Ajoutez ce site comme page de démarrage

CENTRE CULTUREL MARIE-FITZBACH

Visitez le 3e niveau

Par: Joffre Grondin

Jasmine Plante, c'est elle que vous allez voir à la boutique sur semaine.

Si vous fréquentez la bibliothèque Marie-Fitzbach, vous êtes familier avec les deux étages de services. Ambiance calme, livres, CD, ordinateurs, pièce pour les petits ou moins petits, café et magazines au deuxième niveau pour ceux qui ne sont pas petits depuis longtemps. Tout baigne. Mais…

Il y a un troisième niveau. Incroyablement, beaucoup de gens n’ont pas conscience de l’existence d’un troisième niveau. Suite à des visites de nombreux groupes d’étudiants qui ont visité cette année, ( quelques-uns ont même exposé), la responsable de jour de la boutique, Jasmine Plante, nous a confié qu’elle avait mentionné aux enfants qu’ils pouvaient venir avec leurs parents.

Surprise. Des parents sont venus, étonnés de savoir qu’existait cet endroit : salles d’expositions diverses, ancienne chapelle transformée en salle de spectacle où se produisent des artistes dans un contexte très intime et une boutique dans laquelle on peut retrouver les oeuvres d’artisans utilisant différentes techniques d’expression.

La 27e édition

On fêtait cette année la 27e année de l’existence du salon des artistes et artisans de Beauce. Une quarantaine de membres produisant une variété impressionnante d’oeuvres utilisant une très grande variété de techniques étaient en valeur lors de ce salon.

La boutique

Ce qu’il ne faut pas oublier dans une boutique d’artisans est que chaque produit est unique. On entend souvent dire que ces produits sont dispendieux. Concédons que ce n’est pas l’endroit où tout est à un dollar.

Votre grand-mère en faisait peut-être, mais considérez-vous chanceux d'en avoir ici.

Cependant, la très grande majorité des gens aiment posséder quelque chose d’unique. Justement parce c’est beau, il n’y en a qu’un et que c’est spécial. C’est exactement ça que vous trouvez dans la boutique.

Parlons argent

Parlant de prix, Jasmine Plante nous précise : « il n’y a pas de consignation, tout va à l’artisan ». Il faut savoir que le Centre Culturel Marie-Fitzbach relève de la Ville. Ce qui veut dire, en très clair, que son entretien vient des taxes des citoyens. Les artisans, n’ayant pas de frais de consignation, qui peuvent aller jusqu’à 50 %, peuvent ainsi offrir leurs créations à des prix très abordables.

Devenir membre

Pour exposer ses produits, il s’agit de contacter le Centre Culturel. Certains critères sont demandés pour garder un standard de qualité, de variété et d’originalité, mais la créativité est toujours en demande.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo