Ajoutez ce site comme page de démarrage

OPTION NATIONALE

Un programme santé

Par: Joffre Grondin

Le chef d’Option nationale, Sol Zanetti en compagnie de la candidate de Beauce-Sud et présidente de la Commission santé du parti, Mme Vanessa Roy.

Le chef d’Option nationale, Sol Zanetti en compagnie de la candidate de Beauce-Sud et présidente de la Commission santé du parti, Mme Vanessa Roy.

Le chef d’Option nationale, Sol Zanetti, était de passage en Beauce le vendredi 4 avril. En compagnie de la candidate d’option nationale de Beauce-Sud, également présidente de la Commission santé du parti, Mme Vanessa Roy. Les deux en ont profité pour présenter les propositions d’Option nationale pour offrir aux Québécois un meilleur système de santé public.

Option nationale doute de l’efficacité de la création des groupes de médecine de famille (GMF) et des centres de santé et de services sociaux et de l’augmentation des médecins de famille. Il faut constater que le nombre accru de médecins et leurs augmentations salariales annuelles ne se traduisent pas par un meilleur accès aux services médicaux.

La création de mégas CSSS issus de la fusion d’établissement n’a pas réduit les coûts ; en fait, le nombre de cadres a explosé au cours des 10 dernières années.

Trois stratégies

Sol Zanetti et Vanessa Roy ont présenté trois stratégies pour pallier aux problèmes que, d’après eux, les autres partis de semblent pas en mesure de régler.

Premièrement, ils réaffirment le financement public du système. Il y aurait actuellement 30 % de privé, ce qui est suffisant. On considère de rémunérer les médecins à salaire fixe, plutôt qu’à l’acte, et instaurer Pharma-Québec pour baisser le prix des médicaments. Ces deux points touchent chacun 25 % des coûts du système de santé.

Une deuxième stratégie consiste dans la promotion de l’accès local des soins de santé de première ligne. « Le travail d’équipe se fait déjà dans les CLSC », assure Vanessa Roy, il suffit d’y amener les médecins. « Tout ne doit pas passer par les médecins », rajoute-t-elle.

Dans un troisième volet, on vise à recentrer le système vers les besoins des personnes avec des services interdisciplinaires de santé. « Il faut donner de l’autonomie aux professionnels », lance Vanessa Roy.

Option nationale vise à décentrer le système de santé de l’acte médical pour le réorienter vers un partage cohérent des responsabilités entre professionnels autonomes et compétents, surtout en première ligne.

Plutôt que de promettre un médecin de famille pour chaque Québécois, Option nationale souhaite avant tout assurer à chacun l’accès à des services de santé de première ligne, offerts par le professionnel étant le plus habilité à répondre à ses besoins.

Il est certain que cela « demandera du courage face au lobby des médecins », tranche Sol Zanetti en terminant.

Le plan complet est disponible sur le site Web d’Option nationale ici :  http://optionnationale.org/contenu/PLAN_SANTE.pdf

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo