Ajoutez ce site comme page de démarrage

CLUB FADOQ SAINT-GEORGES

Une première, mais non dernière soirée Karaoké

Par: Joffre Grondin

L'animateur Jacques Charest " se peut pu", à l'amusement du président de la fadoq,Yves Caron. Les deux chanteurs donnent une bonne idée de l'ambiance de cette première soirée Karaoké du Club.

L’animateur Jacques Charest  » se peut pu », à l’amusement du président de la fadoq,Yves Caron. Les deux chanteurs donnent une bonne idée de l’ambiance de cette première soirée Karaoké du Club.

Pour fêter la Saint-Valentin, le Club FADOQ Saint-Georges a décidé d’innover cette année. Sans être absolument sûr du résultat, il fallait oser, mais « pour faire différent », comme l’a déclaré le président du Club Yves Caron, on s’est lancé dans une soirée Karaoké. Après la première demi-heure, il était évident que la décision avait été la bonne.

Le déclencheur pour offrir cette nouvelle activité a été un appel reçu d’un dénommé Jacques Charest, quelqu’un qui s’est découvert un goût, voire même un talent pour animer des soirées Karaoké qui s’adressent à un public familier avec un répertoire qui s’étend d’avant la seconde moitié du vingtième siècle jusqu’à aujourd’hui.

Le répertoire
Soulignons que plusieurs des chanteurs de cette soirée font partie de la chorale de la fadoq et qu’ils avaient choisi leurs chansons en respectant leur registre. Avec l’âge, la sagesse dicte de ne pas risquer de s’égorger pour atteindre certaines notes. C’est pourquoi l’audience n’en a que plus apprécié les N’oublie jamais ; Voulez-vous danser grand-mère ; L’important, c’est la rose ; Mille après mille; Qui a le droit, Quand on est en amour et l’incontournable et si doux L’amour est bleu.

Un premier karaoké

Cette soirée particulière, — Saint-Valentin oblige, du rouge sur chacun — alternait entre chansons et danses diverses, danses de ligne ou danses genres cha-cha, triple swing ou autre, et prestation au karaoké. On voit habituellement des individus s’avancer pour se mettre en vedette, ou se mettre à risque si on veut.

Pour cette première, la fadoq a peut-être innové, ou a été prudente, l’avenir le dira. Aucun solo. Ils viendront sans doute plus tard, mais pour ce premier essai, on y a été par groupe de 3 à 10, 12 ou 13. La prémisse étant probablement que tout le monde n’a pas la « face » pour aller en avant, mais que tout le monde veut avoir du plaisir. Les groupes ont été un succès plaisir incontesté.IMG_1656

KaraokéKosséça?

Cette première soirée Karaoké, qui se voulait un essai, a été un succès. Mais comment se déroule une telle soirée? Dès les années1920, un technicien avait inventé la « bouncing ball », une balle qui rebondit sur les paroles qui se déroulent à l’écran. Certains se souviendront de Betty Boop.

En 1958, Mitch Miller enregistre des séries d’albums « Sing Along ». Il y aura même une émission appelée SINGALONG évidemment où le public chante en même temps que Mitch, les paroles s’affichent sur l’écran et une balle rebondit sur les paroles.

Le karaoké actuel a été inventé au Japon, par qui, on n’est pas sûr. Le fait est qu’il est ancré dans la société japonaise comme un élément culturel incontournable. C’est un loisir partagé par les jeunes et les moins jeunes. Il est devenu incontournable, entre autres dans les pays asiatiques.

Danger!
Comme dans n’importe quelle activité humaine, le karaoké comporte des risques. Aux Philippines, en 2007 un garde a abattu un chanteur qui interprétait My Way, sous prétexte qu’il chantait faux et qu’il refusait d’arrêter de chanter. Il y a eu 6 meurtres à cause de cette chanson. Consultez http://en.wikipedia.org/wiki/My_Way_killings  pour constater que la bêtise humaine quelquefois…

De retour chez nous

Il y a forcément eu les défaillances techniques auxquelles on peut s’attendre, mais au-delà de ces considérations, la soirée a été globalement très appréciée.

Il faut savoir que l'écran où étaient projetées les paroles était assez haut, sinon, on pourrait facilement penser que ces personnes sont en train d'assister à un attérissage de vaisseau extraterrestre.

Il faut savoir que l’écran où étaient projetées les paroles était assez haut, sinon, on pourrait facilement penser que ces personnes sont en train d’assister à un attérissage de vaisseau extraterrestre.

Si on considère qu’il n’y avait pas eu de vente de billets, mais simplement du bouche à oreille, le public était assez nombreux pour l’occasion ; autour de 75 à 80 personnes, à vue de nez.

Finalement, nous pouvons citer cette phrase de l’invitation reçue. « Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir lors de cette soirée en revivant avec enthousiasme tous ces airs enjoués de nos jeunes années ». Mission accomplie messieurs dames.

À la prochaine !

Valse ou chacha, ces danseurs sont l'incarnation de la relaxation.

Valse ou chacha, ces danseurs sont l’incarnation de la relaxation.

Une des prestations très bien rendues avec Philippe Dallaire à droite, et de deux personnes qui seront bientôt identifiées.

Une des prestations très bien rendues avec Denis Fradette, Véronique Nadeau et Philippe Dallaire

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo