Ajoutez ce site comme page de démarrage

CEB ET CLD

Fusion presque consommée

Par: Joffre Grondin

Deux présidents heureux et satisfaits de l’excellent travail accompli. Denis Veilleux du CEB et Jean-Guy Jacques du CLD. La satisfaction qui se voit!

C’est le mardi 30 octobre, après avoir déployé deux ans d’efforts en vue de fusionner, que le Conseil Économique de Beauce et le Centre Local de Développement Beauce-Sartigan ont chacune tenu une courte réunion à une heure d’intervalle pour ratifier une résolution d’autorisation de signature de l’Acte d’accord de fusion.

Les deux organisations beauceronnes qui opéraient indépendamment l’une de l’autre, mais se côtoyaient depuis fort longtemps, ont pris le temps de s’assurer que la mission restait le développement économique touristique et social.

On visait un conseil d’administration performant qui combinait également les deux organismes, gardait la présence sur le terrain et maintenait des activités considérées essentielles pour le financement, soupers-bénéfices et tournois de golf par exemple. On rappelle que le CEB était autofinancé.

Le nouvel organisme sera officiel le 31 décembre 2012, et portera le nom de Conseil Économique de Beauce (CEB). Le directeur général par intérim, Claude Morin se voit confirmé dans le poste.

Le nouveau conseil d’administration sera composé de 17 membres. Le CEB en comptait auparavant 21.

Budget prévisionnel

On parle d’un budget pour l’an 2013 de 1 391 490 $ avec un surplus de 109 557 $. Mais le CEB nouvelle version possède maintenant quelque chose que l’ancien n’avait pas : des charges d’appui au milieu. Pour 2013, ils totalisent 193 000 $, ce qui veut dire un déficit de 83 443 $. Le déficit sera épongé par une contribution égale du CEB, CLD et de la MRC.

Le président du CEB, Denis Veilleux précise que « les montants d’aide seront votés à la pièce ».

Revenant sur les deux ans de négociation pour réaliser cette fusion, Monsieur Veilleux, qui enseigne les techniques de négociation à l’université Laval, avoue avec le sourire qu’il a dû utiliser tous les trucs, mais qu’il « a pu s’appuyer sur les 80 % de points communs entre les deux organismes » pour mener le bateau de la fusion à bon port.

Le président actuel du CLD Jean-Guy Jacques, en poste jusqu’au 31 décembre, est également un des membres fondateurs du CEB; il se réjouit de la fusion, même si selon lui, elle aurait dû se faire il y a au moins 12 à 14 ans.

En cette période économique difficile mondialement, voir les forces vives du milieu se réunir est un moment historique dans l’histoire de la Beauce. Quand la tempête frappe, tous doivent être au poste.

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo