Ajoutez ce site comme page de démarrage

« J’ai la tête à lire »

La polyvalente Bélanger remporte le prix du secondaire

Lydiane Côté, technicienne en documentation polyvalente Bélanger,  Annie Privé, technicienne en documentation aux services éducatifs de la CSBE  et Élyse Dion, responsable des prix reconnaissance en lecture pour le secondaire au MELS. La photo a été prise lors de la remise du prix « J’ai la tête à lire ».

Lydiane Côté, technicienne en documentation polyvalente Bélanger,  Annie Privé, technicienne en documentation aux services éducatifs de la CSBE  et Élyse Dion, responsable des prix reconnaissance en lecture pour le secondaire au MELS. La photo a été prise lors de la remise du prix « J’ai la tête à lire ».

À la bibliothèque de la polyvalente Bélanger, les liseuses numériques cohabitent avec les livres de papier, pour le plus grand plaisir des élèves. Cette initiative a valu à la polyvalente de remporter le prix du secondaire au concours régional « J’ai la tête à lire ».

Depuis la fin du mois de novembre 2012, un total de 8 liseuses ont en effet été mises à la disposition des élèves sur une table aménagée à cet effet, au centre de la bibliothèque. On veut ainsi susciter un intérêt pour la lecture par le biais des nouvelles technologies, qui sont très populaires auprès de la clientèle adolescente.

Autre côté utile, les utilisateurs des liseuses peuvent avoir accès à Internet par le réseau sans fil de l’établissement. Cela facilite leurs recherches sur le Web, ce qui ajoute un atout non négligeable au projet.

Consultation sur place

Les liseuses doivent être consultées sur place, mais l’élève peut quand même continuer sa lecture à la maison, puisque des versions imprimées des livres sont disponibles. Chaque liseuse contient entre 15 et 20 titres qui vont des nouveautés aux succès de l’heure, en passant par les classiques de la littérature.

Selon Mme Brigitte Gamache, directrice de la polyvalente Bélanger, la lecture numérique est « une porte d’entrée stimulante pour le développement de la motivation à lire. C’est une façon d’entrer dans l’ère des technologies, qui sont l’outil de communication privilégié de nos élèves ».

Du numérique au papier

Les propos de Mme Gemma Simard, la gestionnaire responsable de ce dossier, vont dans le même sens. « Les liseuses numériques sont un bon complément pour nos bibliothèques. Depuis le début du projet, on voit des élèves commencer leur lecture sur les liseuses et passer ensuite au livre en papier », affirme-t-elle.biblio_liseuses

Parmi les personnes qui se sont impliquées dans ce projet, mentionnons M. Éric Bernard, enseignant, Mmes Annie Privé, Lydiane Côté et Isabelle Dubé, techniciennes en documentation, Brigitte Gamache, directrice et Isabelle Gilbert, directrice adjointe. C’est lors du Salon du livre de Québec, présentement en cours, qu’on remettra à l’école le prix J’ai la tête à lire, accompagné d’un montant de 500 $.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo