Ajoutez ce site comme page de démarrage

RARE AU QUÉBEC

La Beauce s’intéresse au patrimoine militaire.

Par: Joffre Grondin

Carl Pépin, historien militaire, s'est même rendu en Afghanistan pour voir l'armée canadienne sur le terrain

Carl Pépin, historien militaire, s’est même rendu en Afghanistan pour voir l’armée canadienne sur le terrain

C’était jeudi en soirée du 11 juillet que la Société historique Sartigan et la Légion royale Canadienne présentaient officiellement l’exposition « Patrimoine Militaire Beauceron », avec comme maitre de cérémonie, l’historien militaire Carl Pépin, en présence de nombreux gradés de la région, au Centre culturel Marie-Fitzbach.

Il appert que c’était sur la suggestion du vice-président de la Société, Daniel Lessard, que l’exposition a vu le jour. Pour rassembler une telle collection de souvenirs et d’artéfacts militaires, quatre personnes, Colomb Talbot, Pierre Veilleux, Yvon Thibodeau et Anne Auclair y ont consacré plus de trois mois, avec l’aide précieuse de Anne Dutil, secrétaire trésorière de la Société, qui disons le, est elle-même une sorte de trésor.

Cette exposition du patrimoine militaire beauceron, « va permettre aux gens de la Beauce de connaître leur héritage militaire » a soutenu le président de la Légion de la Beauce, Réal Donati.

Pour sa part, le président de la Société historique Sartigan, Joseph-Richard Veilleux a annoncé que l’exposition se poursuivrait jusqu’en décembre, pour donner l’occasion aux différentes écoles de la région de pouvoir prendre connaissance d’une facette souvent ignorée de la vie de leurs grands-pères et arrières grands-pères.

Réal Donati, président de la Légion  royale Canadienne Filiale La Beauce (Québec No.249) succède à Colomb Talbot

Réal Donati, président de la Légion royale Canadienne Filiale La Beauce (Québec No.249)

L’historien militaire Carl Pépin, qui a fait le tour du Canada dans ses investigations révèle que la Beauce « est une des très rares régions du Québec qui s’intéressent à leur patrimoine militaire ».

Les médailles

Les décorations militaires, les médailles, sont à la fois extrêmement vues, et peu connues. C’est normal. Il y en a beaucoup et tout est classé dans des protocoles qui ne sont connus que par les « initiés » finalement.

Quand on voit des militaires dans les cérémonies officielles, bardés de médailles, on peut très bien n’y voir que des décorations, comme tant d’autres, mais les médailles et décorations ne sont pas placées au hasard. L’ordre est strict. Et de plus, comme dans la vie, elles n’ont pas la même valeur. « Certaines sont plus égales que d’autres » comme on dit.

Dans la Légion, on peut prendre un verre. C’est ce que fait Colomb Talbot, ex-président.

Dans la Légion, on peut prendre un verre. C’est ce que fait Colomb Talbot, ex-président.

En fouillant un peu, on peut trouver bien des choses sur le sujet, mais pour la Légion, vous pouvez consultez le manuel du Rituel et insigne de la Légion : http://www.legion.ca/_PDF/Manuals/RitualandInsignia2011_f.pdf  En page 4 et 5, vous trouverez ceci :

113. Les Ordres de Service, Décorations et Médailles, appelés Médailles de Service, sont portés comme suit :

Les Médailles de Service sont portées au-dessus de la poche, côté gauche de la poitrine; 

Les Médailles de Service devraient être portées avec la tenue vestimentaire complète de la Légion en certaines occasions, telles que : Cérémonies commémoratives, tels que défilés du jour du Souvenir… 

Songé !

Vous pouvez lire le reste sur les insignes, les vestes, etc., si ça vous tente. En gros, ça voudrait dire que les médailles les plus significatives sont dans la région du coeur du porteur. Y’a une certaine logique là-dedans !

Le ministre Bernier a livré un petit laïus très pertinent pour la circonstance. Ce n'est qu'en regardant la photo que l'illustration de la différence entre le civil et les forces est apparu. Simple constatation absolument sans malice.

Le ministre Bernier a livré un petit laïus très pertinent pour la circonstance. Ce n’est qu’en regardant la photo que l’illustration de la différence entre le civil et les Forces est apparu. Simple constatation absolument sans malice.

Venez découvrir un monde peu connu

L’exposition se tient au 4e étage du Centre culturel Marie-Fitzbach, 250,18e rue à Ville de Saint-Georges, du 3 juillet à décembre 2013.

Les heures d’ouverture sont les suivantes : du mardi au dimanche de 13 h à 17 h ; fermé le lundi. L’entrée est gratuite et les organisateurs vous souhaitent une cordiale bienvenue.

Informations : Yvon Thibodeau, Officier aux relations publiques Tél. : (418) 228-2585

Légion royale canadienne Filiale La Beauce (Québec No.249)

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo