositions

Évidemment, certaines personnes visitent le moulin plus d’une fois. Donc, il est approprié de présenter diverses expositions qui varient d’année en année. Cette année, tout un monde de poupées, toutous, d’objets insolites, et les miniatures mobiles de Georges Maheux. C’est à voir.

Le moulin est à environ 35 minutes de Saint-Georges, en passant par Saint-Côme ou Saint-Prosper selon votre situation géographique.

Pour tous renseignements concernant la tricoteuse, contactez Beauce Magazine à redaction@beaucemagazine.com  ou

 

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo