Ajoutez ce site comme page de démarrage

L’AUTOROUTE

Ti-boutte par ti-boutte

Par: Joffre Grondin

C'est-y assez beau un nouveau tronçon!

Quand le grand-père disait, « Si ça continue comme ça, ça va être nos petits-enfants qui vont rouler dessus » il aura eu raison. Il aura cependant fallu beaucoup de personnes dévouées et d’acharnement du milieu pour finalement arriver au début de la fin. Ce lundi 31 octobre avait lieu l’inauguration du premier tronçon de 6 kilomètres du doublement de l’autoroute Robert-Cliche, entre Beauceville et Saint-Joseph.

Rappelons que pour l’élargissement de la A-73, il y a cinq chantiers au total qui seront réalisés successivement du sud au nord. Ce premier tronçon inauguré commence à 1,3 km au sud de la route Calway pour se rendre jusqu’à la route 276 à Saint-Joseph.

André Spénard, Maxime Bernier, Robert Cliche, Janvier Grondin et Michel Cliche. Le fait que chacun semble un peu froncer le sourcil s'explique par le fait que par ce matin froid de fin d'octobre, tous avaient le soleil dans les yeux.

Pour célébrer l’événement, les ministres Bernier et Dutil ont procédé à une coupure de ruban en compagnie des élus de la région. On parle de Janvier Grondin, le député de Beauce-Nord, Michel Cliche, maire de Saint-Joseph et de plusieurs personnalités de la région qui travaillent ou ont travaillé de nombreuses années sur le projet ; on pense évidemment à Roger Carette, ex-maire de Saint-Georges.

Monsieur Bernier en premier

Le premier à prendre la parole au nom du ministre des Transports fut le ministre d’État à la petite Entreprise et au Tourisme, l’honorable Maxime Bernier, qui a rappelé que dans ce travail de partenariat entre les intervenants, sur les 157 M$ d’investissement, 75 M$ proviennent du fédéral.

Il poursuit avec ces paroles que l’on pourrait qualifier d’historiques parce qu’avec quelques variations, elles sont prononcées depuis le début du projet, des dizaines d’années donc, parce qu’on ne peut faire autrement. Ce seront probablement celles-ci qui seront invoquées dans peu de temps, espérons-le, alors que le ruban du dernier des derniers tronçons sera coupé à Saint-Georges. « Ce lien de communication essentiel va permettre le développement touristique et économique de notre région et surtout répondre à un besoin pressant de la population beauceronne ». C’est exactement ça. On ne peut dire mieux.

Le très utile Monsieur Dutil

Le ministre Dutil annonce avec satisfaction qu’on « aurait pu se retrouver ici au printemps 2012, mais l’entrepreneur a fait plus vite que prévu. Bravo ! » lI fait l’unanimité en ajoutant qu’on « peut souhaiter que les autres contracteurs prennent exemple sur lui ».

"Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'autoroute".

Le ministre en profite pour remercier tous ceux qui sont intervenus, ceux présents à l’Assemblée nationale pour le projet de loi 2, par exemple, et particulièrement les Amis de l’Autoroute (quelques-uns sont présents). « L’annonce d’aujourd’hui symbolise un pas de plus vers la concrétisation de ce projet tant attendu ».

Le maire a du flair, Michel est au ciel

Affirmant que l’élargissement de cette section de l’autoroute est la réalisation qui le rend « le plus heureux », Michel Cliche, maire de Saint-Joseph, avoue s’être « accaparé un peu le dossier », à la demande de quelques familles qui, constatant le nombre élevé d’accidents routiers sur ce tronçon, en ont fait un porteur de flambeau pour régler le problème de doublage.

On l'a enfin eue!

C’est avec sincérité qu’il remercie le ministre Bernier d’avoir promis 75 M$ et d’avoir tenu sa promesse et le ministre Dutil qui « comme d’habitude a cheminé le dossier à son gouvernement ».

« Ça va v’nir, ça va v’nir, découragez-vous pas »

La saga connaîtra son point final dans « relativement » peu de temps. Il reste 7 contrats/chantiers de Beauceville vers Saint-Georges ou vice-versa. On peut conseiller à tous ceux qui ont travaillé sur ce dossier de faire attention à leur santé s’ils veulent assister à l’inauguration officielle « écoeurante » qui aura lieu lors de la cérémonie d’ouverture complète de notre autoroute Québec-Saint-Georges, quand on atteindra le point G, le point Gagnant, le point Georges, le point GaGaGa on l’a eu. Ce sera l’orgasme de la 73. Enfin.

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]