Ajoutez ce site comme page de démarrage

Jean-Nicol et la croix dans le rocher

Par: Jean-Nicol Dubé

 

Que fait une croix plantée dans le rocher sur le bord de la grève ?

Que fait une croix plantée dans le rocher sur le bord de la grève ?

Chaque année, je visite un coin du pays. Cette année, j’étais invité par une famille, Simard, de Charlevoix, pour visiter leur région. Un passionné de généalogie et d’histoire n’oublie pas de jeter un coup d’œil à l’histoire de ce coin de pays.

À la municipalité de Petite-Rivière-Saint-François j’ai été attiré par une croix plantée sur un très gros rocher au bord de l’eau.

 Pourquoi une croix sur ce rocher ?

En 1903, ils ont démoli l’église construite en 1738. La croix est conservée, les paroissiens décident de la planter dans une roche longtemps connue sous le nom de « roche de l’église ».

Voilà l’explication.

Voilà l’explication.

Il faut se rappeler que Champlain en 1603, avait découvert ce coin et l’avait baptisé Petite-Rivière. Voici sa description du site « Le jeudi suivant…vinfmes mouiller l’ancre à une anse dangeureuse du côté Nord, où il y a quelques prairies et une petite rivière où les sauvages cabanent quelquefois… »

Mes hôtes mon remis un magnifique volume de généalogie « Les Grandes Familles de Charlevoix (1733-1997) » volume 7.

Hélas, comme partout au Québec, certains visiteurs venus admirer cette belle nature, n’ont aucun respect de l’environnement. De nombreuses bouteilles et cannettes « décoraient »  le bord de l’eau ; ces bouteilles ne contenaient pas de messages de détresses lancés des bateaux de « L’Amiral Phipps » venu conquérir la nouvelle France… mais des boissons énergisantes.

S.V.P., pensez aux autres, conservez les sites propres pour les générations futures, S.V.P.

Gabriel Simard mon « guide Charlevoisien » Cette ancre et l’hélice en hommage aux marins de Petite-Rivière-Saint-François et de Charlevoix. À l’arrière plan la croix de l’église de 1738.

Gabriel Simard mon « guide Charlevoisien ». Cette ancre et l’hélice en hommage aux marins de Petite-Rivière-Saint-François et de Charlevoix. À l’arrière plan la croix de l’église de 1738.

Voici la généalogie Simard-Lavoie de mon « guide » un descendant de fiers marins :

Noël Simard 22-11-1661 Madeleine Racine

Château Richer

Noël Simard 26-04-1689 Anne Dodier

Baie-Saint-Paul

Joseph Simard 30-10-1702 Marie Boivin

Sainte-Anne de Beaupré

Joseph Simard 1743 Geneviève Tremblay

Sébastien Simard 17-01-1785 Madeleine Bouchard

Baie-Saint-Paul

Michel Simard 15-06-1812 Luce Dufour

Petite Rivière Saint-François

Israël Simard 01-02-1848 Olive Tremblay

Petite Rivière Saint-François

Herménégilde Simard 12-02-1877 Sara Lavoie

Petite Rivière Saint-François

Alfred Simard 02-03-1908 Léda Tremblay

Petite Rivière Saint-François

Fernand Simard 19-04-1958 Henrianne Lavoie

Petite Rivière Saint-François

Isabelle Simard

Gabriel Simard, 7 ans

Avant de présenter le côté Lavoie, voici l’inscription sur le socle de l’ancre

Avant de présenter le côté Lavoie, voici l’inscription sur le socle de l’ancre

Isabelle Simard

Fernand Simard 19-04-1958 Henrianne Lavoie

Petite Rivière Saint-François

Abel Lavoie 09-07 1923 Maria Bouchard

Petite Rivière Saint-François

Georges Lavoie 19-09-1898 Georgina Simard

Petite Rivière Saint-François

Germain Lavoie 29-02-1848 Osithée Dufour

Petite Rivière Saint-François

Martin Lavoie 08-02-1825 Madeleine Bluteau

Baie-Saint-Paul

Petite Rivière Saint-François

Étienne Lavoie 30-07-1799 Thérèse Tremblay

Petite Rivière Saint-François

Michel Lavoie 19-11-1753 M.-Louise Simard

Petite Rivière Saint-François

Michel Lavoie 10-05-1724 M.-Josephte Filion

07-11-1724 C. Barbel

Baie-Saint-Paul

René Lavoie 04-11-1683 Marguerite Bouchard

Sainte-Anne de Beaupré

René Lavoie 19-04-1656 Anne Gaudin

Notre-Dame de Québec

Cette courte visite à Baie-Saint-Paul m’a permis d’admirer une autre belle ville de Charlevoix.

Le grand-oncle de mon guide, un résidant de Petite-Rivière-Saint-François, m’a parlé bateau. Il en a possédé trois. Il transportait du tremble de 4 pieds avec sa goélette en moyenne plus de 600 cordes par voyage à Trois-Rivières entre autres ports et au retour il avait une cargaison de farine ou de calcium. À une certaine époque, il a transporté, en vrac, de la morue, c’est une tout autre histoire. Il a bourlingué du Saguenay à Toronto durant la belle époque du cabotage sur le fleuve Saint-Laurent. Sur le quai de Petite-Rivière-Saint-François, un panneau rappelle cette belle époque.

À la prochaine !

À la prochaine !

J’espère y retourner encore ; et un chaleureux merci à mes hôtes charlevoisien.

Vous êtes invités à visiter notre site web  http://genealogie.beauce.voila.net   Vos commentaires seront également très appréciés. Vous pouvez contacter la Société et son président Jean-Nicol Dubé ici :  sgbce@globetrotter.net

 

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo