Ajoutez ce site comme page de démarrage

J’aimerais bien comprendre

Par: Gilles Pedneault

DenDes 2014-02-14 à 23.02.05OPINION

La Cour supérieure du Québec vient d’invalider le règlement sur la protection de l’eau que le conseil municipal de Gaspé s’était voté. 

La loi des mines surplombe les droits essentiels de tous les citoyens du Québec. Tout au cours des cinquante dernières années les municipalités du Québec ont investi des milliards au niveau des infrastructures pour donner à tous les citoyens une qualité d’eau et de vie et ainsi espérer une croissance économique de nos communautés. Ce qui permettrait d’alléger le fardeau fiscal de leurs commettants.

Cette épée de Damoclès est désormais au-dessus de toute communauté qui a été claimée par une gazière ou une pétrolière. Notre village, St-Côme-Linière, avec une population de 3 300 personnes qui habitent sur une superficie de 15 000 acres est dans la mire de Junex. Il en coûte à cette gazière 1500 dollars par année pour pouvoir extraire éventuellement ce gaz de schiste n’importe où dans notre municipalité. Elle devra s’approprier notre eau pour fracturer la roche et ainsi risquer de contaminer nos nappes phréatiques. Pour fracturer un puits, il lui faudra 12 millions de litres d’eau et 30 000 litres de produits chimiques, tout ça devra être transporté sur nos routes qui ne sont pas conçues pour de telles charges et évidemment, sans dédommagements ou redevances à nous, les municipalités touchées par ce fléau.

Imaginez ce que ça va être :

La plupart de nos élus dorment déjà au gaz dans ce dossier, alors que les gazières n’ont même pas commencé à l’exploiter.

Gilles Pedneault,
Conseiller municipal, Saint-Côme-Linière, Beauce Sud

St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]