Ajoutez ce site comme page de démarrage

40 ANS D’HISTOIRE

Une entreprise familiale sous la bannière Metro

Par: René d'Anjou

Une partie des 38 employés de l’équipe de l’Épicerie Poulin et Frère, au coin de la 127e Rue et de la 10e Avenue, dans le secteur est de Saint-Georges.

Fondée en 1969, par Pattrick Drouin, beau-père de l’un des propriétaires actuels, Noël Poulin, et Louis-Georges Veilleux, frère de l’autre propriétaire, Gaston Veilleux,  l’épicerie Poulin et Frère, de la 10e Avenue, au coin de la 127e Rue, sous la bannière Metro est une entreprise familiale qui a fière allume avec son cachet qui s’intègre bien au quartier et où l’on retrouve une clientèle fidèle non seulement georgienne, mais qui vient même de Saint-Prosper et Beauceville.

Veilleux et Poulin, on ne peut faire plus Beauceron avec ces deux noms de famille et, sur les 38 employés que compte l’entreprise familiale, 15 ont un lien de parenté avec l’un ou l’autre des propriétaires.  Les tâches sont réparties comme suit : 6 bouchers, 2 légumiers,  5 boulangers et 15 autres employés répartis dans d’autres tâches. On compte 16 femmes sur un total de 38 employés.

Les propriétaires, Noël Poulin et Gaston Veilleux sont heureux du rendement de leur épicerie au niveau du Québec pour ce qui est de la vente au pied carré; une excellente performance.

C’est en 2003 que l’épicerie a pris une allure plus moderne avec des travaux de rénovation de plus de 600 000 $ alors que la superficie est passée de 4000 à 6800 pieds carrés, ce qui n’est pas énorme comparativement aux épiceries de grande surface, mais, pour MM. Poulin et Veilleux, cet espace répond aux besoins de la clientèle. Bien entendu, il faut parfois faire une sélection pour certains produits, mais il faut prendre des décisions qui répondent aux exigences du marché comme aux goûts de la clientèle.

À l’épicerie Poulin et Frère, on est toujours bien accueilli et le sourire n’est jamais une corvée comme nous le démontre Madame Louise Saulter.

Il est bon de souligner que, compte tenu de l’espace occupé au pied carré, l’épicerie Poulin et Frère se place dans les premiers rangs comme meilleur vendeur au Québec.

Il est important aussi de souligner l’implication des deux propriétaires envers Moisson-Beauce et du Comptoir régional de la Saint-Vincent-de-Paul et quelques autres organismes comme le Bercail.  D’ailleurs le président du Comptoir régional, M. Caroll Morin, nous soulignait l’importance pour ces organismes de bienfaisance d’avoir l’aide et le soutien de gens d’affaires comme MM. Poulin et Veilleux.

On peut aussi se procurer, à la caisse de l’épicerie, des billets de bingo de la Fondation du Centre hospitalier Beauce-Etchemins. C’est aussi le meilleur vendeur de ces billets, car les propriétaires apportent également leur contribution à cette fondation.

Soulignons que, pour l’ancien chef de police de Saint-Georges, M. Caroll Morin, la pauvreté est encore très présente dans notre milieu et il est important que des gens d’affaires de la trempe des propriétaires de l’Épicerie Poulin et frères de Saint-Georges donnent un coup de main.

Vous avez besoin d’une petite coupe de viande, à votre goût, voici deux des six bouchers qui peuvent répondre à vos commandes particulières

C’est sans doute parce que MM. Poulin et Veilleux se sentent près de leur clientèle qu’ils ne veulent pas leur imposer le paiement de 0,05$ par sac.  Ils considèrent cette méthode particulièrement disgracieuse.  «Un client achète, chez moi, pour 100 $ ou 200 $ et j’aurais l’air très mesquin de réclamer 0,05 $ pour un sac », de nous dire l’un des propriétaires alors qu’il se fait partout du suremballage de plastiques pour les légumes et les fruits et autres produits de consommation.

Carte Joannina3
PBeauceville
MagiedesCouleurs
CarteDanaki
CarteABisson
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]