Ajoutez ce site comme page de démarrage

Vision d’automne à Marie-Fitzback

Par: Joffre Grondin

Une vie de statue, c’est pas facile. On pourrait penser que c’est le dragon qui a craché le feu, mais non. Apparemment, quelqu’un aurait mis le feu à la statue dans la sacristie. Allez savoir pourquoi !

Une vie de statue, c’est pas facile. On pourrait penser que c’est le dragon qui a craché le feu, mais non. Apparemment, quelqu’un aurait mis le feu à la statue dans la sacristie. Allez savoir pourquoi !

Le lancement des cinq expositions d’automne a eu lieu jeudi au Centre Marie-Fitzback. Il s’agit de « Visions », le concours d’oeuvres d’art Desjardins ; le Rappel du coeur, du volet d’insertion sociale de la Commission scolaire ; Clin d’oeil sur la Beauce, des photos de « La Beauce en action » ;  La belle tournée, 20 artistes qui vous accueillent en fin de semaine (7 et 8 septembre) et de Saint-Georges et le dragon, l’histoire de la statue centenaire du preux chevalier, du fier coursier et de la pauvre bête qui a un très mauvais rôle dans cette histoire.

La directrice du Musée Marius-Barbeau était sur place pour présenter le concours d’oeuvres d’art Desjardins de cette année. La marraine de l’événement, Lyse Marsan, qui en est à sa 10e édition a expliqué que le thème « Visions » avait été choisi pour « offrir une pleine liberté d’expression à l’artiste » qui peut ainsi exercer sa créativité dans son médium préféré, à l’intérieur de critères préétablis qu’il doit respecter.

Parmi les gagnants de cette année, quatre font partie d’Artistes et artisans, soit, Claude Gagné, Paul Duval, Lucie Veilleux et Julie Morin. Notons que les oeuvres primées de cette exposition n’arriveront que le 18 septembre.

Le Rappel du coeur

Une deuxième collection rassemble des oeuvres totalement différentes. Il s’agit du Rappel du coeur, qui s’inscrit dans le volet d’insertion sociale de la commission scolaire Beauce-Etchemins. « Au Rappel, on apprend par l’art » lance la coordonnatrice du programme Luce Poulin, en présentant l’intervenante sociale Sarah-Joanie Duval et l’enseignant et artiste pastelliste Michel Bélanger qui enseigne les arts au groupe d’entraide de la commission scolaire.

Andrée Rodrigue, une des artistes impliquées dans le Rappel du coeur, était présente pour un témoignage vivant de l’efficacité du programme.

Andrée Rodrigue, une des artistes impliquées dans le Rappel du coeur, était présente pour un témoignage vivant de l’efficacité du programme.

Une quinzaine d’élèves/artistes ont participé à la production des oeuvres. L’art est utilisé pour gérer les émotions. Se plonger dans un univers imaginatif débouche sur la fierté de la réussite. Chaque tableau est accompagné d’une description qui éclaire sur le cheminement de ces artistes en herbe.

Une participante, Andrée Rodrigue, était sur place et a partagé avec l’audience les bienfaits qu’apporte cet apprentissage par l’art.

Clin d’oeil sur la Beauce

Ce concours de photo qui a existé plusieurs années avait été abandonné, mais a été repris depuis 2 ans. Le thème « la Beauce en action » a attiré 900 participants. Le public est invité à examiner les photos et à voter pour son coup de coeur. Vous avez jusqu’au 6 novembre.

Beauce Magazine craque... et accorde le premier prix de la soirée à Caroline Veilleux pour son élégance ultime. Une oeuvre d’art mobile quoi.

Beauce Magazine craque… et accorde le premier prix de la soirée à Caroline Veilleux pour son élégance ultime. Une oeuvre d’art mobile quoi.

La belle tournée

Une oeuvre représentative des 20 artistes chez lesquels le public est invité à se rendre les 7 et 8 septembre est en montre dans une des salles. Vous pouvez apprécier dans l’atelier de l’artiste, dans un contexte intimiste, les plus récentes créations et également les développements de chacun et de chacune.

Saint-Georges et le dragon

C’est Carole Paquet, avec sa fougue habituelle qui a présenté ce montage photo réunissant les étapes et les aventures des 100 premières années de la sculpture de Louis Jobin, Saint-Georges et le dragon, oeuvre qui a d’ailleurs été la plus complexe de sa carrière.

Une quarantaine de photos décrivent un quasi-téléroman. La célèbre statue a été déménagée, restaurée, brûlée, rerestaurée, et même dupliquée.

Une grande partie des membres de La belle tournée

Une grande partie des membres de La belle tournée

Ces fluctuants dollars

En 1913, le sculpteur a récolté 500 $ pour son travail de création ; la réplique faite en 1988, elle, a rapporté à ses auteurs 26,250 $. La dorure de 1988 a nécessité 434 feuilles d’or, alors que le prix de l’or était de 450 $ l’once, et coûté 7,500 $. Le refaire en 2013, avec l’or à plus de 1,600 $ l’once irait chercher presque quatre fois plus, en gros une trentaine de mille dollars.

En bonus

Il faut mentionner une délicate attention de Caroline Veilleux, dont le titre complet est chef de division au développement culturel de ville de Saint-Georges. La musique d’ambiance était assurée par un groupe, le TRIO DE GAMME, qui offre de la « musique d’ambiance jazzé » avec piano, contrebasse et saxophone/clarinette.

Le Trio de Gamme 418 210-3571 ou sylvianna132@videotron.ca

Le Trio de Gamme 418 210-3571 ou sylvianna132@videotron.ca

Un accueil avec le classique Blue Moon au sortir de l’ascenseur est vraiment merveilleux pour se mettre dans l’ambiance.

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo