Ajoutez ce site comme page de démarrage

HOMMES DES BOIS

Simon Rodrigue sillonne le Québec depuis 3 ans.

Le jeune réalisateur Simon Rodrigue en mars 2012, lors de la présentation de son documentaire, Hommes des bois, au Village des défricheurs à Saint-Prosper

Le jeune réalisateur Simon Rodrigue en mars 2012, lors de la présentation de son documentaire, Hommes des bois, au Village des défricheurs à Saint-Prosper

Hommes-des-Bois est un documentaire sur la vie des bûcherons québécois dans les chantiers forestiers des années 1950-1960. On a soigneusement recueilli les témoignages d’anciens bûcherons, ajouté des images d’archives, ainsi que des animations, ce qui donne un documentaire très intéressant.

Dans la mémoire et l’imaginaire, le bûcheron c’est la campagne et la forêt, le gars de bois qui ne fait qu’un avec la nature. L’homme fort, travailleur acharné, repousseur de frontières, descendant du coureur des bois, être fier et indépendant. Le bûcheron est un héros québécois. Le bûcheron était un héros québécois avant que la technique ne le repousse dans l’antre du folklore.

Dans ce documentaire, le bûcheron est le fils d’agriculteur qui une fois l’hiver venu s’engageait dans les chantiers parce que sa bouche ne se nourrirait pas à la maison et parce qu’il souhaitait découvrir le monde. C’est le travailleur exploité exploitant les forêts du Québec pour le compte des compagnies américaines.

C’est aussi un homme simple qui vivait avec son époque, celle de l’éclaircie suivant la grande noirceur. Un homme qui a aimé son métier et qui nous le raconte avec passion et émotions ; des histoires teintées de misère racontées avec le sourire de l’homme qui a bûché sa vie.

Le réalisateur

Simon Rodrigue est un jeune réalisateur qui travaille fort pour ne pas que la mémoire des bûcherons disparaisse sous les traces de la machinerie. Début 2011, il déclarait en parlant de son oeuvre : « c’est pour donner une voix aux anciens travailleurs forestiers et pour leur rendre hommage que j’ai commencé à travailler sur ce projet il y a plus de deux ans, et c’est avec grand plaisir que je sillonne le Québec pour faire voir le film, mais surtout pour rencontrer les gens et discuter avec eux ».

Il s’agit de son premier film, qu’il a réalisé de façon indépendante « à coup de sueurs et d’efforts», comme affirme le créateur, qui confie du même souffle qu’il est très heureux que le film ait été sélectionné pour les Rendez-Vous du Cinéma Québécois.

Après 3 ans

En cette fin d’année 2012, il fait une rétrospective de son parcours. « Au cours des 3 dernières années, j’ai parcouru plus de 90 000 km pour venir vous voir et pour vous entendre me raconter votre histoire, celle de votre père, et par le fait même, celle de centaines de milliers d’hommes qui en ont bûché un coup dans nos forêts.

Vous que j’ai croisé sur la route des Hommes-des-Bois au cours des 3 dernières années, je vous remercie de vos encouragements et de votre participation à cette grande quête de la mémoire forestière québécoise ».

Simon Rodrigue fait une petite mise à jour de ses activités de 2012

1-Quelle année incroyable !Produits Hommes-des-Bois

— Participation à plus de 70 événements

— 55 projections publiques dans 10 régions du Québec

— près de 5 000 spectateurs !

— La première Montréalaise aux Rendez-Vous du Cinéma québécois

— Un petit tour au Nouveau-Brunswick et une projection en France

— 800 DVD et plus de 600 au Gala du Griffon d’or, au Gala Florilège et aux Grands Prix de la Culture Lanaudière

— Beaucoup de bons commentaires et un sentiment agréable d’avoir fait plaisir à bien du monde !

2-Quand le papier est une histoire de famille !

J’ai commencé le projet Hommes-des-Bois pour ne pas que la mémoire des bûcherons disparaisse sous les traces de la machinerie et je suis très fier de collaborer avec le Musée Boréalis de Trois-Rivières pour réaliser la section vidéo de l’exposition Générations que vous pourrez visiter dès le printemps 2013.

Jonathan Levert (Image Nomade Production) et moi avons parcouru les routes du Québec cet été pour aller à la rencontre de familles dont l’histoire est intimement liée aux industries forestières et papetières depuis plusieurs générations.

Nous reprenons la route cet hiver pour bonifier l’exposition d’une section avec des familles provenant du Nord de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. (Contactez-moi si vous connaissez des familles qui pourraient être intéressées dans ces régions).

3-Un court-métrage en préparation…

Je ne vous en dis pas trop long pour l’instant, mais je prépare un court-métrage inspiré du récit de la Chasse-Galerie et des légendes de Lavaltrie.

Rare ! 50 % de réduction de la dette.

Je vous transmets une publicité pour les produits Hommes-des-Bois. Il s’agit de bons produits de qualité et grâce à votre participation, j’ai pu réduire la dette du film de moitié au cours de la dernière année, merci !

Bande-annonce Hommes-des-Bois www.hommesdesbois.com – YouTube

2e bande-annonce Hommes-des-Bois – YouTube

Vous pouvez commander directement sur le site Hommes-des-Bois (Bûcherons de chantier) | Créations Tempête Blanche avec carte de crédit ou PAYPAL

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo