Ajoutez ce site comme page de démarrage

SEULEMENT 3 %

Centres d’hébergement publics : un premier portrait inquiétant

Un centre d'hébergement

Un centre d’hébergement

L’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) a rendu public aujourd’hui lors d’une rencontre de presse avec les médias de la région son tout premier portrait des centres d’hébergement publics et de leurs résidents, Le nouveau visage de l’hébergement public au Québec.

La réalité de l’hébergement a changé. Les gens dont les hommes et les femmes du réseau prennent soin aujourd’hui sont bien différents de ceux d’hier. Le document de l’AQESSS met de l’avant plusieurs données qui font état de la nouvelle réalité des centres d’hébergement publics. Loin de la perception populaire, on y constate que la clientèle hébergée représente seulement 3 % des personnes âgées de plus de 65 ans.

Coûts faramineux

Cette clientèle est aussi de plus en plus âgée. Ainsi, 41 % des personnes hébergées ont plus de 85 ans et présentent une grande perte d’autonomie. De plus, 80 % de la clientèle hébergée présente des pertes cognitives. Il va sans dire que cette réalité peut altérer la qualité de vie des résidents et représente un défi important pour les équipes soignantes. On y apprend également qu’une place en centre d’hébergement coûte en moyenne 93 256 $ par année au système de santé québécois et que la contribution moyenne d’un résident s’élève à 1 200 $ par mois, soit environ 14 600 $ par année.

Soins plus complexes

Les nouveaux besoins des personnes hébergées ont transformé les services offerts en centre d’hébergement. Il ne s’agit plus uniquement de prodiguer des soins de base et de confort. Les soins offerts sont de plus en plus complexes et spécialisés et souvent prodigués dans un contexte de fin de vie. Ces personnes ont des besoins importants en matière de soins infirmiers, de services médicaux et de services professionnels (ergothérapie, physiothérapie, nutrition, etc.). Résultat : en 2011-2012, près du quart des services de physiothérapie et du tiers des services d’ergothérapie étaient offerts en centres d’hébergement publics.

Un réseau qui s’adapte

Le portrait souligne également les efforts du réseau afin de s’adapter à cette nouvelle réalité. Par exemple, en ce qui a trait aux ressources allouées aux services professionnels, le document indique que ceux-ci ont connu en quatre ans une hausse de 30 % en nutrition clinique, de 26 % en physiothérapie et de 16 % en ergothérapie.

De plus, en quatre ans, le nombre de postes occasionnels a diminué de 26 % et le nombre d’heures de soins assumées par le personnel des agences privées a diminué de 18 %, et ce, au profit du personnel régulier, assurant ainsi une plus grande stabilité des équipes soignantes.

 « L’hébergement public s’est transformé de manière significative ces dernières années et les tendances lourdes derrière ces transformations vont continuer de s’accentuer. Avec ce portrait, l’AQESSS souhaite mettre en lumière la nouvelle réalité des centres d’hébergement publics, la transformation de leurs clientèles de même que les efforts du réseau et des équipes soignantes pour s’adapter à ces changements », a déclaré Diane Lavallée, directrice générale de l’AQESSS.

La commission

À la veille de la commission parlementaire qui doit se pencher sur la condition de vie des personnes hébergées en centre d’hébergement, l’AQESSS souhaite que la publication de ce portrait permette de sensibiliser la population aux nouvelles réalités de l’hébergement public, au dévouement du personnel qui y travaille de même qu’à la qualité des services et des soins qui y sont offerts.

Le document Le nouveau visage de l’hébergement public au Québec peut être consulté à l’adresse suivante : http://www.myvirtualpaper.com/doc/aqesss/nouveau-visage-hebergement-public/2013090302/#0

L’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux regroupe 126 membres, soit les 93 centres de santé et de services sociaux (CSSS), les centres hospitaliers universitaires, les centres hospitaliers affiliés, les instituts universitaires et des établissements et CHSLD à vocation unique.

 

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo