Ajoutez ce site comme page de démarrage

DÉJA LA CINQUIÈME ÉDITION

Nashville en Beauce 2012

Par: Joffre Grondin

Suzanne Turgeon (CLD des Etchemins), Marcel Giguère (président), Richard Couët (maire de Saint-Prosper) et Marc Couture (Caisse Desjardins du Sud de la Chaudière) invitent la population, du 26 juillet au 5 août, au 5e Nashville en Beauce.

Déjà rendu au cinquième Nashville en Beauce. « Les quatre premiers ont été un succès et le cinquième, on est sûr que ça va être encore un succès » assure le maire, Richard Couët avec conviction. Du 26 juillet au 5 août 2012, un monde country vous attend à Saint-Prosper pour votre plus grand plaisir.

Le Saloon French Cancan et le Ranch Beauceron ouvriront le jeudi 26 juillet et l’ouverture officielle se tiendra en soirée sous le chapiteau Desjardins avec le groupe Sold Out. Le Ranch présentera chaque samedi un artiste country francophone connu, soit Oliva Landry et Bernard Paquette.

Encore cette année le chapiteau Mitsubishi revient pour musique et danse. Le vendredi soir 27 juillet, en espérant du beau temps, tous pourront admirer un feu d’artifice pour souligner à la fois le 5e anniversaire du festival et le 125e de Saint-Prosper.

Les spectacles Nashville Show à l’auditorium de la polyvalente sont là, avec un tirage spécial 5e anniversaire. L’an dernier, c’était sept soirs à guichets fermés. Cela dit tout de sa popularité.

 Andrée Watters

Le « gros show » cette année, sera le spectacle de l’artiste country montante au Québec, Andrée Watters, le samedi 28, à l’aréna. Elle sera accompagnée de cinq musiciens avec qui elle interprètera ses nombreux succès de même que d’inoubliables chansons du country américain.

Du nouveau

Comme deuxième spectacle dans l’aréna, du heavy metal. Un peu surprenant, mais que voulez-vous la vie nous réserve constamment des surprises. Le groupe, musiciens surtout de Saint-Prosper, fête son dixième anniversaire. Un créneau leur a été offert. « Y joueront pas de Johnny Cash », affirme le maire, mais Nashville en Beauce est musical à la base, et les jeunes y ont aussi leur place. Un hommage à Metallica sera donc offert par le groupe les Head Crushers (les broyeurs de têtes)

Ne prenez pas ça mot à mot, vous n’avez pas besoin d’un super casque pour vous protéger la tête pour venir les entendre. Si vous aimez Metallica, vous allez adorer.

Le comité organisateur du Nashville en Beauce : Sylvie Roy, Suzanne Lantagne, Karine Vachon-Soulard et Camille Poulin à l’avant ; Marcel Giguère (président), Germain Dallaire, Christine Poulin en deuxième rangée. Sylvie Lantagne est absente.

Comité équestre

Ravivez votre âme de cowboy. Vous pourrez à nouveau cette année faire des randonnées à la selle ou en voiture, louer un cheval pour la journée de randonnée. Assistez à la parade de chevaux et de chars allégoriques le dimanche 29 juillet.

Tires de poneys et de chevaux, jeux équestres amateurs, il y en a pour tous les goûts; des activités pour les enfants au gala amateur, en passant par la populaire danse country avec Sylvie Roy, une messe gospel et une journée Fadoq.

Présent, passé, futur

Vous avez sûrement constaté, que tout s’améliore constamment avec les années et que la participation est de plus en plus importante; c’est en grande partie grâce au président Marcel Giguère.

Celui-ci confie qu’au départ, « c’était pour que le monde s’amuse, le nombre nous importait vraiment peu ». Le but est atteint et multiplié. Du nouveau cette année ? Très peu. On veut grossir de façon sécuritaire.

« Le succès est tellement grand, que cela met la barre haute pour son successeur », glisse le maire. Cependant, nuance-t-il, « il laisse une organisation si bien structurée que ça pourra continuer ». La municipalité continuera d’appuyer.

Suzanne Turgeon, directrice des communications et de la promotion régionale, soutient que dans un festival comme celui-ci les infrastructures sont à recommencer chaque année. Les organisateurs doivent transmettre chaque année leur enthousiasme à une petite armée de bénévoles.

Madame Turgeon nous apprend que les festivals sont supportés à 97 % par des bénévoles. Seulement 3 % sont des permanents. Pour Nashville en Beauce, 100 % sont bénévoles. Conscient de l’éternel recommencement, Marcel Giguère remarque un peu plus tard que les bénévoles font en général entre 4 et 6 heures, en ajoutant « on ne veut pas les brûler ».

Jean-Pierre Poulin, qui passe l'hiver en Floride est surpris de tous les commentaires positifs sur Nashville en Beauce qu'il entend de Québecois de partout en province.

L’omniprésent photographe du festival Jean-Pierre Poulin révèle qu’il passe l’hiver en Floride où on sait que les Québécois sont nombreux et que des gens de tout le Québec parlent de Nashville en Beauce, « toujours positif » affirme-t’il. « Ils sont venus ou veulent venir ».

Longue vie à Nashville en Beauce. L’important après tout est vraiment « que le monde s’amuse ».

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo