Ajoutez ce site comme page de démarrage

Youppi ! pour le pique-nique interculturel

Par: Joffre Grondin

 Ali Gerba, sportif et homme d’affaires ; le maire de Saint-Georges, François Fecteau ; Pamela Rodrigue, agente d’intégration et de sensibilisation en immigration et madame Ruth Gagnon, présidente du comité d’Accueil en Beauce des nouveaux arrivants (ABNA)

Ali Gerba, sportif, homme d’affaires et propriétaire de la plus magnifique chemise en ville (où l’a-t-il trouvée?) ; le maire de Saint-Georges, François Fecteau ; Pamela Rodrigue, agente d’intégration et de sensibilisation en immigration et madame Ruth Gagnon, présidente du comité d’Accueil en Beauce des nouveaux arrivants (ABNA)

C’était un pique-nique, repas, « potluck », de style festin, et il faut dire que cette 8e édition du pique-nique interculturel avait le sympathique Ali Gerba à titre d’invité d’honneur. Le tout était  organisé par le Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud (CJEBS) et le comité d’Accueil en Beauce des nouveaux arrivants (ABNA). 

Une quarantaine de personnes et plus profitaient de la température idéale du dimanche 18 août pour la rencontre annuelle au Parc des 7 chutes, formant une véritable mosaïque culturelle et alimentaire. Il faut se rappeler que chaque invité apportait un plat. La variété était impressionnante et à voir l’expression des visages, les saveurs l’étaient également.

Mémo à moi-même pour l’an prochain : établir un répertoire des plats apportés, avec photos et descriptions qui mettront l’eau à la bouche de la Beauce entière.

Il fallait demander à la présidente et pilier du pique-nique, madame Ruth Gagnon combien de cultures étaient représentées. Ne sachant pas le chiffre exact, elle scrute les tables et commence à pointer en nommant les pays : Mexique, Colombie, Guatemala, Costa-Rica, Suisse, France, Équateur, Belgique, Cameroun, Argentine, Paraguay, Brésil, Autriche, Maroc, Haïti… pause, sourire, on les a tous. Quinze pays étaient représentés. Saint-Georges serait-il en passe de s’internationaliser ?

En fait, ce n’est que la continuité des choses. Après tout, c’est avec Jean Georges Pfotzer, un allemand, que la ville s’est développée avec un mélange de français, d’anglais, d’irlandais, d’écossais, et autres, rendant Saint-Georges, comme l’a dit un historien « la plus intéressante au point de vue de la diversité de races et de religions de ses premiers seigneurs et de ses premiers colons ».

En plus du pique-nique, la prestation musicale de Rosemarie Richard et Tamara Weber-Fillion a été très appréciée, et la rencontre s’est poursuivie jusque vers 18 h.

Des rencontres

Il ne faudrait pas penser qu’il n’y a qu’une rencontre par année. La présidente rappelle qu’il y a une rencontre le premier dimanche de chaque mois au Baril Grill, 1390 Boulevard Dionne à Saint-Georges, pour que les gens soient en contact régulier.

Le Trait d’union

Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud le programme d’accueil et d’intégration des immigrants en Beauce-Sartigan du Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud se nomme le Trait d’union. Il a débuté en 2011 et est soutenu financièrement par le Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec.

 

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo