Ajoutez ce site comme page de démarrage

C.F. MARTIN ET JACQUES STOTZEM

Un délice de Style

Par: Joffre Grondin

Jacques Stotzem, la guitare qui porte son nom et le petit amplificateur Fishman de 60 watts. Il n'a pas besoin de plus, c'est lui qui fait le reste.

C.F. Martin ne joue pas pour les Packers de Green Bay et Jacques Stotzem n’est pas un coureur de fond australien. Si vous voyez ces noms pour la première fois, c’est normal. Ils ne sont connus que par un petit pourcentage de la population qui a un passe-temps ou un métier qui tourne autour de la guitare.

Chaque activité humaine comporte ses amateurs passionnés. Sport, lecture, bricolage, collections, électronique, course automobile, il y en a pour tous les goûts. Quand ces amateurs ont la chance de se rapprocher d’un « vrai », d’un « top » dans leur domaine, ils se précipitent, des étoiles dans les yeux. Le monde de la guitare acoustique, avec son lot de passionnés, n’échappe pas à cette règle.

Qui sont ces gens alors?

C.F. Martin &Co. est une compagnie qui a été fondée par le luthier Christian Frederick Martin en 1833 à New York, et se trouve depuis 1839 à Nazareth, Pennsylvanie. Dans le monde de la guitare acoustique, quand le nom de Martin est mentionné, il est synonyme de qualité et de tradition. En effet, la compagnie s’est transmise de père en fils depuis six générations.

Quelques une des guitares exposées, 4,6 ou 12 cordes, il y en a pour tous les goûts

C.F. Martin &Co. fabrique des guitares très renommées. Comme plusieurs compagnies, dont Gibson, Taylor, et Boucher au Québec, Martin organise des cliniques concerts, souvent en collaboration avec les magasins de musique, pour montrer leurs instruments et les mettre en valeur avec un musicien hors du commun qui les a choisis, tel Jacques Stotzem.

Guitare et guitariste

Jacques Stotzem est un guitariste belge né en 1959. Autodidacte, il est professionnel depuis l’âge de 19 ans et donne environ 120 concerts par an à travers le monde. Pour son style de jeu, Jacques utilise trois onglets, pouce, index et majeur avec lesquels il est plus qu’efficace, comme on peut le constater. Hormis un peu d’écho, il n’utilise aucun effet autre que l’amplification de sa guitare à travers un amplificateur Fishman de 60 watts, égalisateurs à zéro.

La guitare elle-même est amplifiée sous le pont (bridge) et par un micro dans la guitare ; les deux sont combinés dans une proportion 70-30. Fishman dans les deux cas. Le son obtenu est très balancé et rond, même si le mi est un 10 mm.

Les modèles Signature.

Martin sort des Éditions limitées et des modèles signature, c’est à dire du nom d’une personne. Il y a, par exemple, le modèle LX Elvis Presley. Le modèle signature ne va pas à n’importe qui.

La compagnie Martin a nommé une de ses guitares de prestige de modèle OMC Jacques Stotzem. Guitare à pan coupé (cutaway) avec un dos et des éclisses en palissandre indien (east indian rosewood) et une table en Sitka (sitka spruce), un manche en acajou avec une finition très sobre, la guitare possède un son riche et balancé.

httpv://www.youtube.com/watch?v=jtfn38kTh88

Pouvoir combiner le côté spectacle et le côté instrument est une occasion à ne pas manquer pour les aficionados. Une Soirée clinique concert offre une occasion parfois unique de voir l’artiste de près et de pouvoir lui poser des questions, ce qui n’arrive pas souvent. Il s’agit d’une présentation technique des instruments alliée à un concert donné par un pro, dans un contexte très intimiste. Ça équivaut à des billets dans une loge pour une finale de la coupe Stanley ; c’est votre équipe favorite qui gagne et vous êtes invités dans la chambre des joueurs après la partie.

Ce soir-là…

Par un mardi soir humide et frisquet de fin d’octobre, une trentaine de guitaristes se glissaient, les uns après les autres, à l’intérieur du futur restaurant Joannina sur la première avenue à Saint-Georges. Dès leur entrée, ils étaient dirigés vers l’escalier menant au deuxième étage avec un sourire et un geste de la main, un peu à la façon de conspirateurs.

En haut de l’escalier ils étaient accueillis par celui qui avait organisé la soirée en collaboration avec Martin et invité chaque participant, Éric Lessard, propriétaire de Style Musique. Ils se trouvaient dans une pièce assez vaste, mais qui préservait le côté intimiste de l’événement, lumière tamisée, atmosphère chaleureuse, conversations presque feutrées, chaises confortables dirigées vers le mur du fond. Tout près de ce mur se tenait Jacques Stotzem, en conversation avec un quidam, flanqué de chaque côté par Leurs Majestés, une douzaine de superbes guitares Martin, de modèles différents.

La clinique

Clinique et concert se font en alternance. Pour le côté clinique, le représentant de la compagnie, Tony Manzi, donne un aperçu de l’histoire de la J.F. Martin & Co., et présente et décrit à une audience attentive chaque guitare avec tous les détails. Quatre guitares plus tard, le premier morceau de Jacques Stotzem est tout près.

Le personnage est sympathique et chaleureux et se trouve en terrain connu. C’est sa troisième tournée au Québec et il a noté des similitudes entre les pensées belges et québécoises. Il avance également que l’humour belge se rapproche beaucoup de l’humour québécois.

Il tient à faire une mise au point sur le fait qu’il n’est pas un vendeur, « Je fais une clinique Martin, mais je dois vous avouer que je suis ici à titre de musicien et de guitariste ; je ne suis pas un marchand et je ne fais pas de business, je suis un amateur de Martin depuis des années ». C’est l’instrument qui l’a toujours fait rêver.

httpv://www.youtube.com/watch?v=jREhHPV7f-I

Du même souffle, avant de se lancer dans Fire, de Jimmy Hendrix, il ajoute qu’il est ici pour « faire partager mon enthousiasme pour une guitare qui m’a toujours fasciné ». Vous avez bien lu. Fire de Jimmy Hendrix Acoustique et sans effets.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La soirée se poursuit à la satisfaction très perceptible de l’audience sélect qui savoure les prestations. À 52 ans et plus de 35 ans à la pratique de son art, Jacques Stotzem dégage un plaisir de jouer, encore plus palpable grâce à la proximité, qui rend la soirée mémorable.

Les chauds applaudissements se succèdent. Que la pièce soit lente ou rapide, la prestation est toujours impeccable.

L'organisateur de la soirée clinique concert, Éric Lessard

Après une période de questions, les instruments sont disponibles pour essai. Les conspirateurs repus vont se retirer lentement en n’oubliant pas, à la sortie, remercier Éric Lessard et son équipe de Style Musique.

L’extérieur semble soudain moins humide et moins frisquet.

On peut voir une démonstration de Jacques Stotzem de sa guitare signature ici :  bit.ly/u5Pgf7

 

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo