Ajoutez ce site comme page de démarrage

FEMME UN JOUR, FEMME TOUJOURS

Ces femmes qu’il faut admirer et écouter

Par: René d'Anjou

L'artiste-peintre, Johanne Maheux, en compagnie du docteur Louise Provencher et du commissaire de l'exposition, Gaston Turcotte.

La foule était nombreuse en ce beau dimanche après-midi au Musée Marius-Barbeau, à Saint-Joseph alors que l’on venait admirer les portraits de 365 femmes, dont la majorité de la Beauce et de la Chaudière-Appalaches, dans le cadre d’un projet qui prend un caractère social et appuyant la lutte des femmes contre le cancer du sein.

Ces portraits de 4 pouces par 4 pouces, réalisés au pastel à l’huile par l’artiste-peintre Johanne Maheux, illustrent l’attitude du modèle et sortent donc du cadre traditionnel afin de dévoiler l’histoire derrière le visage de ces femmes, dont plusieurs étaient présentent à l’occasion de ce vernissage.

Les gens étaient très attentifs aux discours lors du vernissage

Cette exposition axée sur la réalité des femmes de tous âges est présentée jusqu’au 19 février 2012.

Pour le commissaire de l’exposition, M. Gaston Turcotte, le projet de Johanne Maheux illustre bien ce que ces femmes veulent transmettre comme message, et il faut les écouter.  On peut d’ailleurs entendre M. Turcotte en visionnant la vidéo suivante tout en jetant un coup d’œil à ce vernissage de dimanche dernier.

 Le docteur Louise Provencher, chirurgien-oncologue, qui présidait ce vernissage, s’est dit particulièrement touché par « la gratuité » de l’artiste, Johanne Maheux, à consacrer de son temps pour réaliser ce projet. « Il n’y a pas beaucoup de gratuité dans notre société », de souligner la docteur Provencher en ajoutant qu’elle est très impressionnée par ce souci de « l’autre », qu’a l’artiste, puisqu’elle n’avait aucune raison de poser ce geste, mais c’est un geste qui témoigne du souci qu’elle a envers autrui, a-t-elle dit.

Au Centre des maladies du sein Deschênes-Fabiaune, où œuvre le docteur Provencher, il y a une imposante équipe interdisciplinaire qui diagnostique et traite plus de 750 nouveaux cas de cancer du sein annuellement, ce qui en fait l’un des centres les plus importants au Canada. Ce centre intégré de lutte contre le cancer du sein, qui dessert non seulement la grande région de Québec, mais également tout l’Est-du-Québec, enregistre 25 000 visites annuellement. À vocation suprarégionale, il traite à lui seul plus de 13 % de tous les cancers du sein diagnostiqués et traités au Québec chaque année.

Parmi les hommes présents, on remarquait la présence du président du CLD Robert-Cliche, M. André Spénard.

On  a aussi souligné la présence de nombreux hommes, même la directrice générale du musée, Madame Johanne Lessard, s’est dite heureuse de l’intérêt de ces visiteurs pour cette exposition dont les fonds amassés par la vente des œuvres serviront à l’achat d’équipements, à l’amélioration continue des services offerts aux patientes ainsi qu’à la recherche sur cette maladie. En l’honneur de toutes celles qui ont traversé et traverseront cette épreuve avec courage, nous vous invitons à visiter cette exposition et contribuer à cette cause.

Rappelons que le Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia dispose d’une imposante équipe interdisciplinaire qui diagnostique et traite plus de 750 nouveaux cas de cancer du sein annuellement, ce qui en fait l’un des centres les plus importants au Canada. Ce centre intégré de lutte contre le cancer du sein, qui dessert non seulement la grande région de Québec, mais également tout l’Est-du-Québec, enregistre 25 000 visites annuellement. À vocation suprarégionale, il traite à lui seul plus de 13 % de tous les cancers du sein diagnostiqués et traités au Québec chaque année.

On peut d’ailleurs entendre un extrait du court discours du docteur Louise Provencher en cliquant sur le lien plus bas.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La docteur Louise Provencher, à l'extrême gauche.

Originaire de Saint-Joseph-de-Beauce, Johanne Maheux n’a jamais hésité à s’impliquer tant dans le domaine social que dans celui des arts ; elle a expliqué son cheminement depuis 2005 dans le cas de ce projet qui, dans un premier temps, devait comprendre 500 portraits.

On peut écouter l’artiste nous expliquer sa démarche, en cliquant sur le lien suivant :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Les visiteurs ont apprécié ce vernissage où l'on cherchait la femme que l'on connaissait.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo