Ajoutez ce site comme page de démarrage

LYNNE PION

Une vie à « détaboutiser » la mort

Par: Joffre Grondin

Le lancement du livre Est-ce que tout le monde meurt ? aura lieu le 5 novembre 2011 à la bibliothèque de St-Isidore. Juste un autre livre. Pas vraiment. Celui-ci a quelque chose de spécial qui vaut la peine qu’on s’y attarde.

Il n’est pas commun de travailler sur un manuscrit et le retoucher pendant 22 ans, avant d’en faire un livre, même si les commentaires du milieu sont bons au premier jet. Écrire un livre sur la mort change la donne. On sait qu’elle est inévitable, mais on souhaite que la mort prenne son temps. La vie prend aussi son temps quelquefois. Et quand elle est prête, tout se met en place rapidement.

C’est ce qui est arrivé à Lynne Pion. Suite à la mort accidentelle de ses parents en 1989, son intention de départ était d’écrire un livre pour Célia, sa fille de 5 ans, afin qu’elle ait des souvenirs de ses grands-parents. Le titre, « Est-ce que tout le monde meurt » ? est révélateur du genre de questions que pose un enfant de cet âge.

« Tout vient à point, qui sait attendre »

Rejointe par téléphone, l’auteure confie qu’après le deuil, le manuscrit était écrit deux ans plus tard et qu’elle le retouchait constamment, mais qu’il y avait « quelque chose » qui n’était pas prêt pour publier. Pressée par sa fille de publier, elle résiste encore, mais…

Récemment, tout semble s’aligner et ça déboule. Après toutes ces années, Lynne Pion n’en revient pas de ce qui arrive en rafale. Des choses comme ça, « on voit juste ça à la télévision ».

« C’est incroyable, la vie a mis sur ma route un éducateur à qui j’ai prêté le manuscrit et qui m’a mis en lien avec Josée Masson de Deuil-Jeunesse ».

Josée Masson l’endosse « C’est le livre que j’attendais, c’est l’outil de travail que j’attendais ».

Michel Jacques, des Éditions du trèfle à quatre feuilles entre en scène pour le côté technique de la publication.

Qui est Josée Masson ?

Quand on sait qu’elle est l’auteure d’un livre intitulé, Mort, mais pas dans mon coeur, publié aux Éditions Logiques, dont le but est de guider un jeune en deuil, on réalise qu’il y a des affinités évidentes entre les deux femmes. Même si les parcours sont différents, ils peuvent être complémentaires.

Le site des Éditions Logiques nous informe que « Josée Masson, travailleuse sociale, a développé une expertise reconnue au Québec et au-delà en matière de deuil chez les enfants et les adolescents. Formatrice et conférencière, elle a été intervenante dans le réseau public pendant treize ans avant de se lancer dans l’aventure du privé, créant Deuil-Jeunesse, un centre québécois qui assure spécifiquement des interventions professionnelles (individuelles, familiales et de groupe) pour les jeunes enfants, les enfants et les adolescents endeuillés. Très impliquée dans son ordre professionnel, elle est aussi ambassadrice de la Corporation des thanatologues du Québec et consultante auprès de plusieurs médias ».

Avec franchise et candeur, Lynne Pion avoue que, « évidemment je l’aime mon livre, mais je ne pensais pas que d’autres pouvaient être intéressé à ce point ». À 48 ans, auteure et conférencière, elle se sent prête pour « détaboutiser » la mort.

Sur son blogue, elle parle de son livre comme « écrit pour les enfants avec les vrais mots sur la vie, la mort, le deuil. Avec les vraies émotions. Un livre pour les parents, grands-parents, professeurs et tous ceux qui participent au développement des enfants ». http://lynnepionauteure.blogspot.com/

Conférencière

Le Groupe d’Accompagnement Jonathan la reçoit dans ses locaux pour une conférence le 15 novembre. Voyez les détails : http://www.groupejonathan.ca/fr/agenda/details-agenda.php?no_agenda=53

Terminons sur une préface

Rédigée avec sensibilité et délicatesse, voici une partie de la préface.

« Même si la mort est omniprésente dans les contes, dans nos expressions et à la télévision, les adultes trouvent souvent difficile d’aborder le sujet avec les enfants, mais pas Celia, personnage de cette histoire. Celia s’adresse aux enfants et leur parle comme si elle était à leurs côtés. Elle discute de l’amour, de l’amitié, de la mort et de la complexité des émotions. Dans son épreuve, elle apprend l’importance des souvenirs, des rites funéraires et des croyances. À travers la douleur, elle explore le deuil et tente de comprendre que la mort est universelle, irréversible et inévitable. Ces concepts sont d’une importance majeure lorsqu’on parle de ce sujet délicat avec un enfant, et ce touchant récit prouve qu’il est possible de le faire avec simplicité, sensibilité, vérité et respect »… Josée Masson Deuil-Jeunesse

Le lancement aura lieu le 5 novembre 2011 à la bibliothèque de St-Isidore.

St-Côme
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]