Ajoutez ce site comme page de démarrage

VILLAGE DES DÉFRICHEURS 2012

La grande visite au village

Par: Joffre Grondin

Pierre Grenier, maire du Village des défricheurs, Karine Vachon-Soulard, gestionnaire, Mélanie Morin, "maîtresse d'école et propriétaire du magasin général, Jimmy Giroux, membre du CA et le maire de Saint-Prosper, très chic début 20e siècle annoncent l'ouverture de la saison.

C’est avec la ferme intention de faire de son site un lieu de rassemblement et de transmission que le Village des Défricheurs a ouvert sa saison le 15 mai. La thématique adoptée cette année est La grande visite au village. Plusieurs nouveautés font leur apparition cette année, en plus de la programmation régulière et familiale qui est constamment raffinée.

Il y a les classiques

On peut déjà profiter de la Forêt légendaire et d’une visite guidée du Village sur réservation, mais c’est le 23 juin que la programmation de la saison prendra son envol. Pour ceux qui ne seraient pas encore familiers avec la Forêt légendaire — il ne devrait pas y en avoir en région, mais il y en a — c’est un jeu grandeur nature (avec 3 niveaux de difficulté) situé en forêt. Dix stations animées, une trousse d’objets, des indices pour faire travailler les méninges pour vous permettre de percer l’identité de la présence qui hante la forêt.

Le manoir et ses expositions, la visite des bâtiments d’époque, le jardin de grand-mère, les soirées des Feux-Follets, les contes et légendes, la fête de l’automne, le parcours de l’horreur et la Chrono-Enquête seront encore là.

La Chrono-Enquête a été dégagée des autres activités pour favoriser une plus grande participation.

Il y a aussi les nouveautés

Tous les dimanches de l’été, un artisan démontrera un savoir-faire d’antan sur le site : fonctionnement de la forge, du moulin de scie ; raquettes, métier à tisser ou tricot. La Kermesse du Village présentera des jeux d’autrefois pour le plaisir de tous.

Un souper spectacle est toujours agréable. Cette année, un souper de produits locaux agrémentera une soirée de contes et de chansons.

Ceux qui connaissent la Route des Créateurs seront heureux d’apprendre que le Village en fait maintenant partie.

"La dette est réglée grâce à une entente avec la Caisse" était heureux d'affirmer le maire Richard Couët de Saint-Prosper.

Le Saint Boeuf

La troupe des Feux Follets en est à son 10e menu estival de contes et légendes. Sous la direction de Hubert Carignan, trois thèmes seront développés en autant de soirées, les 30 juin, 14 juillet et 18 août. Après avoir lu le résumé, on ne peut que constater la grande originalité du thème et féliciter celui ou celle qui a trouvé l’idée. Bref, ça ne peut qu’être drôle. Voici une sorte de résumé du résumé pour mettre l’eau à la bouche.

Tout provient du fait que le Curé du village, après une étude très sérieuse, aurait découvert que Gonzague, le troisième boeuf d’Adélard, serait un descendant direct du boeuf de la crèche de Jésus. Tout le monde voudra voir le saint boeuf, cela générera des conflits et des tensions pour culminer par la visite d’un envoyé spécial du pape qui vient « authentifier les 200 kilos de saint bovin ».

Présenté le 9 juin à 20 heures au Ganoué, la soirée de contes et légendes avec Harold Gilbert s’intitulerait « Le murmure du tas de roches ». Décidément, l’originalité est au rendez-vous.

Gestion

Grâce à une gestion extrêmement serrée, aux nombreux bénévoles, l’appui des commanditaires, et beaucoup de bonne volonté, la municipalité en collaboration avec la Caisse populaire du Sud de la Beauce a trouvé une entente pour payer la dette accumulée du Village. Il ne reste que 5 000 $ à payer, ce qui devrait être fait cette année.  Bonne nouvelle.

Il faut développer le site bien sûr, mais il faut travailler très fort et déployer une grande inventivité pour arriver à faire les réparations qui s’imposent. Pierre Grenier, maire du Village est cependant optimiste. « La grosse étape des réparations importantes est presque terminée ». Importante veut dire, par exemple, des indispensables réparations de toitures. On en a fait 8 en trois ans. Les matériaux sont des dons de mécènes sans lesquels rien n’aurait été possible.

La salle avait été aménagée de façon originale avec des livres d'école des années 40 qui ont fait sourire. Les temps ont vraiment changé.

Venez en grand nombre

Avec 5 000 visites, l’année 2011 a été la meilleure. On espère atteindre le même nombre cette année encore. Il faut un certain nombre minimum de visiteurs pour faire ses frais. Les prix sont plus que raisonnables. La population est invitée à venir en grand nombre profiter d’un attrait touristique et familial unique en son genre.

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo