Ajoutez ce site comme page de démarrage

ROBERT DUTIL FAIT LE POINT

Bilan de la session d’automne 2011

Par: Joffre Grondin

Se concentrant d’abord sur le comté, le leader parlementaire, député et ministre Robert Dutil a présenté son bilan des annonces faites ainsi que les actions effectuées dans le cadre de ses fonctions ministérielles.

Le ministre souligne que « malgré une situation économique encore difficile, notre région a su se démarquer par l’innovation et le développement de ses entreprises. En tant que gouvernement, nous ne pouvons que nous en réjouir et saluer les efforts déployés par nos entrepreneurs d’ici ».

Notre député

Il rappelle que l’aide qu’ont reçue plusieurs entreprises de la région pour faciliter leur essor. Mentionnons Le Grand marché de Saint-Georges avec 40 000 $, la fromagerie la Pépite d’or avec 50 000 $, une quatrième reconnaissance internationale pour CAUCA confirme leur standard de qualité.

Les 585 750 $ ont été versés à l’Usine Sartigan pour encourager l’expédition de ses marchandises par transport ferroviaire. Ce seront en effet 29 000 tonnes de bois par année qui transiteront maintenant par le réseau ferroviaire, réduisant ainsi substantiellement ses émissions de GES, gaz à effet de serre.

Les Équipements Sylmar qui se spécialise dans la fabrication de machineries agricoles et forestières reçoit 290 000 $ et RCM Modulaire une garantie de prêt de 3 5000 000 qui lui a permis de décrocher un contrat dans le Nord du Québec.

Ajoutons deux promesses électorales remplies, soit l’inauguration de l’hémodialyse à l’Hôpital de Saint-Georges et la continuité des travaux de l’autoroute 73.

Le ministre de la Sécurité publique

Pour l’important projet de loi concernant l’organisation policière, les consultations sont terminées et l’étude détaillée article par article commencera dès la rentrée parlementaire en février.

Les étapes parlementaires pour un second projet de loi sur les enquêtes indépendantes débuteront également à la prochaine session.

Registre des armes à feu

Le ministre s’est rendu à Ottawa en novembre dernier pour défendre les intérêts du Québec dans ce dossier. Les Québécois sont favorables à ce registre universel d’enregistrement. M. Dutil rappelle « qu’au cours de la dernière année, 2 561 armes à feu ont été retirées sous ordonnance afin de s’assurer de la sécurité du propriétaire de l’arme ainsi que celle d’autrui ». Le dossier pour récupérer les données se continue, même s’il ne semble pas y avoir d’ouverture de la part d’Ottawa.

On peut se questionner en effet sur la pertinence de jeter à la poubelle quelque chose qui a couté près de deux milliards de dollars de la poche des contribuables. On peut aussi se demander comment les personnes responsables de ce massacre ont réussi à faire disparaitre deux milliards pour quelque chose qui devait pratiquement s’autofinancer.

Sur ce dossier en particulier, il semble tout à fait justifié de récupérer ces données : une liste de personnes possédant une ou des armes au Québec. Quelque chose qui semble extrêmement simple à faire si on le veut bien.

Il a probablement fallu des prodiges d’imagination pour réussir à compliquer les choses au point de dépenser 2 000 millions. La démarche entreprise par le ministre Dutil de récupérer ce qui est déjà fait et qui peut servir, relève du simple bon sens.

 

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo