Ajoutez ce site comme page de démarrage

CHEVREUILS DE GROSSE-ÎLE

Moisson Beauce reçoit de la venaison

Mme Nicole Jacques, directrice générale de Moisson Beauce et M. François Lapointe, député de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du Loup posent avec une petite partie des 350 livres de venaison que Moisson Beauce pourra redistribuer.

Mme Nicole Jacques, directrice générale de Moisson Beauce et M. François Lapointe, député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du Loup posent avec une petite partie des 350 livres de venaison que Moisson Beauce pourra redistribuer.

Le député néo-démocrate de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du Loup, François Lapointe était aujourd’hui à Saint-Georges-de-Beauce pour rencontrer Jacinthe Poulin de Moisson Beauce. Le député est reparti en laissant 350 livres de viande de chevreuil. Une histoire assez étrange, quoique bienvenue, dont voici les détails.

La venaison provient du Lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais. Grosse-Île a été colonisé au fil des années par des chevreuils qui ont traversé le fleuve Saint-Laurent à la nage. L’endroit est aux prises avec un nombre très important de ces cervidés, ce qui menace la faune locale et rend périlleuse l’utilisation de la piste d’atterrissage. « Il y a plus de chevreuils au kilomètre carré à Grosse-Île qu’à Anticosti », souligne M. Lapointe.

Faune Québec a donc ramené le nombre de ces animaux à une quantité qui respecte la capacité d’accueil du milieu naturel. Ainsi, 58 bêtes ont été abattues au cours des derniers jours, mais « le coût pour assurer la transformation et la distribution était trop élevé », explique M. Lapointe.

Pour ne pas que cette viande soit perdue, le député a amassé, avec la contribution de généreux donateurs, la somme nécessaire pour assumer la transformation et la distribution.

Grâce à cette opération, des dizaines de kilos de viandes seront utilisées et distribuées aux personnes dans le besoin dans la région de Chaudière-Appalaches.

François Lapointe est député de Montmagny–L’Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup, et a réussi à réunir la somme d’argent pour la distribution de  viande de chevreuil à différentes banques alimentaires de la région.

Plus tôt dans la journée, M. Lapointe est allé à Saint-Damien-de-Buckland pour rencontrer Guillaume Marmeret, responsable de l’organisme Frigos Pleins, qui a un peu la même mission que Moisson Beauce.

« De plus en plus de familles doivent faire appel aux banques alimentaires, dont de nombreux enfants. L’aggravation des inégalités économiques et sociales est un enjeu majeur et j’ai cru de mon devoir d’offrir un soutien à ces personnes », a conclu François Lapointe.

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo