Ajoutez ce site comme page de démarrage

Niet! au projet de loi 14, dit le parti libéral

Robert Dutil est contre le projet de loi 14 tel que présenté

Robert Dutil est contre le projet de loi 14 tel que présenté

Le député de Beauce-Sud, Robert Dutil a annoncé que le Parti libéral du Québec votera contre l’adoption du principe du projet de loi 14, qui modifie la Charte de la langue française, la Charte des droits et libertés de la personne et d’autres dispositions législatives, arguant que le projet, tel que présenté, ne permettra pas l’épanouissement du français.

Selon le député, l’approche coercitive du Parti québécois retire des droits aux citoyens et alourdit le fardeau réglementaire de nos entreprises. Il soutient également que même après avoir reçu plus de 86 mémoires et avoir entendu 76 intervenants, le consensus est très loin.

« La grande majorité des intervenants ont confirmé que l’approche préconisée par la ministre responsable de la Charte de la langue française, madame Diane De Courcy, n’est pas adéquate », soutient monsieur Dutil.

« Après avoir affirmé au début des auditions que celles-ci serviraient à bonifier le projet de loi, la ministre balaie du revers de la main les opinions qui divergent de la sienne », poursuit le député qui ajoute qu’à la lumière des consultations, « il ressort clairement que le gouvernement péquiste divise la population et remet en cause l’équilibre linguistique ».

Non, parce que…

Il n’est pas envisageable de voter en faveur d’une telle loi qui prévoit notamment la nomination par la ministre d’inspecteurs qui agiraient sous sa gouverne et qui deviendraient des polices politiques de la langue, de judiciariser les plaintes à l’Office québécois de la langue française, de limiter l’inscription des étudiants francophones aux cégeps anglophones, de retirer l’exemption historique quant à la langue d’enseignement accordée aux enfants de militaires canadiens, de retirer le statut bilingue accordé à certaines municipalités, d’augmenter substantiellement la paperasse et le fardeau administratif des entreprises du Québec.

Finalement, le député assure que l’objectif de son parti « est double, car nous voulons protéger les libertés individuelles tout en assurant la vitalité de la langue française. C’est pourquoi nous soutenons son épanouissement et la mise en place de mesures pour promouvoir son utilisation, mais contrairement au Parti québécois, nous favorisons une approche incitative et des mesures d’accompagnement pour y arriver ».

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo