Ajoutez ce site comme page de démarrage

PORTRAIT DE LA SITUATION ÉCONOMIQUE

Une structure industrielle en mutation

Les trois directeurs généraux des CLD : Kathleen Giguère pour Nouvelle-Beauce, Daniel Chaîné pour Robert-Cliche et Claude Morin du Conseil économique de Beauce

Les trois directeurs généraux des CLD : Kathleen Giguère pour Nouvelle-Beauce, Daniel Chaîné pour Robert-Cliche et Claude Morin du Conseil économique de Beauce

En Beauce, le secteur manufacturier se situe dans une période de changement et de progression soutenue. Voilà la conclusion des CLD de la Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche ainsi que le Conseil économique de Beauce (CEB) devant les résultats de l’enquête auprès des entreprises manufacturières beauceronnes pour l’année 2012.

Selon les statistiques de la dernière année, voici le portrait assez juste de la situation économique du territoire Ventes 2013 0426

Certains baissent

Le milieu industriel beauceron a connu des transformations significatives depuis les dernières années et la tendance se poursuit. En 2012, le secteur du vêtement et des textiles a connu une baisse de 1,3 % de son chiffre d’affaires en raison de fermetures d’entreprises de confection de vêtements. Les fabricants de produits non métalliques et divers ont vu leurs ventes baisser de 2,8 % alors que les équipementiers et autres fabricants de produits métalliques ont également connu des baisses de 1,8 %.

Certains montent

À l’opposé, les entreprises du secteur de l’imprimerie et de l’édition semblent profiter de la consolidation du marché, car ils ont enregistré une hausse de 7,1 % de leurs activités. Avec ses 1 305 employés, le secteur de l’imprimerie et de l’édition se positionne de plus en plus comme un créneau d’excellence pour notre région. Ce secteur, tout comme les fabricants de matières plastiques, de composites et de caoutchouc sont en progression dans la région.

Malgré la faiblesse du marché du bois de sciage et certains signes de ralentissement de la construction, les fabricants de bois ouvré, de composantes de construction et d’ameublement intégrés ont augmenté leurs livraisons de 6,5 % en 2012. Le secteur des aliments et boissons montre également des signes prometteurs avec une hausse de 3,7 %. D’autre part, face à des problèmes de relève et à la mondialisation, de plus en plus des P.M.E deviennent des filiales ou divisions d’entreprises dont la propriété ou le siège social se situe à l’extérieur de la région.

Un sommet pour les investissements

Des investissements de 111 M$ ont été concrétisés en 2012 sur le territoire, ce qui constitue un sommet inégalé depuis 2006. Dans un contexte de mondialisation et de compétitivité féroce, ces investissements témoignent de l’engagement des manufacturiers et de leur confiance en l’avenir.

Bilan des ventes

Depuis 2009, les ventes totales des manufacturiers sont en croissance enregistrant des hausses successives de 3 % en 2010, 4,2 % en 2011 et 1,9 % en 2012. Les ventes réalisées au Québec atteignent une valeur historique de 2 277 545 M$ soit 58,1 % de la valeur des produits fabriqués par les industriels. Pour 2012, les ventes au Québec ont progressé de 152 M$ et sont largement responsables de la hausse du volume d’activités manufacturières en 2012.

Le marché des exportations

Bien que certaines entreprises aient connu des augmentations de leurs livraisons vers les É.-U., ce qui laisse entrevoir une légère reprise, l’ensemble des secteurs a enregistré des baisses de livraisons. Ces baisses ont été respectivement de 5,7 % pour les provinces canadiennes et 4,1 % pour le marché américain. Les entreprises du secteur du bois de sciage et les équipementiers ont été particulièrement affectés par une conjoncture économique difficile.

Cette situation démontre que rien n’est acquis et les industriels et intervenants économiques devront renouveler leurs efforts dans la diversification des marchés hors Québec. La force du dollar et la concurrence des pays émergents constituent des défis de taille pour les entrepreneurs.

Les emplois

Parallèlement à la croissance totale des ventes et contrairement aux années antérieures, le niveau des emplois est à la hausse pour atteindre 16 744 emplois soit une hausse de 364 nouveaux emplois par rapport à 2011. L’implantation de nouvelles entreprises et la concrétisation de projets d’expansion laissent entrevoir des signes encourageants pour la création de nouveaux emplois en 2013. Le recrutement de main-d’œuvre spécialisé est toujours problématique et dans plusieurs cas, constitue un frein à la progression de nos entreprises.

 

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo