Ajoutez ce site comme page de démarrage

SEMAINE DES PROCHES AIDANTS

Journée hommage aux proches aidants

Julie Lessard Duval, Saint-Georges - En tant qu’organismes ayant à cœur d’aider les proches aidants, nous croyons qu’ils sont une richesse collective au sein de nos communautés, par conséquent nous souhaitons encourager les initiatives visant à les soutenir.

Une Journée hommage aux proches aidants, se tiendra  le mercredi le 2 novembre 2011, au  Manoir du Lac-Etchemin.  On désire poursuivre les efforts à faire reconnaitre le statut et les besoins des proches aidants, à leur offrir une visibilité et saluer les efforts de leur travail assidu.

Le Comité Réseau services aux proches aidants de Beauce et le Comité des proches aidants des Etchemins existent respectivement depuis 2005 et 2006 et ont pour objectif de concerter les différents organismes œuvrant auprès des proches aidants des aînés et d’adopter une approche préventive auprès de cette clientèle.

Les comités regroupent différents organismes du milieu de la santé et du secteur communautaire qui sont localisés dans les MRC Robert-Cliche, Beauce-Sartigan et Les Etchemins, démontrant ainsi une volonté d’implication au bien-être collectif des milieux.

En 2007, à l’initiative du gouvernement du Québec, l’Assemblée nationale du Québec reconnaissait la première semaine de novembre comme la Semaine des proches aidants au Québec.

Depuis quelques années déjà  les Comités sur les services aux proches aidants offre une journée hommage aux proches aidants. Partenaire pour l’édition 2011, les comités visent une plus grande visibilité grâce à un partenariat inter-MRC. Considérant qu’il n’est pas toujours facile pour un proche aidant de se libérer, une logistique derrière la journée s’organise afin que celui-ci quitte la maison en toute quiétude.

Les  comités donnent un visage à la réalité des proches aidants d’ici par le biais du témoignage suivant :

« Je suis aidante naturelle auprès de mon mari atteint de la maladie d’Alzheimer depuis l’an 2000. J’ai connu des hauts et des bas, de l’angoisse, de l’inquiétude, de la culpabilité, mais l’humour, la joie, le lâcher-prise m’ont été très bénéfiques. Être aidante naturelle pour moi c’est continuer à aimer mon chéri plus qu’avant, car il est si démuni. Je fais tout pour lui avec un peu d’aide. Le 13 décembre 2004,  c’est devenu trop lourd à la maison, je dois me résigner à  confier mon mari à d’autres. Ça veut dire faire confiance tout en étant vigilante. Et depuis, j’ai le bonheur d’être capable de le visiter chaque jour à l’Accueil  de Saint-Georges. Je suis à même de constater les bons soins qu’il reçoit. J’aide, je le fais souper et je le prépare pour la nuit. Je fais des blagues pour le faire rire, je le change de nom… depuis un an il dort beaucoup, je l’appelle Isidore Tudor. Être aidante naturelle c’est aussi penser à soi.  Je me gâte avec un petit souper au resto, quelques jours de congé ailleurs. J’assiste aux rencontres de l’Association des bénévoles avec la belle Annie pour  y rencontrer d’autres aidantes et y entendre des invités en prenant un bon repas, c’est une richesse ! Être aidante naturelle pour moi c’est une belle mission qui me fait grandir.»

Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo