Ajoutez ce site comme page de démarrage

Du solstice au père Noël

Par: Joffre Grondin

C'est sûrement pas le vrai, mais il vous souhaite Joyeux Noël à tous.

C’est Noël. Youppi ! Fêter vers la fin décembre date presque du début de l’humanité, ou à plus de deux ou trois mille ans minimum. Cinq cents ans avant Jésus-Christ, dans l’ancienne religion iranienne, Mithra était le dieu de la lumière, et on le fêtait le 25 décembre. Comme on peut voir, ce n’est pas d’hier qu’on fête le 25. C’est seulement la raison de fêter qui a changé.

De toute façon, c’est agréable de fêter quand tout va bien et quand ça va mal, le party fait encore plus de bien.

Depuis toujours, l’homme a suivi la trajectoire du soleil, car de lui dépendait la nourriture, la chaleur et le bien-être. C’était le cours des saisons qui déterminait le moment des fêtes. Les points les plus importants étaient quand le soleil était au point le plus haut et au point le plus bas, les solstices. La journée la plus longue étant au solstice d’été et la plus courte au solstice d’hiver, vers le 21-22 décembre.

C’est ce moment, le solstice d’hiver, à qui on accorda le plus d’importance parce que les journées commencent enfin à devenir plus longues, et tous en étaient très heureux. L’humanité a toujours fêté ce moment sous différentes raisons.

« Ils sont fous ces romains ! » Obélix

À l’occasion des semailles, les Romains avaient les Saturnales, un gros party du 17 au 24 décembre. Avec le temps, cette célébration servit peu à peu à servir de prétexte à des réjouissances effrénées, beuveries, fêtes et orgies. Au deuxième siècle, le poète Lucien rapporte qu’on en profitait pour boire plus, faire du vacarme, jouer et danser et donner des repas aux esclaves et offrir des cadeaux. C’était le temps d’être gentil avec tout le monde.

Saint-Nicolas

Nicolas fut évêque de Myre au 4e siècle, et c’est de lui qu’on s’est inspiré pour créer le personnage de Saint-Nicolas. Il est fêté le 6 décembre dans l’Est et le Nord de la France et dans de nombreux pays d’Europe. Il donnait lui aussi des cadeaux aux enfants. Par contre, les méchants garnements recevaient des coups de trique du père Fouettard, un type habillé en noir qui accompagnaient Saint-Nicolas. Saint-Nicolas est en quelque sorte l’ancêtre du père Noel.

C’est également au 4e siècle que l’Église catholique eut l’idée de placer la date de la naissance du Christ le 25 décembre. Comme à l’époque il n’existait pas de calendrier universellement valable, il s’avérait impossible de fixer une date précise pour la naissance du Christ de toute façon.

De Saint-Nicolas au Père Noël

C’est en 1821 que Clément Clarke Moore écrivit un conte de Noël pour les enfants dans lequel apparaît le père Noël, dans un traineau tiré par huit rennes. Il ne ressemble définitivement pas à un évêque. Ayant compris que le père Fouettard n’avait pas d’avenir en marketing, il le fit disparaître.

C’est dans une campagne publicitaire de la compagnie Coca-cola en 1931 que le père Noël a pris l’apparence qu’on lui connait. Le talent artistique de Haddon Sundblom lui a conféré l’air jovial et l’attitude débonnaire.

Petit paysage beauceron de Noël

Incroyablement, Coca-Cola a diffusé ce portrait du père Noël dans la presse et à la télévision partout dans le monde pendant près de 35 ans.

Un Noël d’autrefois par chez nous

Pour avoir une idée de ce qu’avait l’air un Noël sans père Noël, nous sommes heureux de vous référer à un des très nombreux textes de l’historien André Garant sur le site du Comité Culturel et Patrimonial de Beauceville. Celui-ci nous présente le temps des Fêtes en 1908.

http://sites.google.com/site/wwwccpbca/le-temps-des-fetes-1908-a-beauceville

Le temps est relatif

On est porté à penser qu’il a toujours été là, mais mon père avait 17 ans quand le « vrai » père Noël est apparu. Il n’existait que depuis 16 ans à ma naissance. En additionnant ces deux nombres, on arrive à l’âge de ma fille dont le fils de 2 ans n’est que la quatrième génération à connaître le bonhomme. La question est : « Quel est l’âge du chauffeur de l’autobus ? »

Et n’oubliez pas, la modération a toujours sa place. Un seul verre à la fois, c’est modéré. Joyeux Noël à tous !

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo