Ajoutez ce site comme page de démarrage

7e FESTIVAL DU FILM DE SAINT-SÉVERIN DU 29 SEPTEMBRE AU 2 OCTOBRE 2011

Un cinéma qui nous regarde

Les super-mémés seront là !

Quatre jours de cinéma seront présentés, du 29 septembre au 2 octobre, dans le cadre du 7e Festival du Film de Saint-Séverin, à l’église centenaire de Saint-Séverin.

L’équipe de ce 7e rendez-vous automnal est persuadée que son choix de films inspirants, allié au public du Festival de plus en plus présent, assureront le succès de cet incontournable dans le paysage culturel de la Beauce.

 Louise Latraverse

Bien entendu, Louise Latraverse garde ses bonnes habitudes en étant présidente d’honneur pour une cinquième année consécutive. Retenue par le théâtre et la tournée des Belles-Sœurs, Louise Latraverse ne pourra y être en personne. Elle le sera d’autre façon, car, comme elle nous l’écrit, «Je serai avec vous quand même, on se téléphonera et on me tiendra au courant du déroulement chaque jour ».

Des invités attendus

Ils rehausseront le Festival de leur présence : Benoît Bourassa, maire, et Jacques Proulx, ex président de l’UPA et fondateur de Solidarité rurale (Saint-Camille – Les irréductibles), Louise-Édith Hébert et Marguerite Bilodeau (Les super mémés), Rose Dufour, anthropologue et fondatrice de La maison de Marthe (L’imposture), Marian Stastny, ex Nordique de Québec (Stastny), Steve « Cassonnade- Si j’avais un char » Faulkner (J’men va r’viendre), Jessica Malka, comédienne (Deux frogs dans l’ouest), Manon Leriche, épouse de feu Pierre Falardeau (Falardeau, le film).

Des réalisateurs accompagneront aussi leur film : Isaac Isitan (Saint-Camille – Les irréductibles), Lise Gantheret (Capitaines de l’espérance), Ninon Larochelle (Augustines, corps et âme), Carmen Garcia et German Guttierez (Falardeau, le film), Martine Asselin (Ceux qui sont là), Dany Papineau (Deux frogs dans l’ouest).

 Le menu : convivialité, environnement, relève

Animation, courts métrages, fiction et documentaires d’auteur et la couleur humaniste en toile de fond : Une Haïti sans misérabilisme, un village de l’Estrie dans toute sa convivialité, des rencontres avec des femmes exceptionnelles, des portraits d’hommes aux parcours différents, mais carburant avec autant de passion. La disparition des abeilles fera partie de nos préoccupations planétaires.

Le Festival fait place à la relève en cinéma en accueillant cinq jeunes cinéastes en début de carrière. Ils nous offriront, pour l’un, un long métrage fiction sur la découverte de soi à travers un voyage initiatique. Pour les autres, des courts documentaires qui parlent du présent autochtone ou jettent un regard, chacun à leur façon, sur ce que fut le passé. Le Festival se termine par un documentaire qui ralliera probablement tous les publics, «Stastsny», suivi d’une rencontre avec Marian Stastny, l’un des trois valeureux frères ex Nordiques.

 

Activités et spectacles parallèles

Stephen Faulkner en spectacle-solo et son complice du temps,  Plume Latraverse,  surnommé Cassonnade. Il a  composé  des centaines de chansons,  dont la très connue « Si j’avais un char ». Il a été l’objet d’un  très beau documentaire « J’men va r’viendre »  qui sera présenté au Festival, le vendredi 30 septembre.  Pour découvrir ou redécouvrir un de nos  meilleurs
auteurs-compositeurs-interprètes. Vendredi  soir  immédiatement après la projection.  À l’église. 15 $

« L’abomidable » Fanny Faye et l’Olibrius Folkestra

Sept musiciens, chanteurs,  performeurs,  personnages « gitanesques »  la tête pleine de bulles, auteurs de leurs chansons et interprètes de celles des autres.. En résultent des heures de musiques de styles variés, de la chanson aux influences tziganes, folk, en passant par les musiques traditionnelles québécoises et irlandaises, valses, swings, gitanes. Samedi après-midi à l’extérieur et samedi soir  après la projection au Resto /bistro du Festival.  Contribution volontaire.

Le photographe, François Carignan, de Sainte-Hénédine, présente de très intéressantes photographies.

 Une exposition de photos signées François Carignan

Cet artiste photographe, résident de Sainte-Hénédine en Beauce,  nous offre à voir ses photographies prises du côté sud de la péninsule gaspésienne entre Percé  et Newport.

Précisons que François Carignan à étudié en Design de mode.  Sa formation développa son sens créatif, graphique et artistique.  Passionné depuis toujours par  a photographie. L’aventure débuta en 2000 avec diverses entreprises photographiques jusqu’en 2008, ou par suite, il fonda avec sa douce sa propre entreprise Fracas Image.

Fracas image est une entreprise imaginative, inspirée et passionnée.  Elle fabrique des images comme on dessine un vêtement avec minutie et détail, en tenant compte des courants artistiques du moment à travers la photographie en industrie, commerciale et familiale.

François Carignan est  originaire de la Mauricie,  Il a cependant vécu à Montréal la majeure partie de sa vie et en Gaspésie pendant 2 ans et demi où il a eu le temps de photographier les paysages qui composaient son environnement.  Il recherchait ce que le touriste ne voit pas ou ne veut pas voir

Un paysage vu par François Carignan

Il nous a confié que ses paysages sont faits hors saison touristique,  il émerge de cette vision;  fluidité,  brouillard, décrépitude, splendeur, froideur et force.  Une nature sauvage indomptable qui reprend sa place le temps venu… Dans ses paysages maritimes la notion du temps n’étant pas palpable.

 La virée des rangs

Saint-Séverin regorge de panoramas
magnifiques. Parcourez ses rangs en
compagnie de Gaétan Richard qui, tout au long du parcours, vous entretient des gens et de l’histoire de la localité. En prime cette année : la visite d’une maison ancestrale. Départs en après-midi  samedi et dimanche 1er et 2 octobre. Durée : 1 h 15. Billets sur place : 10 $.

Un cimetière qui en a long à raconter

Avec la complicité de Lynda Cloutier et Caroline Demeules, découvrez certains faits qui ont marqué Saint-Séverin et ses habitants. Dimanche 2 octobre à 11 h. Durée : environ une heure. En cas de pluie, l’événement aura lieu dans l’église.

Rappelons que Lynda Cloutier est journaliste à Beauce-Média et qu’elle a toujours eu un faible pour l’histoire et la culture.

Toutes les projections ont lieu dans l’église de Saint-Séverin, village sommet de la  Beauce, à 50 minutes de Québec. Billets d’entrée disponibles sur place.

Le site Internet est en refonte. Pour consulter le programme (document pdf), visitez www.zonart.ca/nouvelles. Ou, rendez-vous  sur Facebook (Festival du Film de Saint-Séverin).

Information et réservation : 418 353-2304 (message) ou  le 418 426-3460/334-9469

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo