Ajoutez ce site comme page de démarrage

REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS

Nouvelles règles pour la classe des IPP dès le 1er octobre 2013

Pas de changement pour les Tylénol, mais pour les inhibiteurs de la pompe à protons, c'est autre chose.

Pas de changement pour les Tylénol, mais pour les inhibiteurs de la pompe à protons, c’est autre chose.

À la suite des recommandations formulées par l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS), le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert, a rendu publiques les règles qui s’appliqueront l’automne prochain au remboursement des médicaments de la classe des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), notamment utilisés pour traiter certains troubles gastro-intestinaux

Dans le cadre du Régime public d’assurance médicaments, le remboursement des IPP sera plafonné à 0,55 $ par comprimé à compter du 1er octobre 2013.

Les inhibiteurs de la pompe à protons comptent parmi les dix médicaments les plus prescrits au Québec. Dans son avis publié le 15 mars, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux constate que les différentes initiatives visant un usage optimal de cette classe de médicaments n’ont pas permis de contenir les coûts.

Seul le prix fait une différence

En effet, les prix peuvent varier du simple au triple, bien que, selon les conclusions de l’INESSS, « il n’y a pas de différence cliniquement importante entre les IPP à dose habituelle pour le traitement de plusieurs affections. Les différences ponctuelles repérées entre les IPP n’ont pas de traduction clinique significative […] ».

 « Il a été démontré que les différents IPP sont cliniquement équivalents et tout aussi efficaces. En favorisant le recours aux versions les moins coûteuses, ces nouvelles règles de remboursement devraient engendrer des économies annuelles de l’ordre de 35 millions de dollars, lesquelles permettront d’offrir de meilleurs soins et services à la population. Les Québécoises et les Québécois continueront d’avoir accès au bon médicament, au bon moment et au meilleur coût », a déclaré le ministre Hébert.

Tous les IPP actuellement inscrits à la Liste de médicaments du Régime général d’assurance médicaments le demeureront, seules les modalités de remboursement pour les assurés du régime public devant être modifiées.

Le Québec n’est pas seul

Notons que 7 provinces canadiennes ont instauré un système dans lequel deux ou trois IPP sont privilégiés comparativement à d’autres. La décision annoncée aujourd’hui en favorise quatre. En effet, la majorité des versions génériques des IPP inscrites à la Liste ont un prix égal ou inférieur à 0,55 $ par comprimé. Pour les personnes qui ne reçoivent pas déjà une de ces versions génériques, une modification de l’ordonnance permettrait d’obtenir un produit dont le prix ne dépassera pas le nouveau seuil.

Les personnes qui, au 1er octobre 2013, recevraient encore un médicament dont le prix est supérieur à 0,55 $ par comprimé devront payer un excédent, soit la différence entre le prix du médicament prescrit et le prix maximum payable établi. Cet excédent ne sera pas comptabilisé dans le calcul de la contribution mensuelle maximale de la personne assurée.

Certains ne paieront pas 

Quant aux assurés du régime public qui bénéficient de la gratuité, soit les détenteurs d’un carnet de réclamation délivré par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, les personnes de 65 ans ou plus qui reçoivent un Supplément de revenu garanti au taux de 94 % à 100 %, ainsi que les enfants des personnes couvertes par le régime public, ils n’auront pas à payer cet excédent.

« Le fait d’annoncer cette mesure plus de six mois à l’avance permettra à la Régie de l’assurance maladie du Québec de diffuser toute l’information pertinente, de sorte que les patients, pharmaciens et médecins puissent s’adapter aux nouvelles modalités. De cette façon, nous serons en mesure d’assurer une transition harmonieuse pour tous les Québécois touchés par cette décision », a conclu le ministre de la Santé et des Services sociaux.

L’Avis sur le remboursement des inhibiteurs de la pompe à protons peut être consulté dans la section publications du site de l’INESSS à l’adresse suivante : http://www.inesss.qc.ca/index.php?id=49

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo