Ajoutez ce site comme page de démarrage

NOUS MAINTENONS : QUELLE TRISTESSE !

« Ça va pas ben à shoppe ! » à Saint-Gédéon

Le lieu des affrontements, qui devrait être le lieu des combinaisons

Le lieu des affrontements, qui devrait être le lieu des combinaisons

Selon l’auteur du billet qui va suivre, la « police » aurait été demandée pour la prochaine séance du conseil à Saint-Gédéon, pour maintenir l’ordre. Bon ! Comme on dit, ça commence à être grave. Les médias ont rapporté une pétition de 693 citoyens pour que la paix revienne. Qui ne voudrait pas que la paix revienne ?

On peut facilement comprendre que la population souhaite le retour à… la normale, à une saine administration, finalement à une façon de faire dont on n’a pas trop à s’occuper et qu’on juge normale et correcte. Mais qu’est une administration correcte ?

Il semble que les avis soient partagés actuellement. Nous publions donc l’opinion du Comité Citoyen de Saint-Gédéon de Beauce, transmis par Claude C. Lachapelle, dont les porte-parole sont mentionnés à la fin de cet article.

De la démocratie à la dictature du silence !

La démocratie à Saint-Gédéon de Beauce est en grand péril, quand un conseil de ville en vient à adopter une résolution bâillon sur la base d’une pétition aussi invalide que confondante, l’heure est grave. Plusieurs citoyens ont signé ce « brouillon » (non enregistré) sans même l’avoir lu ; en pensant appuyer le comité citoyen de Saint-Gédéon. Des personnes âgées ont été incitées à signer ce document sans avoir la capacité juridique pour pouvoir le faire ou sans savoir ce qu’elles signaient, n’ayant pas été informées de son contenu.

Ces personnes ayant signé sous la pression ont voulu retirer leurs signatures du dit « papier » ?

Il y a lieu de croire que lorsque l’on menace physiquement des personnes âgées en pleine séance du conseil que le but recherché est bien « de nous faire fermer la gueule » ; est-ce de cette façon que Monsieur le Maire et son conseil comptent rétablir la paix au village ?

Le Comité Citoyen ne l’entend pas de cette façon ; après avoir déposé une Motion de Non-confiance à l’endroit du maire et d’abus de confiance, voire de connivence par le fait que les conseillers ont donné carte blanche au maire Éric Lachance, lui permettant de commettre des dépenses exagérées, sans jamais présenter de factures justificatives alors qu’il profitait d’un salaire plus de deux fois supérieur à celui de ces homologues en Beauce.

On se souvient que le maire avait promis de déposer ses factures (frais de représentation 12,231.86 $ pour l’année 2012, le lendemain des élections municipales 2013, le 4 novembre dernier, ce qui n’est toujours pas fait.

En conséquence, le comité citoyen a déposé une autre requête enjoignant M. Éric Lachance soit de présenter ses factures ; soit de les rembourser pour les cinq dernières années, tel que stipulé dans le code de déontologie régissant toutes les municipalités du Québec.

Les éluES municipales ont comme première responsabilité de protéger et d’administrer au mieux les intérêts des contribuables et non pas d’autoriser un maire à satisfaire ces intérêts privés en s’offrant un téléphone cellulaire [418-222-1329] payé par la municipalité au nom de l’une de ces nombreuses corporations, du nom de LEDSGO sur GOOGLE.

Si le salaire du maire a été modifié à la baisse, si la carte de crédit du maire lui a été retirée, si le maire a dû remettre son téléphone cellulaire à la municipalité pour lequel il n’a toujours rien remboursé à la ville, c’est parce que le comité citoyen a relevé de sérieux manquements au code de déontologie, et un grave manque d’équité et de transparence du conseil de ville face à la population de Saint-Gédéon.

Pour ces motifs, nous exigeons la démission du maire et des conseillers concernés.

Le Comité Citoyen de Saint-Gédéon de Beauce

Claude C. Lachapelle/Arthur Gagnon, porte-parole.

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]