Ajoutez ce site comme page de démarrage

DÉJEUNER DU PRÉSIDENT

Le CEB cible les technologies

Par: Joffre Grondin

Claude Morin, directeur général du Conseil économique de Beauce, Roger Beaudry, de Bernier Beaudry, avocats d’affaires, Philippe Dancause, conseiller en stratégies d’affaires, Christian Jacques, directeur de comptes commerciaux chez Desjardins Chaudière-Sud et Denis Veilleux, président du CEB.

Claude Morin, directeur général du Conseil économique de Beauce, Roger Beaudry, de Bernier Beaudry, avocats d’affaires, Philippe Dancause, conseiller en stratégies d’affaires, Christian Jacques, directeur de comptes commerciaux chez Desjardins Chaudière-Sud et Denis Veilleux, président du CEB.

La douzième édition du Déjeuner de prestige du Conseil économique de Beauce n’aura pas lieu… car c’est maintenant le Déjeuner du Président. Changement de nom, pas de vocation. De plus, il se tiendra en automne, le 8 novembre, plutôt qu’au printemps. L’intégration et la maitrise des nouvelles technologies seront au coeur de la réflexion de l’événement. À ne pas manquer.

Le directeur général Claude Morin a rappelé que les déjeuners ont débuté après septembre 2001, alors que les entreprises souhaitaient avoir des informations sur les changements dans le contexte économique.

Le mouvement s’est poursuivi depuis ce temps. Les gens d’affaires de la région tiennent à se tenir à jour. Cet automne, trois conférenciers tenteront de cerner un créneau précis de la thématique : Pourquoi s’approprier les technologies ? Après avoir entendu la présentation, on ne peut douter que les hommes d’affaires trouveront largement leur compte lors de ce déjeuner.

Faire plus, sans oublier ce qu’on faisait de mieux

Intégrer les nouvelles technologies est plus complexe qu’il n’y parait, car il s’agit non seulement de vaincre ses réticences pour adopter ce nouvel outil, comme l’admet avec le sourire l’avocat Roger Beaudry, de se former et d’être à jour, mais « d’adopter des stratégies claires pour faire plus de choses qu’avant » comme le faisait remarquer Philippe Dancause, conseiller en stratégies d’affaires du Groupe Dancause.

Il est évident que pour beaucoup d’entreprises, les gens qui les ont mis au monde il y a 30 ou 35 ans sont encore là, et « il y a une petite réticence » au changement, comme le formule délicatement le directeur général Claude Morin. C’est compréhensible.

Il ne faut également pas perdre de vue le fait qu’il faut éviter les effets pernicieux de la technologie, qui mèneraient par exemple à s’éloigner du contact individuel avec le client.

C’est beaucoup d’investissement, de dire Denis Veilleux, président du CEB, mais il faut apprendre à garder l’essence, ce qui est essentiel. « C’était quoi la petite chose que tu faisais qui avait une valeur ajoutée? »

On ne peut y échapper, mais il faut apprendre à maîtriser de nouveaux outils et s’en servir avec efficacité, en n’oubliant surtout pas ce qui a fait le succès de l’entreprise.

Les conférenciers et leurs sujets

Au cours du déjeuner, 3 blocs de 20 minutes permettront à Claude Poulin, président de IClic, de parler des technologies des communications et de commercialisation ; à David Fecteau, PDG d’Effecto d’informer sur les technologies de production, et à Régis Drouin, président de CDID NET inc. de conclure avec les technologies de gestion.

Le CEB tient à rappeler aux gens d’affaires que si l’inscription à l’activité et au déjeuner est gratuite grâce aux commanditaires, il est nécessaire de réserver vos places à cebeauce@globetrotter.net  ou au 418 228-8123. Des lettres d’invitation seront également envoyées par la poste.

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo