Ajoutez ce site comme page de démarrage

SOUTIEN MAJEUR À BEAUCE ART

Parrainage d’honneur de l’OIF

Monsieur Clément Duhaime, administrateur de l’OIF, sous l’oeil attentif de Marcel Drouin, président du comité organisateur de Beauce Art

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) est un organisme extrêmement important pour la langue française, c’est pourquoi le comité organisateur de Beauce Art, l’international de sculptures, est fier de confirmer un appui majeur à son événement avec le parrainage d’honneur du secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour la première édition de 2014.

Présent au Québec dans le cadre du Forum mondial de la langue française, son excellence Abdou Diouf, aurait dû être accueilli par monsieur François Fecteau, monsieur Marcel Drouin et nos élus à la mairie de ville de Saint-Georges. Malheureusement, des raisons familiales ont rappelé monsieur Diouf à Paris.

Monsieur Clément Duhaime, administrateur de l’OIF depuis 2005 et ancien haut fonctionnaire québécois, a donc eu l’heureuse tâche de venir annoncer ce parrainage d’honneur au nom de son secrétaire général. Cet accueil était un événement majeur pour la municipalité et ses représentants. La fébrilité du comité organisateur pour qui cette visite est un honneur était d’ailleurs palpable.

Ce parrainage d’honneur assurera à l’événement un rayonnement international. Ce fait est d’une très grande importance pour Beauce Art ainsi que pour la ville de Saint-Georges. Monsieur Marcel Drouin, président du comité organisateur tenait d’ailleurs à souligner l’implication du président d’honneur de Beauce Art 2014, monsieur Jean Louis Roy dans l’obtention du parrainage de l’OIF. Le contact privilégié que celui-ci a conservé avec l’organisation n’est pas étranger à l’engagement de l’OIF envers Beauce Art.

L’éducation et la formation sont deux des thèmes centraux que l’OIF promeut à travers ses pays membres. Beauce Art, l’international de sculptures qui s’engage à être un moteur promotionnel du développement culturel de la Beauce avec un volet éducatif cadrait parfaitement avec cette mission.

Cette nouvelle annonce vient consolider le thème de la première édition de Beauce Art : la francophonie. Grâce au parrainage d’honneur de monsieur Abdou Diouf, la première édition de Beauce Art promet quant à son rayonnement et à sa qualité. Le comité organisateur réitère sa fierté de pouvoir compter sur l’appui de l’OIF et tient à remercier toute son organisation.

Un mot sur l’OIF

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est une institution fondée sur le partage d’une langue, le français, et de valeurs communes. Elle rassemble à ce jour cinquante-six États et gouvernements membres et dix-neuf observateurs, totalisant une population de 890 millions de personnes. Le Rapport sur la langue française 2010 établit à 220 millions le nombre de locuteurs de français. Présente sur les cinq continents, l’OIF représente plus du tiers des États membres de l’Organisation des Nations unies.

L’OIF apporte à ses pays membres un appui dans l’élaboration de leurs politiques et mène des actions politiques et de coopération selon sa programmation quadriennale conformément aux grandes missions tracées par le Sommet de la Francophonie et le Cadre stratégique décennal : promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique ; promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme ; appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche ; développer la coopération au service du développement durable. Dans l’ensemble de ses actions, l’OIF accorde une attention particulière aux jeunes et aux femmes ainsi qu’à l’accès aux technologies de l’information et de la communication.

Clé de voûte du système institutionnel, le Secrétaire général de la Francophonie dirige l’OIF. Il conduit l’action politique de la Francophonie, dont il est le porte-parole et le représentant officiel au niveau international. Il est responsable de l’animation de la coopération multilatérale francophone financée par le Fonds multilatéral unique. Le Secrétaire général nomme un administrateur chargé d’exécuter et de gérer la coopération intergouvernementale multilatérale.

L’OIF, dont le siège est à Paris, dispose de quatre représentations permanentes à Addis Abeba (auprès de l’Union Africaine et de la Commission économique de l’Afrique de l’ONU), à Bruxelles (auprès de l’Union européenne), à New York et à Genève (auprès des Nations unies) ; de trois bureaux régionaux (Afrique de l’Ouest, Afrique centrale et océan Indien, Asie-Pacifique) situés respectivement à Lomé (Togo), Libreville (Gabon) et Hanoï (Vietnam) et de deux antennes régionales à Bucarest (Roumanie) et à Port-au-Prince (Haïti).

Elle s’appuie également sur trois organes subsidiaires : l’Institut de la Francophonie numérique, l’Institut de l’énergie et de l’environnement basé à Québec (Canada-Québec) et le Comité international des jeux de la Francophonie.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie est l’assemblée consultative de la Francophonie. Les quatre opérateurs directs et reconnus du Sommet sont : l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), TV5Monde, l’Université Senghor d’Alexandrie, l’Association internationale des maires francophones (AIMF).

L’OIF compte 56 États et gouvernements membres et 19 observateurs.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo