Ajoutez ce site comme page de démarrage

Les Bonhommes à l’Arborétum

Par: Joffre Grondin

Mesdames, messieurs, voici Les Bonhommes

Mesdames, messieurs, voici Les Bonhommes

Les Récitals de l’été georgien avaient déjà accueilli les Bonhommes en juillet 2013. Le groupe a récidivé le 26 juin 2013, presque trois ans plus tard, et dès le départ, ont vaincu la température. Le temps était tellement incertain vers 17 heures, que le spectacle aurait pu être annulé. Mais non, la prestation a pu avoir lieu sans une goutte.

Les habitués, cependant, ne sont pas impressionnés par les caprices de Mère Nature, qui semble en plein retour d’âge ces temps-ci, car environ 450 personnes se trouvaient sur le site pour apprécier le spectacle qui s’annonçait comme rétro et populaire.

En fait, selon la responsable des récitals, Caroline Veilleux, c’est la plus importante audience depuis le début de la saison. En plusieurs occasions, la foule battait des mains, un signe certain d’appréciation.

Bons Bonhommes

Le groupe Les Bonhommes, c’est Alain Veilleux à la batterie, Robert Lacombe aux percussions et au clavier, Michel Lagueux à la basse, Mario Messier à la guitare et Roger Longchamp à la guitare solo.

Entre 450 et 500 personnes. Environ 300 sur le parterre devant le kiosque et les autres dispersés tout autour. Notez que ce sont des gens bien équipés en parapluies et autre équipement en cas...

Entre 450 et 500 personnes. Environ 300 sur le parterre devant le kiosque et les autres dispersés tout autour. Notez que ce sont des gens bien équipés en parapluies et autre équipement en cas…

Répertoire en anglais

On se demande pourquoi un spectacle à 80 % en anglais, comme celui-ci et bien d’autres, est tellement apprécié par une population qui parle français, ou québécois si on veut être plus précis, à presque 100 %. En fait, c’est en « amaricain » ? C’est sûr qu’ils l’ont l’affaire, dirait Elvis Gratton.

La réponse est assez simple. Les Beaucerons, en général, aiment les chansons qu’ils connaissent et qui leur sont familières. Langue = whatever !

Il y a peut-être d’autres explications, mais c’est la seule trouvée à date.

C’est pourquoi, Les Bonhommes peuvent lancer Good Luck Charm d’Elvis, Rivers of Babylon, Hang on Sloopy, I Love a Rainy Night, I’ve Got a Tiger by the Tail avant Maria Dolores et Mille après mille et tout le monde est heureux.

Oser faire Suspicious Mind d’Elvis et Mountain Music, je crois, d’Alabama, en plus d’y aller avec Richard Désjardins, démontre que les Bonhommes, n’ont pas peur des défis et ont des goûts très variés. C’est la réaction de l’audience qui a montré le résultat en applaudissant.

Il y en a partout, tout autour et beaucoup reviennent à peu près au même endroit d’une semaine à l’autre. On aime bien avoir nos petites habitudes.

Il y en a partout, tout autour et beaucoup reviennent à peu près au même endroit d’une semaine à l’autre. On aime bien avoir nos petites habitudes.

Par contre…

La longueur de la performance s’éloignait de la normale de l’arborétum d’environ 20 à 25 minutes. Comme à peu près tout le monde est resté en place, on ne peut pas déduire que c’était trop long. Logique implacable, c’est ce que les gens voulaient. On a ainsi pu avoir droit à une pièce avec une mandoline. Ça faisait différent. Très bonne idée la mandoline.

Pour exprimer la satisfaction de tous, la dernière pièce fut… Satisfaction.

Une petite pub avec ça. Le Bonhomme animateur, Mario Messier, a informé que le groupe serait au Pub le 5 juillet, de 18 h 30 à 22 h 30.

 

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo