Ajoutez ce site comme page de démarrage

OPTION NATIONALE

L’économie beauceronne profiterait d’une monnaie québécoise

Lorenzo Tessier-Moreau, candidat d’Option nationale dans Beauce-Nord

Lorenzo Tessier-Moreau, candidat d’Option nationale dans Beauce-Nord

Le candidat d’Option nationale dans Beauce-Nord, Lorenzo Tessier-Moreau se distance de la vision de Pauline Marois au sujet de la monnaie d’un éventuel Québec indépendant1. Contrairement à la cheffe du Parti québécois, M. Tessier-Moreau croit que l’économie de la Beauce et du Québec en général bénéficierait grandement de l’abandon du dollar canadien au profit d’une monnaie alternative.

Selon le Candidat d’Option nationale : « L’économie canadienne se tourne de plus en plus vers l’exportation de ressources pétrolières et le secteur financier. Ces secteurs poussent la valeur de la devise canadienne à la hausse, ce qui nuit grandement à l’économie manufacturière de la Beauce ».

De plus, « de 2004 à 2013, la devise canadienne a gagné de près de 30 % par rapport au dollar américain, rendant les produits que l’on exporte plus chers pour nos clients étrangers ».

La position du candidat rejoint celle de l’économiste David Madani qui indique pour sa part qu’un Québec indépendant avec une devise dépréciée par rapport aux devises canadiennes et américaines serait bénéfique aux exportateurs2.

Encore selon M. Tessier-Moreau : « L’économie de la Beauce est très portée vers les exportations, plus particulièrement en direction des États-Unis. Quand le dollar canadien gagne 30 % par rapport au dollar américain, c’est presque 30 % de moins dans les poches des entrepreneurs et des travailleurs beaucerons. Si on veut parler sérieusement d’économie en Beauce, on ne peut pas laisser de côté cette question ».

Toujours selon monsieur Moreau, « que ce soit la création d’une monnaie québécoise ou l’adoption de la monnaie américaine par un Québec indépendant, ces deux situations sont mieux que le statu quo pour la Beauce ».

Et la péréquation ?

Pour le candidat d’Option nationale, cette situation permet de remettre la réelle valeur des versements de péréquation en perspective : « Quand le secteur pétrolier de l’Alberta est fort, une toute petite partie des revenus revient au Québec par la péréquation alors que nos entreprises sont arrêtées à cause de la force du dollar. C’est un peu comme si on nous disait : au lieu de travailler, prenez votre chèque de BS. Moi, je pense que les Beaucerons veulent travailler. »

M. Tessier-Moreau souhaite voir cet enjeu prendre de l’importance dans la campagne électorale et entendre la position des autres candidats de Beauce-Nord sur le sujet.

————————–

1 Alexandre Robillard. Huffington Post. 2014. « Indépendance: Marois veut le dollar canadien et un siège à la Banque du Canada » (en ligne), http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/03/12/pauline-marois-independance-dollar- canadien_n_4948460.html

2 Les affaires, édition Beauce. 2014. « Mieux vaudrait un dollar québécois, selon un économiste » (en ligne),

http://www.editionbeauce.com/Actualites/Economie/2014-03-21/article-3658387/Mieux-vaudrait-un-dollar- quebecois%2C-selon-un-economiste/1

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo