Ajoutez ce site comme page de démarrage

Y AURA-T-IL ENQUÊTE PUBLIQUE ?

Apparition éclair inexpliquée de GF Haendel au Carrefour

Par: Joffre Grondin

L'esprit de Noêl était présent au Carrefour

C’était resté assez secret, mais grâce à notre efficace réseau d’informateurs, les Irréguliers de la Onzième, nous avions appris de source sûre que dans le mail du carrefour Saint-Georges, un peu avant trois heures ce samedi, des quidams se fondant dans la foule, tels d’innocents promeneurs de style magasineurs du samedi allaient soudain d’une même voix, faire ou annoncer quelque chose, mais quoi.

Les spéculations allaient bon train.

Allait-on annoncer un « tout ce que vous pouvez prendre en dix minutes gratuit général », à condition de hurler « j’irai voter » à pleine voix ; inaugurer le début du forage du gaz de schiste sous l’escalier face à Archambault en chantant Granada ; Maxime Bernier allait-il dévaler l’escalier déguisé en renne au nez rouge transportant sur son dos Robert Dutil habillé en Gandalf le Gris distribuant des bonbons magiques, accompagné à la cornemuse par cinq lutins éméchés jouant inexplicablement la petite musique de nuit de Mozart ; le maire Fecteau et le président de la commission scolaire, méconnaissables en jumelles fées des glaces arrivées dans un taxibus dont la radio était éteinte ou en panne allaient-ils annoncer un congé de taxes pour un an ?

Mieux ou peut-être pire encore, on allait peut-être révéler la recette du crastillon en quatre voix égales avec Pierre Verreault dans le rôle du chef Groleau, accompagné du choeur de l’armée rouge en Pères Noël, dirigé par Vladimir Putin avec un bâton de dynamite.

On ne pouvait avoir de certitude.

Il fallait absolument assister à cet événement. C’est pourquoi, caméra cachée, nous nous y rendîmes. Le secret avait été bien gardé. À peine quelques caméramans simulant l’errance examinaient le carrelage. Il devait y avoir une classique manoeuvre de diversion. Examinant la scène avec l’oeil acéré d’Indiana Jones, on notait que le clochard avec un orgue de barbarie, accompagné d’un petit singe était absent. Notre oeil de détective à qui rien n’échappe identifia quand même une personne dont le singe était absent, jouant une sorte d’orgue sans barbarie, mais pleine de chansons de Noël.

Qui était-elle ? Une courte recherche sur la base de données L.É.V.I.S. m’apprit que c’était Josée Tardif, claviériste très connue dans le milieu. Méfiance, méfiance, méfiance. Il y avait anguille sous roche.

Un frisson dans l’air annoncait que les voix de deux anges — on les reconnait plus à leurs voix qu’à leurs ailes — allait s’élever. Un texto à St-PierreDoorman inc., section AEM (anges en mission) confirma les identités : Dominique Roy et Odette Desrosiers. Pas un instant à perdre.

À peine le temps d’enfiler les lunettes très spéciales et très secrètes conçues pour voir dans l’invisible, qu’on voyait les ailes des anges se déployer lentement. L’Hallelujah commençait et croyez-moi, ce n’était pas Donald Lautrec cette fois.

Un spectacle « improvisé ».

C’était beau à voir et à entendre. La société Lyrique de la Nouvelle-Beauce avait conçu ce mini-spectacle improvisé, mais planifié un tout petit peu. L’Hallelujah de Haendel chanté dans un centre d’achat qui ne s’y attendait pas. Une nouveauté qu’on ne pourra pas répéter très souvent.

Surprenante acoustique

Les concepteurs de ce centre d’achats n’ont probablement pas prévu un tel événement et l’acoustique n’était sûrement pas pensée pour une chorale. Et cependant… c’était excellent, avec un peu d’écho. Et le plus beau de tout ça était que le meilleur endroit pour apprécier tous ces flots de notes qui jaillissaient de tous côtés se trouvait à une quinzaine de pieds de Vincent Quirion, le directeur musical, juste en face de lui. En fait, précisément à l’endroit où ce petit film a été tourné.

Comment c’était ? On ne peut vraiment pas comparer la présence physique à un enregistrement. Affirmons au moins que c’était assez beau pour que les yeux vous piquent un peu. Beau métier que le mien.

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo